Partagez
Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 03/09/2018
Messages : 5
Date de naissance : 11/12/1990
Age : 27

Identité du personnage
Nom du personnage: Vidarr Fafnirson
Métier (MTERP): A découvrir IRP
Voir le profil de l'utilisateur

Vidarr Fafnirson

le Mar 11 Sep - 15:36



Nom du personnage : Vidarr Fafnirson

Age : 25

Ethnie : Aesir

Religion : Ymir

Alignement : Neutre Bon

Métier MTERP : Aprenti Forgeron

Langues parlées : Nordheimr, Brythunien, Cimmérien

Armes : Lance, Arme a une main, bouclier






Taille : 1m90
 
  Poids : 95kg
 
  Apparence : Gaillard très grand, blond et barbus, le visage toujours sourriant
 
  Personnalité : Chaleureux, Jovial
 

 

Cling, Clang, les corbeaux volent en cercle au-dessus d’un village de l’est d’Asgard, les toits à moitié brulés et les corps gisant dans la boue témoignent encore du combat qui viens d’être livré. Quelques lueurs sont encore visibles et surtout, le bruit de l’acier tapant l’acier.
Cling, Clang, le marteau résonne alors qu’il façonne le métal sur l’enclume. Ce sont, ces sensations qui parcourt tout votre être, la chaleur de la forge qui vous tanne la peau. Le bruit d’une forge est pour une arme comme le premier cri poussé par un enfant qui nait.
Cling, Clang, les chopes de fer forgé tintent alors que nous festoyons dans le hall de notre roi, et que chants et récits de victoires vont donner vie aux reflets du grand feu.
Cling, Clang… le bruit du marteau… mon grand-père a forgé des armes pour nos guerriers, des casques rehaussés de cornes de bêtes sauvages et des hauberts pour habiller de fer le roi. Et quand il fut tué au combat et partis rejoindre la demeure d’Ymir, c’est mon père qui brandit le marteau et ralluma le fourneau dont la chaleur est intense comme le souffle d’un dragon
Cling, Clang… ainsi a vécu ma famille, sous le tintement de l’acier, faisant plier le fer et le façonnant a notre volonté, et accompagnant le roi pour combattre dans son mur de bouclier
Cling, Clang… à présent seul ce bruit résonne dans la maisonnée, ils sont venus un soir, guerriers d’hyperborée, le combat fut glorieux et nombreux furent tués. Mais notre roi est mort et leurs cors résonnent encore dans les forêts à l’est.
Le bruit du marteau laisse place au hurlement de la meule tandis que j’aiguise la lame. Ce rugissement qui vous foudroie au plus profond de vous-même. Ce soir Ymir pourra voir couler le sang de braves. Je prends la lame réparée et ré-aiguisée en main et rejoints mes quelques compagnons d’armes encore vivant. Moi Vidarr Fafnirsen sais très bien que les hyperboréen seront là sous peu, et qu’il ne nous reste que deux solutions… devenir esclaves ou mourir l’arme à la main en vrai Aesir. Une chose est sure, je ne ramperais pas devant un chien Hyperboréen sans combattre.
Nous nous regroupons sur le seuil de la halle en ruine de notre seigneur, échangeons un dernier regard et nous tenons prêt à charger alors que les esclavagistes de l’est nous font face.
Notre cri de guerre résonne et les corbeaux s’envolent, « WALHALLA ! »
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum