Partagez
Aller en bas
Date d'inscription : 30/07/2018
Messages : 5
Date de naissance : 21/03/1992
Age : 26

Identité du personnage
Nom du personnage:
Métier (MTERP): Artisan polyvalent
Voir le profil de l'utilisateur

Narava

le Ven 10 Aoû - 20:43



Nom du personnage :
Narava
Age :
une vingtaine d'année
Ethnie :
Zamorienne
Religion :
Aucune
Alignement :

Métier MTERP :
Chasseur-Ceuilleur
Langues parlées :
Zamorien,Nordheimer
Armes :
Arc/Dague




Taille :
texte
Poids :
texte
Apparence :
texte
Personnalité :
texte



Dans un village montagneux à la frontière de la Zamorie et de l’Hypoborée vivait une jeune femme tout ce qu’il y a de plus standard qui vivant la vie d’une jeune femme comme il y en avait des centaines dans toutes la contrée…Jeune, jolie et discrète. Sa vie serait sans doute de s’unir avec un homme de son village ou d’un village voisin et devenir une mère.
C’était sans compter un raid d’Hyperboréen qui déferla sur son village un beau matin alors que la nuit n’avait pas encore totalement cédée la place au jour. Tout se passa très vite, des cris, des flammes, l’odeur du sang frais dans l’eau et de bref fracas d’arme. Un silence pesant s’abattit sur le petit village aussi vite qu’il avait été rompu et il ne resta bientôt plus que les femmes rassemblées au centre du village.
Elles furent emmenées et bien entendu furent mise en vente pour devenir des esclaves. La jeune femme traversa donc l’Hyperborée au gré du bon vouloir des négociants et des marchands d’esclave jusqu’à être finalement achetée par des Nordiques…des Aesirs appris-t-elle à la débottée…pour ce que cela pouvait bien lui faire…
Durant le voyage qui devait l’emmener vers la demeure de ses nouveaux maitre, elle remarqua d’abord les regards d’un des gardes, puis ses petites attentions quand c’était son tour de s’occuper des esclaves…pour elle il avait toujours un peu plus de gruau ou de quoi améliorer son ordinaire…un peu de viande séchée, de pain, d’alcool parfois…passé en douce lorsque personne ne regardait. Petit à petit le visage du bel Aesir fit son chemin dans le cœur de la jeune femme et elle se mit à lui rendre ses sourires et se surpris à caresser les mains puissantes qui venait resserrer a contrecœur ses liens quand il fallait.
Finalement…le jeune homme craqua et un soir alors que tout le petit campement était assoupi il vint trouver la jeune femme pour lui proposer maladroitement de partir, avec lui…maintenant et tout de suite. Il ne fallut pas longtemps à la jeune femme pour prendre sa décision et les deux amants disparurent dans la nuit.

Ils marchèrent longtemps comme cela, pour mettre le plus de distance possible entre eux et les autres gardes…finalement ils s’arrêtèrent dans un endroit perdu…sans personne autour un endroit où personne ne viendrait les chercher et où ils pourraient vivre leur amour comme bon leur semblaient. L’Aesir bâtit d’abord une petite cabane sans prétention et c’est cette nuit-là que Narava fut conçue.
Elle vit le jour neuf mois plus tard dans une petite masure que son père avait eu à loisir de construire durant la grossesse de sa mère et elle y vécu la majeure partie de sa vie. Vivant simplement entre son père et ses leçons de chasses, apprenant à manier l’arc et la dague, et sa mère et sa douceur et la chaleur de son amour pour sa fille. La vie de la jeune fille se déroula ainsi durant la majeure partie de sa vie, rien ne venait troubler sa routine ni les guerres ni les religions...tout cela était loin si loin pour elle d'autant que ses deux parents aux religions si éloignées l'une de l'autre avait décidés de laisser la jeune fille choisir repoussant encore et toujours le moment de lui parler de cela...comme le disait parfois son père, il sera toujours le temps de se soucier de Zath ou d'Ymyr si l'un deux décidait de venir boire un coup à la maison. Elle grandit ainsi sans ce soucier des histoires des dieux suivant la façon de faire de ses parents, se disant qu'elle aurait tout le temps de s'y intéresser plus tard ou d'attendre que les dieux eux s'intéressent à elle...pour l'heure elle se contentait de sa vie simple et paisible.

Une vie simple et paisible qui pris brutalement fin quand un groupe d’esclavagiste en maraude finit par tomber sur la petite masure…L’histoire se répéta pour la mère de Narava mais sans autant de chance que la première fois…cette fois ci pas de liens ni de bel Aesir…les parents de la jeune femme furent sommairement passés au fil de l’épée et ils ne gardèrent que Narava que sa jeunesse et la douceur de ses traits transformait en monnaie d’échange.

Elle fut placée dans une demeure dans l’idée de servir d’esclave et durant un temps elle s’acquitta de ses tâches trop éteinte par le sort tragique de ses parents pour encore se soucier de ce qui lui arrivait à elle…mais petit à petit la vie repris ses droits et elle finit par trouver du réconfort…ce réconfort elle le trouva d’ailleurs dans les bras d’une des servantes de la maisonnée ce qui déplut fortement au maître, la femme du maître l'avais quitté pour une zamorienne et le traumatisme l'a fait sur réagir. Elle ne fut ni mutilée, ni tuée, ni rien…juste chassée loin…trop loin de tout ce qu’elle connaissait, emmenée sans qu’elle ait pu dire quoi que ça soit par des gens dont elle n’avait même pas vu le visage elle n’eut que le temps de se réjouir de ne pas être mort avant que la cagoule ne s’abatte sur son visage pour la priver de ses sens.…cependant, elle ne se doutait pas que son exile serait sans doute un sort pire que la mort.



Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum