Partagez
Aller en bas
Date d'inscription : 21/06/2018
Messages : 6
Voir le profil de l'utilisateur

Présentation de Lothar

le Jeu 21 Juin - 14:34
MA PRÉSENTATION

QUI SUIS-JE?
Guillaume, 35 ans, marié et père de 3 enfants. Passionné de Foot et de jeux vidéos, j'habites en Bretagne où les nombreux jours de pluie me permettent de m'adonner souvent à une de mes passions et m'empêchent de pratiquer la seconde de novembre à avril.

ETES-VOUS MAJEUR(E)?
Oui

MON PARCOURS DE JEUX VIDÉO
J'ai commencé sur console (Game Gear, Master System, Megadrive, Saturn, Dreamcast, Playstation 1,2,3 et 4) et j'ai pu dévier sur PC dès que j'ai eu la possibilité de me les payer moi même. J'aime particulièrement les RPG (Baldur's Gate, Fallout, les Divinity, etc) et également les MMORPG.

COMMENT AVEZ-VOUS DECOUVERT LE SERVEUR?
En cherchant un serveur RP français sur Conan Exiles France et sur Battlemetrics

PSEUDO DISCORD
Lothar

PSEUDO STEAM
[LS]Lothar

MON EXPÉRIENCE ROLEPLAY
Principalement sur PC et notamment les MMORPG sandbox (de nombreuses heures passées sur Star Wars Galaxies et Life is Feudal)

QUEL EST LE MOT CLEF A TROUVER EN LISANT LES RÈGLES DU SERVEUR?
*validé par Akhoris*

LA PRÉSENTATION DE MON PERSONNAGE

Nom du personnage : Lothar

Age : 24

Religion : Ymir

Ethnie : Nordheim

Langue(s) maitrisée(s) : , Nordheimr

Métier(s) MTERP : , Forgeron

Arme(s) maitrisée(s) : , Haches

BG :
     Lothar vit le jour dans un petit village du Vanaheim, perdu au pied des montagnes bleues. Sa mère mourut en couche à la naissance de son frère alors qu’il n’avait pas 5 ans. Il fut élevé par son père, forgeron du village et artisan renommé dans les montagnes. Ce colosse, acariâtre et renfrogné commença très tôt à enseigner au jeune Lothar les rudiments de la forge, du travail du métal et de la confection des épées et des outils nécessaires au clan du Cerf.
    Lothar ne sut jamais si le tempérament de son père lui était naturel ou si la mort de son épouse l’avait définitivement changé. Aussi loin qu’il pouvait s’en rappeler, jamais l’homme ne lui avait montré la moindre affection. Bien sûr la démonstration de sentiments ne faisait pas partie des coutumes Vanir, mais Lothar en vint bientôt à se demander si l’homme aimait réellement ses fils.
Son père ne prononçait que peu de mots et se contentait de punir les fautes par des coups de badine sur l’échine. Combien de soirées avaient ils passé dans le silence dans leur demeure, le silence troublé uniquement par le marteau frappant les lames et projetant des étincelles. Dans l’obscurité de la forge, la lueur du fourneau projetait des ombres mauvaises sur les murs et donnait à leur père des traits effrayant alors que son visage se crispait sous l’effort.

Le jour de son quinzième anniversaire, alors que Lothar travaillait sans relâche à l’insu de son père, il offrit à ce dernier une épée qu’il avait forgé lui-même. Cette arme était le chef d’œuvre de Lothar, il avait passé des lunes à marteler la lame, la tremper et la marteler de nouveau. Il avait ciselé des runes de pouvoir sur la lame dont le fil avait été aiguisé lentement pendant des heures. Il avait lui-même sculpté le moule à l’effigie du Grand Cerf dont le résultat ornait maintenant la garde de l’épée. Cette arme était en tout points magnifique et le cœur de Lothar heurtait sa poitrine avec une force qu’il n’avait jamais ressentie tandis que son père examinait l’arme sous tous les angles. L’homme passa son pouce sur le fil, sur les runes, la garde et le pommeau en forme de sabot de cerf.

« C’est toi qui a fait ça ? » demanda l’homme sans montrer la moindre émotion.
- Oui Père, répondit Lothar.

Soudainement et sans un mot, le père de Lothar projeta la lame contre le bouclier accroché au mur. La lame s’enfonça dans le cerclage métallique et fendit le bois jusqu’au centre comme si le bouclier n’était que du papier. L’homme retira difficilement la lame prise dans le bois, la contempla quelques secondes en se passant la main dans sa grosse barbe rousse et lança :

- Elle manque d’équilibre et le cuir que tu as utilisé est de mauvaise qualité. Corrige moi ça !
Il se dirigea alors vers les présentoirs de son étal et, sans un mot, accrocha l’épée aux côtés de ses plus belles pièces.
- Lorsque tu auras corrigé tes erreurs tu la remettras en place.
- Oui Père, répondit Lothar.
Le vieux forgeron se dirigea lentement vers la porte et, juste avant de sortir dans le froid matinal, grommela à son fils sans se retourner :
- Bon travail fils.

    En bon Vanir, Lothar contint ses larmes jusqu’à ce que son père ait quitté la forge. Pour lui, les mots de son père résonnaient en lui comme lui plus doux des compliments. Ces mots remplaçaient à eux seuls toutes ces années ou il avait eu l’impression de n’être qu’un caillou dans les chausses de son père.
Lothar décrocha sa création du présentoir et soupesa l’arme soudain étonné de n’avoir pas remarqué le manque d’équilibre plus tôt. Son père était réellement un maître dans l’art de la forge et il ne doutait pas qu’il apprendrait encore beaucoup du vieux forgeron.

Perdu dans ses pensées, il fut tiré de sa rêverie par le cor du village sonnant l’alerte et les cris des femmes. Il sortit en trombe de l’atelier pour tomber sur une scène de chaos. Le village subissait une attaque des Aesirs dont les guerriers se répandaient telle une nuée de fourmis. Partout où son regard se posait il contemplait des scènes de bataille et de tuerie.
Bien des siens furent tués avant que les guerriers du village puissent se regrouper et organiser la défense. Son père n’était pas en reste et frappait de tous côtés de son énorme marteau de guerre, fracassant les crânes et enfonçant les cages thoraciques.
Tenant son épée dans la main, si fort que ses phalanges blanchissaient, il vit défiler devant ses yeux toutes les heures passées à apprendre le maniement des armes auprès de son père.

« Si tu veux forger les meilleures armes, tu dois savoir comment utiliser ces armes. »

    Il avait ainsi passé des heures à frapper les mannequins de paille, à combattre à l’épée de bois et à parer au bouclier les coups de boutoir de son père. Il revoyait l’énorme poing de son géniteur s’écrasant sur son front quand sa garde n’était pas assez haute et l’épée de bois lui frapper les côtes quand son bouclier n’était pas collé à son flanc.
Pensant soudain à son frère il se précipita dans un cri à la gloire d’Ymir vers leur maison. Il tomba face à un guerrier à la longue barbe portant une énorme épée. Hurlant et vociférant l’aesir frappa d’un coup de taille venant du haut. La lame se planta dans le sol avec un bruit mat. Le guerrier avait sous-estimé la rapidité du jeune homme et, alors que Lothar se relevait de sa roulade, il entailla la gorge de son adversaire sans ralentir sa course. L’aesir tomba à genou en se tenant la gorge, et fit entendre quelques gargouillements s’échappant de la plaie en guise de dernières paroles.

    Lothar courait, frappait de part et d’autre pour s’ouvrir un chemin dans l’espoir fou de pouvoir sauver son frère. Il n’eut que le temps de dévier le coup d’épée destiné à lui trancher le coup et celui-ci le frappa à la tempe. Il sentit la lame racler sur l’os du crâne, lui entaillant le cuir chevelu. Sa vue fut aussitôt obscurcie par le flot de sang s’échappant de la plaie et il tomba dans boue faite de terre, d’eau et de sang. Il resta là, sonné par la violence du coup, allongé à plat ventre. Il releva la tête juste à temps pour voir son père, hérissé de flèches, se faire transpercer par une lance alors qu’il tombait à genou. Lothar voulut hurler mais la douleur transforma son cri en un borborygme et la nausée le fit aussitôt vomir. Il tourna la tête vers leur maison et vit la porte ouverte alors que des ennemis armés de torche mettait le feu à la paille du toit.
Affolé, jetant des regards de tous côtés, il ne put apercevoir son frère. C’est alors que deux énormes bottes de fourrure virent se planter dans la boue bloquant son champ de vision. Lothar leva les yeux vers l’énorme guerrier qui baissait les yeux sur lui et, après avoir affiché un énorme sourire édenté, l’Aesir le frappa à la tempe avec le pommeau de sa hache. Lothar sombra dans les limbes et pria Ymir d’épargner son jeune frère…

    Il se réveilla sur le sol gelé de son village plongé dans l’obscurité de la nuit, uniquement troublée par le feu provenant des maisons en proies aux flammes. Il était couvert de chaînes au milieu de quelques-uns de ses semblables et les aesirs pillaient les monceaux de corps entassés ça et là.
A la lueur des torches, leurs ennemis les conduisirent vers le sud jusqu’à la frontière de la Cimmérie. Ils y furent échangés contre toutes sortent de denrées et de matériaux avec un clan Cimmérien manifestement allié des aesirs. Ils passèrent quelques jours chez les cimmériens, le temps d’être étudiés et triés, à la suite de quoi ils reprirent leur périple vers le sud. Lothar était exténué, ils marchaient beaucoup, buvaient peu et ne mangeaient rien d’assez consistant pour supporter la terrible marche.
Les plus faibles périrent lors de ce trajet mais Lothar, dont les muscles puissant trahissaient un labeur quotidien, réussit à tenir la distance.
Ils furent vendus dès leur arrivée dans ce qui semblait un marché aux esclaves, à un marchand dont la tenue ne rappelait rien de connu au jeune Vanir. L’homme portait une tenue de toile et des sandales de cuir, tout à fait inappropriées pour les climats que connaissait Lothar.
Il fut acheté avec deux autres jeunes hommes dont un de son clan et conduit à nouveau vers le sud. Ils reçurent cette fois un repas copieux fait de fruits et de viande séchée et purent boire tout leur saoul.
Lothar décida de pas tenter d’évasion en voyant l’allure patibulaire de la demi-douzaine de gardes en armure qui flanquait le marchand. Lothar n’avait jamais vu d’armure de la sorte, elles étaient étincelantes, faites de cuir et de métal. Ils portaient une jupe de lamelle de cuir elles aussi rehaussées de métal brillant. Ils portaient de courtes épées au flanc mais leur leur longue lance semblait être leur arme de prédilection.

    Ils reprirent la route du sud dès le lendemain, après une nuit de repos comme ils n’en avaient pas connu depuis des lunes. Ils traversèrent des contrées exotiques à l’architecture fabuleuse. Lothar, qui quittait ses montagnes pour la toutes première fois, en aurait presque oublié le massacre de ses proches.
On les mena jusqu’à une ville magnifique, faites de pierres blanches et de toits rouges. Ils suivirent le marchand jusqu’à une demeure somptueuse aux colonnades de marbres, aux tentures d’un bleu éclatant et aux somptueuses sculptures représentant des hommes et des femmes nues dans des positions improbables.
Lothar n’arrivait plus à dissimuler son étonnement et il ne remarqua pas qu’on les avait menés dans une salle munie d’un petit puits en son centre où barbotait un gros homme nu et chauve.
Dans une langue qu’il ne comprenait pas, le marchand présenta les trois jeunes hommes et les fit se dévêtir. Le regard du gros homme ne plut pas du tout à Lothar qui lui jeta un regard mauvais. Il fut violemment giflé en retour et resta stoïque tandis qu’un léger filet de sang s’échappait de sa lèvre.
Le gros homme fit une geste en direction de Lothar et du jeune homme qui n’était pas de son clan. On les emmena vers une autre pièce tandis que le marchand emmenait son congénère vers la porte.
Il fut vêtu à la manière de ses hommes étranges et emmené vers une petite cellule, sans meuble ni confort, simplement pourvue d’une paillasse en paille recouverte d’un tissu rêche.
Il finit par apprendre qu’on l’avait conduit dans une contrée appelée Némédie où il avait été vendu à un membre important de la société de Belverus.
   Il fut réduit en esclavage pendant les 4 ans qui suivirent chez cet homme qui lui lançait souvent des regards lubriques et n’hésitait jamais à le caresser tandis qu’il servait à boire ou qu’il venait débarrasser les assiettes et les plats. On lui apprit à parler la langue commune, à lire et à écrire.
Un soir, alors qu’il n’était pas de service et qu’un fête somptueuse batait son plein, il entendit la porte de sa cellule s’ouvrir lentement. Il sentit l’haleine avinée qui emplit très vite la minuscule pièce et sentit l’homme se glisser sous sa fine couverture. Lorsqu’il sentit la main moite se poser sur sa cuisse et remonter vers son entrejambe il sentit bouillir son sang vanir et projeta son coude en arrière dont l’impact renvoya un cri étouffé par les gargouillis. Il se releva d’un bond et vit son Maître à quatre pattes se tenant le nez dont jaillissait un flot ininterrompu de sang.

    Lothar sut tout de suite qu’il avait signé son arrêt de mort. Il projeta son pied dans la machoire du gros homme qui s’effondra dans l’inconscience. Il ramassa ses quelques possessions et sorti par la fenêtre dans la nuit , le bruit de sa fuite masqué par la musique de l’orgie qui se déroulait à l’intérieur.
Il passa les 5 années suivantes à fuir, partant vers le sud pour déjouer la traque qui ne manquerait pas de l’empêcher de retourner vers le nord. Il vécut de petits larcins et de travaux manuels dans les villages et les contrées qu’il traversait. Il ne dormait jamais deux nuits au même endroit, préférant les clairières et les grottes au confort des auberges où on ne manquerait pas de le questionner. Son corps se forgea grâce à cette vie d’errance faite de repas frugaux et de nuit à la belle étoile.
Il finit par rejoindre Argos et atteindre la frontière Shémite. Il put alors rejoindre une caravane s’appretant à traverser le désert en direction de la Stygie. Il comptait ensuite reprendre vers le nord et regagner le Vanaheim dès que possible. Il chemina pendant plusieurs jours avec la caravane, profitant de la protection des quelques gardes qui l’accompagnait. Un matin, alors qu’il dormait comme toujours un peu à l’écart du campement, il fut réveillé par une agitation inhabituelle. Il se redressa pour découvrir les gardes en armure, se mettant en position défensive.

La pauvre caravane ne fit pas le poids lorsque l'étrange cavalcade fondit sur la petite troupe de marchands et les quelques vieux guerriers engagés pour le trajet. Lothar tenta bien de prendre part à la défense, mais sans arme ni équipement, contre ces ennemis montés, il ne fit pas le poids.      
Il fut battu et emmené sans ménagement, rossé à chacun de ses rares moments de lucidité. Il se réveilla quelques jours plus tard alors que deux gros hommes au visage porcin étaient occupés à l'attacher a la croix. Le visage tuméfié et les yeux gonflés par les coups il ne put que difficilement lever les yeux vers ses tortionnaires. Il avait été si près du but, si près d'un retour dans les monts enneigés du Nordheim, mais ces hommes payés pour traquer les esclaves en fuite ne semblaient pas vouloir le ramener chez lui, ou même à son ancien maître…
Mais il ne leur donnerait pas la satisfaction de le voir supplier ou pleurer, il accepterait son sort comme un Vanir digne de ce nom.


Dernière édition par Lothar le Sam 4 Aoû - 22:01, édité 11 fois
avatar
Animatrice
Animatrice
Date d'inscription : 02/03/2017
Messages : 701
Date de naissance : 06/10/1987
Age : 30

Identité du personnage
Nom du personnage: Moustique
Métier (MTERP): Sauvage
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Présentation de Lothar

le Jeu 21 Juin - 15:36
Bonjour et bienvenue Smile

Ton Bg est plutôt bien écrit mais je ne saisis pas vraiment la fin à partir du moment où il rencontre la caravane. Peut-être pourrais-tu mieux décrire ce moment ? Car on ne saisit pas vraiment bien s'il s'est fait de nouveaux ennemis (et si c'est le cas, comment) ou alors si c'est son ancien maître qui l'a retrouvé. Tu pourrais aussi détailler pourquoi on l'a envoyé en exile et qui. Il faut être assez explicite dans un BG et ne pas laisser l'interprêtation libre... Ou alors si tu souhaites rester vague, tu peux nous envoyer à @Sineiya ou moi ton BG plus précis en mp et laisser un BG plus vague en public.
Autre détail, je préfère que tu ne parles pas de l'instant où ton personnages se réveille dans l'exile car il ne l'a pas encore vécu.
Fais également bien attention à ne pas faire imaginer ton personnage qu'il existe un nord comme lui a connu dans ces terres car ça ne saute pas aux yeux qu'un nord existe quand tu te réveilles dans un désert où il fait très chaud Wink Ton personnage devra donc l'apprendre rp et ne pas se diriger vers le nord bêtement Wink ... A moins qu'il ne soit pas au courant qu'il soit exilé et qu'il pense toujours être là bas ? Mais ça me parait étrange tout de même que la personne ne connaisse pas sa sanction... Dans ce cas, il faudra aussi préciser.
Merci donc d'ajouter ces précisions Wink
Date d'inscription : 21/06/2018
Messages : 6
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Présentation de Lothar

le Jeu 19 Juil - 20:40
Je me permets de faire un petit up pour relancer ma candidature. J'ai mis du temps à répondre parce que je croyais recevoir une notification de réponse et moi aussi je me demandais pourquoi c'était si long. Wink
avatar
Modératrice
Modératrice
Date d'inscription : 24/02/2017
Messages : 554
Date de naissance : 08/03/1989
Age : 29

Identité du personnage
Nom du personnage: Akhoris
Métier (MTERP): Thaumaturge
Voir le profil de l'utilisateurhttp://mysteresterresexil.forumactif.com/u67rpg

Re: Présentation de Lothar

le Jeu 19 Juil - 21:01
Bonjour Lothar,
j'ai remis ton post dans les présentations, j'attends de voir si notre animatrice valide ton BG.
Si elle te demande quelques précisions et que tu modifies ton post, n'oublie pas de up le sujet, pour qu'on puisse voir que cela a été fait, et afin de ne plus tomber dans l'oubli, comme cela t'est arrivé.

Bonne soirée. Smile
Date d'inscription : 21/06/2018
Messages : 6
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Présentation de Lothar

le Jeu 19 Juil - 22:38
Merci d'avoir été aussi rapide, j'ai déjà apporté des modifs comme demandé la dernière fois, je passerai voir régulièrement pour ne pas me faire "ravoir" Wink
avatar
Animatrice
Animatrice
Date d'inscription : 02/03/2017
Messages : 701
Date de naissance : 06/10/1987
Age : 30

Identité du personnage
Nom du personnage: Moustique
Métier (MTERP): Sauvage
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Présentation de Lothar

le Ven 20 Juil - 22:47
Et voilà enfin ma réponse ^^'

Donc je pense que tu peux enlever juste la dernière ligne "L'esclavagiste lui cracha au visage, le gifla du manche de son fouet et reparti avec ses hommes l'abandonnant à son sort. Lothar mis seulement deux jours à sombrer dans l'inconscience, persuadé qu'Ymir n'accueillerait jamais un Vanir mort comme un chien, pendu sur sa croix…" Et mettre simplement qu'ils l'ont fait exiler, sans plus de détails car la manière dont ils sont exilé et par qui fait partit d'un des mystères de ce serveur.
Date d'inscription : 21/06/2018
Messages : 6
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Présentation de Lothar

le Sam 21 Juil - 12:03
Done Smile
avatar
Animatrice
Animatrice
Date d'inscription : 02/03/2017
Messages : 701
Date de naissance : 06/10/1987
Age : 30

Identité du personnage
Nom du personnage: Moustique
Métier (MTERP): Sauvage
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Présentation de Lothar

le Sam 21 Juil - 12:38
Je te valide ton BG et laisse les admins t'ouvrir les portes du serveur.
avatar
Modérateur
Modérateur
Date d'inscription : 02/05/2017
Messages : 458
Date de naissance : 16/10/1970
Age : 47

Identité du personnage
Nom du personnage: Indimalta
Métier (MTERP): Ébéniste
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Présentation de Lothar

le Sam 21 Juil - 18:24
Bonjour Lothar, et bienvenue sur notre forum Smile

Merci pour ta candidature. Elle est complète, et te valide un essai de 30 jours.
 
Durant cette période probatoire, tu pourras t'adapter au serveur, ses règles et son RP, construire ton personnage et ton projet de façon RP. A la fin de cette période nous déciderons s'il convient de poursuivre ou pas cette aventure ensemble.
 
Nous t'invitons à compléter ton profil afin d'avoir facilement accès au nom de ton personnage que tu joueras, ainsi que son ethnie, son âge et sa religion.
 
Une fois à l'essai, tu seras ajouté au groupe Exilé qui te permettra d'accéder aux coordonnées du serveur et du discord. A partir de là tu pourras consulter le BG du serveur dans son intégralité. Nous t'invitons à faire ta fiche de personnage qui est importante à faire durant ta période d'essai, sans quoi nous nous réservons le droit de te refuser l'accès au serveur.
 
N'hésite pas à consulter les mises à jours du serveur/forum, ainsi que de quelques règles mises à jour et les événements rp en cours. N'hésites également pas à passer par la visite médicale, toute information est bonne à prendre.
 
Un très joli guide du nouveau joueur et débutant a été fait par les joueurs pour les joueurs que je t'invite à consulter bien évidemment.
 
Si tu as des questions, n'hésite pas à contacter le staff ou à les poser dans le FAQ. Nous essayerons de te répondre du mieux que nous pouvons. Sinon tu as également à ta disposition la FAQ dynamique.
 
Il est à noter que tout recrutement/enrôlage en clan de façon hors RP, est formellement proscrit, et passible d’une exclusion immédiate et sans appel.
 
Bon jeu à toi et à bientôt sur le serveur !
Date d'inscription : 21/06/2018
Messages : 6
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Présentation de Lothar

le Sam 4 Aoû - 21:57
J'ai retravaillé mon BG sans changer le fond. N'hésitez pas à me dire si quelque chose vous chiffonne Wink
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum