Partagez
Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 06/05/2018
Messages : 5
Date de naissance : 22/09/1964
Age : 53

Identité du personnage
Nom du personnage: Inizan
Métier (MTERP): Maître charpentier
Voir le profil de l'utilisateur

Inizan

le Lun 7 Mai - 8:09


Au bon vieux temps...





Nom du personnage :
Inizan
Age :
40
Ethnie :
Zingarien
Religion :
Dans le doute...
Alignement :
Neutre chaotique
Métier MTERP :
Charpentier



Taille :
1.65m
Poids :
70 kg
Apparence :
Plutôt petit et bien portant, un peu chauve, Inizan porte bien sa quarantaine. Même habillé de peu, il garde cette attitude fière typique d'un Zingarien. Souvent confondu avec du mépris, c'est avant tout une confiance en soi inébranlable. A sa ceinture, hache de bucheron. En main, une lance, à la fois arme et bâton de marche. Sa démarche trahit une agilité surprenante pour son age.
Personnalité :
Jovial comme un tavernier; plus honnête qu'un vendeur de chevaux; moins qu'un prêtre de Mitra quand même! Inizan veut rencontrer le profit en évitant les problèmes. Fidèle en amitié mais pas jusqu'à la mort. Il est toujours prêt à courir pour chercher de l'aide! "Rentrer à Kordova" et "Il vaut mieux un lâche vivant qu'un héros mort" sont les deux parties d'une équation qu'il va devoir résoudre dans les terres d'exil. Il commence à se douter que pour rentrer à Kordova, il devra être un "héros vivant". Il en déprime d'avance...



PROLOGUE










Ou Inizan découvre la vraie malchance...

Se réveille et regarde autour de lui

En fait, c'est comme à la taverne sur la plage prés de Kordova. Enfin, si on enlève la cerveza et la chiquita qui l'apporte et la taverne et la mer... mais on y gagne les squelettes empalés et les vautours dans le ciel. Presque pareil...
Mais comment je me suis retrouvé là! Reprenons...

J'avais ma petite vie tranquille à organiser la "détaxe" des marchandises transitant par Kordova. Des amis qui festoyaient avec moi à la taverne et des amis, gardes qui festoyaient grâce à moi à la taverne au lieu de vérifier les entrepôts. Des petits problèmes de temps en temps mais rien qui ne se réglaient avec un peu de bagout et quelques pièces. Une dague à la garde brillante et la lame rouillée, la routine!

Et puis l'affaire du siècle, un nouveau domaine pour moi, le commerce d'esclave. Enfin, d'une esclave, acquise pour une bouchée de pain auprès d'un idiot qui ne connaissait pas la valeur d'une si belle femme. A idiot, idiot et demi quand j'appris que c’était surtout la compagne d'un des plus redouté pirate de Tortage. Le dit pirate voulant la récupérer à tout prix...

Il était inconcevable que je lâche l'affaire et perde ma mise. Après une longue poursuite, il apparut très concevable que le pirate nous rattrapais. Donc, dos au mur, j'allais m'en sortir avec mes entourloupes habituelles. Une autre issue était... inconcevable.



Empoisonné, crucifié, dans le désert... Je crois qu'il était de mauvaise humeur.

Rien n'est perdu!
Route!
Route vers village, caravane, des gens!
Des gens, des besoins, un marché à trouver et à prendre (sauf l'esclavage, vraiment pas... rentable)!
Avec de l'argent, retour à Zangara!

Commence à marcher

JOUR 1







Ou Inizan va se faire des amis...ou pas

Enfin de l'eau, c'est déjà ça. J'ai pu m'habiller comme un sauvage en chemin. Premier signe d'humanité: Un gars encore à poil coursé par un gros "tortue-singe"(?). Je me dis que l'aider pourrait être une bonne approche. Le "Tortue-Singe" m’envoie au tapis. A mon réveil, plus de gars à poil et plus rien du tout. Je présume que le gars n'est plus à poil...

A noter, les petits "Tortue-Singe" font de bon roti; il faut juste éviter la famille. Les crocodiles sont excellents pour mon esquive et les petits démons noir et hideux ne sont pas si dangereux.
Une deuxième chance! Je rencontre Lihuen, une zingara comme moi, qui est à la fois espoir (clairement habillée et équipée d'une manière civilisée) et désespoir ( nous serions coincés en "Exil"). Cela confirme ce que disait le barbare qui m'a libéré dans le désert. En parlant de barbare, Ornn, un nordique, nous à interrompu. Encore moins amical, il cherchais des gens "à sacrifier". Je l'ai vite orienter sur les deux dingues prés d'un feu qui m'ont attaqué avant même d'avoir ouvert la bouche. Ils sont fait pour s'entendre...

J'ai au moins à manger et à boire et un abri de fortune le long de le la falaise. il y a une maison fermé pas loin. Demain, j'irais voir si le propriétaire à plus besoin d'aide que de sacrifice...



Dernière édition par Inizan le Jeu 10 Mai - 11:35, édité 4 fois (Raison : Mise à jour)
avatar
Date d'inscription : 06/05/2018
Messages : 5
Date de naissance : 22/09/1964
Age : 53

Identité du personnage
Nom du personnage: Inizan
Métier (MTERP): Maître charpentier
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Inizan

le Jeu 10 Mai - 9:03


JOUR 2







Ou Inizan découvre qu'il fait froid dans le Nord et, à cause de cela, les Nordiques ont le sang chaud

Sur le fleuve, deux exilés se sont installés à la vue de tous. A mon approche, ils ne sont pas hostiles mais surtout méfiants. Cela se comprends vu les natifs.

Alors que je tentais de les convaincre de ma bonne foi, un nordique du nom de Diurn Nikolaï c'est joint à nous. Exilé comme nous, il est clairement mieux "installé" à la vue de sa tenue de cuir en plus d'avoir tout l'attirail d'un guérisseur. Clairement plus ouvert, il recherche l'aide d'un charpentier ou d'un bijoutier.

Ne voyant pas trop l'avenir sur une paillasse, je me propose en charpentier. Après tout, même si je préfère le travail du cuir, j'ai longtemps vécu sur les quais. Aux chantiers navals, on apprends vite à débiter le bois! De plus, il promet de nous escorter et de nous laisser libre de repartir. Les Nordiques ont une réputation de sauvages avec de l'honneur. Alors, pourquoi pas!

Le chemin est long jusqu'au terres du Nord. Gravement blessé lors d'un combat, Diurn me prodigue les soins sans rechigner et d'excellents conseils pour les combats futurs. En chemin, nous sommes rejoints par Asphalion (aussi clairement bien équipé) et deux autres "jeunes" exilés comme moi. Ce sont deux autres Nordiques: Si Enero semble ouvert, Bjanulf semble surtout ouvrir les cranes à grand coup de moulinets d'épée. Il me semble judicieux de rester éloigné de lui au propre et au figuré.

Protégé par Diurn et Asphalion, le voyage continue avec des fuites éperdues devant les bêtes de pierre, tigres et autres loups avant d'arriver dans les terres Nordiques. A ma surprise, l'endroit semble organisé. Avant toutes choses, nous sommes présentés à "Dame Tekla". C'est clairement elle qui décide de notre sort. Si, pour les deux autres Nordiques, cela semble acquis (quoique Bjarnulf semble avoir du mal avec la déférence due aux puissants), mon cas repose clairement sur mes capacités de charpentier et... ma conversion à Ymir. Sur ce point, j'avoue n'avoir jamais été très pratiquant pour Mitra et ma situation actuelle me fait penser que c'est réciproque! Cependant, après avoir croisé Ornn qui cherchait des sacrifices pour son dieu, j'ai une appréhension à suivre cette voie. Détroussé des innocents, cela va; les tué... c'est bruler son verger après la récolte! J'ai convenu d'apprendre. Il doit bien avoir un passage ou seul les ennemis et les poulets sont demandés pour les non Nordiques.

D'ailleurs Ornn semble être du clan de Diurn, nos retrouvailles seront intéressantes.

Dans un premier temps, notre "apprentissage" nous conduit auprès de Torvald. Il accepte de nous prendre et nous offre un logis. Bon dieu Ymir, il fait vraiment froid en tes terres!


JOUR 3







Ou le risque d'engelures renvoi Inizan dans le Sud... proche

Il fait vraiment trop froid, je vais mourir sur place si je reste. Il n'y a personne au camp pour m'aider. Je n'ai pas le choix, je dois partir. Je m'expliquerais quand cela sera possible.

Réunissant mes maigres biens, je prends la route du Sud. Vu les difficultés à l'aller, je craint le pire. Ymir doit rire de ce Zingara voulant vivre sur ses terres! Mais en fait, peut-être pas. Je n'ai pas fait une lieu vers le Sud que je m'aperçois que le climat s'améliore nettement au niveau du barrage antique. Encore en vue du camp de Torvald, j'y établi un campement précaire ou je reprends des forces.
Heureusement, Asphalion m'a retouvé et nous sommes aller voir Orn pour notre formation spirituelle [no spoiler]. Ensuite, nous avons accompagné Diurn dans son expédition-reconnaissance au delà de l'ancien mur de l'est. Pleine de dangers, l'issue nous a surpris. Je dirais juste que la boucle a été bouclée! [no spoiler!]

Fourbu, je reste à mon petit campement et les laissent continuer.
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum