Partagez
Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 14/04/2018
Messages : 3

Identité du personnage
Nom du personnage: Skjor
Métier (MTERP): Maître charpentier
Voir le profil de l'utilisateur

Skjor, brise côtes

le Sam 14 Avr - 19:44
Nom du personnage : Skjor, brise côtes.

Age : 25 ans.

Ethnie : Aesir.

Religion : Ymir.

Alignement : Neutre, pas un penchant belliqueux sauf si on manque de respect à son Dieu ou même à sa personne.

Métier : Soldat, charpentier.

Taille : 1 mètre 85

Poids : 95 kg

Apparence : Plutôt musculeux suite à des années de combats et d'entrainement, son activité principale étant charpentier, les multiples manipulations l'ont rendu solide et bien bâti. Les traits de visage assez grossiers, il arbore souvent une mimique bourrue.

Personnalité : Personne peu causante, Skjor a beaucoup de mal avec des étrangers, se montrant très méfiant au point de lui donner l'air d'être constamment de mauvaise humeur. Pourtant ceux de son cercle proche pourront le décrire comme quelqu'un de jovial et très taquin.

Texte:

...Le ciel semble rosé, une pellicule immaculée, tombe sur le front nu d'un homme, ce dernier semble avoir la tête levée, observant les cieux, comme percevant un futur qui lui est inconnu, ses yeux sont froncés, d'un clair profondément obscur, mais d'une netteté scintillante. Ces derniers se referment alors quand le flocon vient caresser sa pupille. Il laisse son arcade osciller, entendant une voix derrière-lui, émise depuis l'intérieur d'une petite tente.

- << Fjorkvar, aujourd'hui, nous raserons des têtes rousses. Aujourd'hui, tu monteras peut-être au Wahallah. L'Honneur, la Force et le Courage, mon frère.. Mais avant cela ... Viens boire ! >>

- << Mhmm... >>

Assis devant le feu, Skjor observa son frère entrer, alimentant le foyer de quelques brindilles, ses mains dépassant simplement de la peau tannée couvrant et ornant ses épaules massives.

- << Je n'sais pas Skjor, je me pose des questions. Nous combattons, pillons et massacrons des peuples depuis longtemps. Mais, est-ce réellement pour Ymir, pour le Walallah ? >>

- << Par la hache de ce dernier.. Ne te méprends pas sur tes paroles, les prêtes pourraient te choisir en sacrifice.>>

- << N'est-ce pas alors là un grand honneur ? >>

Les deux se regardent longuement, une attente pénible se fait ressentir le temps d'une demi-seconde avant que ces derniers ne s'exclament dans un rire sournois, trinquant leur deux pichets contenant un liquide fait main, laissant seulement se faire entendre le bruit de longues rasades et du claquement au sol des récipients qui s'en suit. L'Aesir à la longue natte blonde tapote le sol et se lève rapidement, laissant paraître une souplesse dans son mouvement malgré sa corpulence non-négligeable, présentant un dos saillant, un pourpoint musculeux en guise de torse ainsi qu'une paire de cuissots semblant démontrer les longues marches en montagnes, parlant en s'éclipsant de la tente.

- << Prépares-toi Skjor, nous partons sous peu. la marche jusqu'au sommet des Montagnes bleues fut longue, mais le combat sera court. Court pour eux. Je descends voir où en sont les autres, nous devons rejoindre les hauteurs de l'Ouest avant que le soleil n'atteigne l'entrejambe d'Ymir. >>
-<< Tu verras que je verserai le premier sang pendant que toi tu seras encore à reprendre ton souffle Fjorkar.>> Riant d'un timbre gras.

Après quelques moments à aiguiser sa lame, Skjor sorti de la tente pour le rassemblement.
Le chef de clan faisaitt désormais face à la cohorte de guerrier de Nordheim, tous, répondant à la marche avant la bataille, s'en suit alors une route peu longue jusqu'au plateaux Ouest.. Les deux Aesirs, Fjorkvar et Björn marchant côte à côte, les cliquetis des armures et le fracas d'une armée se faisant entendre derrière-eux, quand une halte se fait sentir, les guerriers s'arrêtent alors, se trouvant sur une énorme étendue d'herbe recouverte de neige, en face, des points noirs, des flammes de torche, peu distinguable avec le blizzard venant frapper leurs cils les obligeant à froncer les yeux. Une voix forte et résonnante se fait entendre, celle d'un homme qui à chaque instant sait ce pourquoi il vit.

- << Guerrier Arsirs. Aujourd'hui, une nouvelle bataille s'offre à nous, et celle-ci sera dédiée à la gloire d'Ymir ! Faites couler le sang, et baignez vos lames dans ce dernier ! Honneur, Force et Courage ! >>

Même malgré le bruit assourdissant du blizzard et du vent glacial venant s'immiscer dans les sillons des armures, la cohorte, prise d'extase par l'évènement à venir, couvre les éléments de leur crie de guerre, répétant alors les mots maîtres. Honneur, force et courage... Les points deviennent désormais distinguable, se rapprochant à grande vitesse, des pointes, des lames, des haches, des morgenstern en acier, le vent apportant en même temps des cris étouffés de courage, avant qu'un autre vienne couper court à cela, celui du cor, le cor du Clan Nalarath, lançant la charge..

- << Alors, c'est aujourd'hui le Wahallah, Skjor ? >>
-<< C'est un bon jour pour qu'ils meurent mon frère.>> Pointant sa lame vers le front noir leur faisant face en lâchant un long rire sarcastique.


Courant alors ensemble, la targe sur le côté, l'épée tenue en garde-arrière, prête à infliger un crochetage arrachant le trapèze d'un adversaire, fondant vers les points désormais devenu des guerriers Vanirs, ne semblant attendre particulièrement de réponse, mais cette dernière vient soudainement, un hurlement d'un homme, suivi d'un choc violent d'armure à armure, Skjor, venant de sectionner le bras d'un adversaire, s'exclamant d'un rire gras. Les coups pleuvent, taillades, estocs, coup de pommeau brisant une mâchoire, ou morgenstern fracassant un crâne en éclat.. la violence règne, les hommes se battent, Fjodkvar venant d'éviscérer une femme l'ayant presque décapiter et hurle alors pendant la bataille, se protégeant de sa targe et redonnant les coups.

- << Skjor ! Celle-ci serait bien allez avec toi ! Elle semblait vouloir avoir ma tête sur une pique lorsque j'ai trop parlé ! >>

Lui aussi dans la bataille, jouant de sa hache, brisant des vies sans soucis, rétorquant en toute normalité, semblant habitué à cela.

- << Oui ! D'ailleurs, tu me dois des boyaux d'ours du coup ! Tu viens de faire tomber ceux dont je rêvais ! >>

Les deux hommes rient aux éclats tout en se battant, mais, l'atmosphère semble changer, la tempête faisant de plus en plus rage, le froid grimpant en flèche au fur et à mesure que la journée s'écoule, le tonnerre d'Ymir grondant au dessus de leur tête. Fjorkvar continuant son massacre tandis que Skjor, esquive et réplique par des coups de quillons. Ce dernier se retourne dans un mouvement brusque et vif pour tenter de trouver son compatriote à la longue natte blonde, semblant ne pas trop s'en préoccuper, reprenant son combat avec fougue. Les deux se battent sans se soucier du reste, vivant la vie qu'ils ont toujours vécu.

Puis d'un coup, tout devint pesant, le temps semblant s'arrêter même le fracas des armes autour semblait très loin, comme un bruit de fond. Le corps entier de se fit lourd, comme une entrave alors qu'irrémédiablement il se mit à chuter vers les abysses,le noir venant voiler ses yeux. Et c'est ainsi qu'il chuta, s'enlisant dans les méandres de l'inconscience alors que son corps et son esprit étaient incapable de répondre.
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum