Partagez
Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 21/03/2018
Messages : 4

Identité du personnage
Nom du personnage: Anja Jørgensen
Métier (MTERP): Bâtisseur
Voir le profil de l'utilisateur

Anja Jørgensen

le Mer 21 Mar - 21:38




Nom du personnage :
Anja Jørgensen
Age :
22
Ethnie :
Vanir
Religion :
Ymir
Alignement :
Chaotique / Mauvais
Métier :
Soigneuse / guérisseuse


Taille :
1.72m
Poids :
62
Apparence :
Cheveux roux, yeux bleus foncés, tâche de rousseurs.
Personnalité :
Impétueuse, farouche et déterminée.



         Lonnstörm. C'est une ville côtière de Vanaheim et l'endroit où j'ai vécu avant d'arriver sur ces foutues terres d'exiles... J'avais ma place là-bas, j'étais guérisseuse. Recoudre les plaies de ceux qui partaient piller et voler tout en  écoutant leurs histoires parfois fortement exagérées... C'était le bon temps.
.
         Un jour, un abruti qui avait abusé de la bouteille m'as provoqué. Insinuer que je ne savais pas me battre juste parce que je ne faisais que soigner ceux qui prenaient des risques, ce n'était pas la meilleure idée qu'il ai eu. Surtout que je venais de le recoudre... Je fis sauter tous les points que je venais de lui faire et partie en claquant la porte. Avant de sortir, je lui lançais d'une voix narquoise «démerde toi maintenant !» C'était peut-être stupide de m'énerver ainsi. Je savais pourtant que j'étais tout aussi capable qu'eux... Je pris ma décision à ce moment là. Je ferais partie de la prochaine expédition.
.
         La dite expédition ne se passa pas comme prévu... Notre navire se fît attaquer et, croulant sous le nombre des ennemis, nous avons fini par perdre cette bataille. Ceux qui n'ont pas eu l'honneur de rejoindre le Valhalla finirent pieds et poings liés. On nous embarqua comme de vulgaires bestiaux et nous furent conduit à Khemi pour y être vendus comme esclaves. Si ils pensaient sérieusement que j'accepterais ce destin sans broncher... Ils allaient être foutrement déçu. Il suffisait d'attendre une bonne occasion. Elle viendrait, il fallait juste se montrer patiente.
.
         C'est un riche marchant qui fini par m'acheter. Apparemment, être une femme rousse valait un beau paquet d'or... Mais il finirait par regretter cet investissement. Et plus rapidement que prévu si il continuait à me reluquer comme si je n'étais qu'un vulgaire morceau de viande ! Ma prédiction ne tarda pas à se réaliser. A peine une dizaine de jours plus tard, il me fît venir dans ses appartements. Il avait apparemment abusé de la bouteille et ses intentions lubriques se lisaient clairement sur son visage disgracieux... On m'avait laissé les mains attachées mais pas les jambes. Jouer l'esclave docile avait bien failli me rendre cinglée mais je tenais ma chance de filer et je ne la laisserais pas passer ! J'ai attendu que cette pourriture ambulante soit près de moi... Il était si obnubilé par mon corps et son propre besoin qu'il n'a pas remarqué le mouvement de mes jambes. Je rassemblait toute ma force et toute ma colère dans le coups de genoux qui suivit. Il tomba à terre et je continuais de le ruer de coups de pieds jusqu'à ce qu'il ne bouge plus...
.
         Je tentais alors de fuir cet endroit mais, à peine sorti dans la cour, je me retrouvais encerclée par les gardes. Le visage hargneux et prête à en découdre même avec les mains toujours attachées je me débattis comme une damnée mais cela ne suffit pas... Je me retrouvais à nouveau pieds et poings liés, cloîtrée dans des geôles puantes.
.
         J'avais apparemment mis fin à la vie de mon « propriétaire » mais c'est son fils qui hérita de tout y compris de moi. Il vint me voir un soir et contre toute attente, il me remercia de l'avoir débarrassé de son paternel. Il précisa, toutefois, qu'il ne pouvait me garder ici et qu'au lieu de me tuer il m'enverrait sur les terres d'exiles en espérant que j'y survivrais... Je verrais bien.
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum