Partagez
Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 08/09/2017
Messages : 10
Date de naissance : 04/12/1992
Age : 25

Identité du personnage
Nom du personnage: Oonagh
Métier (MTERP): Alchimiste
Voir le profil de l'utilisateur

Oonagh

le Ven 2 Mar - 18:57


Nom du personnage : Oonagh
Age : La vingtaine
Ethnie : Brythunienne
Religion : Wiccana
Métier : Guérisseuse, alchimiste



Apparence :

Une silhouette gracile s'avance dans les bois, coiffée par les quelques rayons solaires qui percent à travers le feuillage foisonnant. Sa longue chevelure qui n'a jamais été coupée ondule jusqu'à ses hanches et quelques petits branchages feuillus se mêlent à sa crinière sombre aux reflets auburn. Son regard d'un vert profond parcourt les alentours avec méfiance alors qu'elle avance à pas prudents et silencieux entre les arbres. Ses lèvres délicates sont aussi roses que les fleurs de printemps, et son nez rehausse la finesse de ses traits. Une longue robe aux teintes vertes couvre ses formes, une petite faucille est attachée à sa ceinture et elle tient à son bras un petit panier d'osier à moitié rempli d'herbes et d'ingrédients divers.

Personnalité :

La jeune Brythunienne adopte la plupart du temps un comportement méfiant voir craintif, tel un animal sauvage surpris en pleine course puisqu’elle tient davantage de la biche que du loup. Cependant en qualité de soigneuse elle ne craint ni la vue du sang, ni d'y mettre les mains. Vouant une véritable vénération à la nature et à Wiccana, il n'est pas rare de la voir exécuter quelques rituels et prières bien exotiques pour les étrangers.


Oonagh est née dans un village rural, entre prairie et forêt. Elle commença très jeune à suivre les enseignements la menant vers la prêtrise Wicanne, s’orientant sur la voie des guérisseuses.
Une fois qu'il fût estimé que son savoir était suffisant, elle pu s'installer dans un village et y officier.
La vie s'écoulait paisiblement, le village était traversé par une rivière calme, tout autour quelques champs se coloraient au rythme des saisons et des cultures, laissant entrevoir les bois qui s'étalaient sur tout le lointain.

Ce jour là, le soleil montait dans le ciel et la rosée du matin luisait sur les brindilles d’herbes grasses. Une légère brise faisait tinter les quelques breloques accrochées à l’entrée de sa demeure alors qu’elle sortait, un panier en osier en main en direction de la forêt voisine.

Elle avait besoin de confectionner de nombreux onguents, potions et autres décoctions pour les villageois, ses stocks s’amenuisaient à vue d’œil. Elle prenait le chemin sinueux avec entrain, son visage se levant vers les frondaisons pour apprécier la douce fraîcheur et la clarté ambiante.

Elle n’entendit pas les hommes qui se cachaient derrière les feuillages bas, ni leurs pas lorsqu’ils se jetèrent sur elle pour l’assommer et l’emmener. On ne retrouva d’elle que son panier d’osier, à moitié rempli.

Elle reprit connaissance dans une cage posée sur un chariot. Cahotée par une route archaïque, elle dû s’agripper aux barreaux pour s’asseoir, gardant le silence en voyant le paysage défiler devant elle. Elle avait immédiatement compris les origines de ses assaillants et leur but.

Elle fut vendue au marché aux esclaves, à un excellent prix, sa longue chevelure ne trompait pas sur sa fonction au sein de la société Brythunienne, et sa virginité intacte y était également pour beaucoup.

Le seigneur qui l’acheta la destinait à une occasion bien particulière, à une négociation même, du peu qu’elle pouvait en apprendre en devinant les quelques bribes de conversations qui l’entourait, on ne parlait pas aux esclaves, encore moins pour leur expliquer leur sort.

Son seigneur l’offrit en cadeau à un autre, et elle fut emmenée par un convoi en direction de Shadizar. Mais elle ne comptait pas rester prisonnière plus longtemps. Dès qu’elle eut l’occasion, la Brythunienne s’enfuit, poings liés, trébuchant durant sa course effrénée.

Elle pensait leur avoir échappé un temps. Les jours avaient passés, des semaines, même. Mais elle se trompait. Un soir, tandis qu'elle rentrait dans son foyer de fortune, son Propriétaire l'attendait, assis près du feu, les mains jointes et il posa son regard d'aigle sur elle.

"Je vais t'apprendre à regretter, petite ingrate. On ne se refuse pas à ma personne. Tu regretteras d'avoir jamais voulu souhaiter la liberté."

Puis le noir.

Quand elle reprit conscience, tout son corps la faisait souffrir, elle peina à ouvrir les yeux, la lumière violente agressa ses pupilles. Elle distingua devant elle le sable doré à perte de vue, s’accoutumant peu à peu à la luminosité. Lorsqu’elle essaya de bouger, elle comprit bien vite qu’elle était attachée, retenu par les pieds et les poings à une grande croix de bois surplombant le désert sans fin.

Elle se débattit un moment, avant de sombrer dans l’inconscience à nouveau, tout doucement. Puis... une voix mystérieuse vint à ses oreilles…


Dernière édition par Nicnevin le Jeu 26 Avr - 22:29, édité 1 fois
avatar
Date d'inscription : 08/09/2017
Messages : 10
Date de naissance : 04/12/1992
Age : 25

Identité du personnage
Nom du personnage: Oonagh
Métier (MTERP): Alchimiste
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Oonagh

le Mar 24 Avr - 20:13
Ses pas la menèrent à bien des endroits, vers bien des gens. Elle fit des rencontres, apprit des morts et finalement elle comprit que tout ne serait plus que chaos en cette vie.

Tentant avec ses fermes convictions de maintenir une aura bienveillante autour d'elle, usant des talents et de la bonté qu'elle amena avec elle de sa vie d'avant.

Après quelques temps d'errances, la guérisseuse finit par trouver un petit camp qu'elle appela maison.

Mais rien ne dure vraiment en ces terres férales...
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum