Partagez
Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 21/01/2018
Messages : 15
Date de naissance : 27/03/1997
Age : 21
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Chénxīng Zhī

le Mar 13 Fév - 15:53
Ces courtes phrases sont écrites sur une fine planche de bois plutôt qu'un parchemin, en Khitan

L'ancien clan des loups se réunit dans les vestiges de l'ancien temple de Waseme. Au fil de la discussion, les enjeux s’éclaircissent : les loups ont mauvaise réputation à cause de l'ancien chef Shin, qui avait plus de voix que de force. De plus, ils ne sont plus les bienvenus dans le nord. Soit.
Laoghconn et Aomuirne suggèrent de fonder un nouveau clan, quittant définitivement l'attache à la symbolique du loup, repartant totalement de zéro. Laoghconn a une suggestion de terrain mais il faudra parlementer avec la Main Noire pour pouvoir s'y installer. La discussion est agitée, parfois enthousiaste, parfois nostalgique.
Les idées se rejoignent et se libèrent.

Ainsi, les objectifs de ce nouveau clan sont clairs : Créer un village possédant un comptoir commercial, un lieu de refuge pour les exilés qu'importe leurs origines ou leurs dieux ; bien que l'influence du clan se voudra de la pensée du chef, autrement dit Jehbal Sag. Nous voulons un havre de paix et être amical envers les clans voisins.

Une fois cela statuée, le nom sort assez naturellement : Les Sangs-mêlés. L'avantage de ce nom est qu'il fait à la fois allusion à la volonté de diversité et de tolérance du clan que de sa principale valeur : la fraternité.

Sankari, Laoghconn et moi rencontrons un représentant de la Main Noire, un homme un peu écervelé mais qui a quand même accepté d'écouter la requête. Il nous informe que le terrain est déjà occupé. Hyun-Su paie déjà un tribu pour ce lopin de terre, il nous faudra alors négocier avec lui, mais sinon, la Main Noire accepte en échange d'un tribu.

Lorsque j'annonce à l'homme que je suis forgeronne, celui-ci se moque de moi et me demande bien ce que je peux y connaître moi, en arme. Mon pouls s'accélère, je tremble d'énervement, des souvenirs viennent en moi lors de mon jugement en KhitaÎ. Je parviens à rester calme afin de ne pas compromettre le clan, mais je rêvais de lui faire ingurgiter le sable présent au sol.

Il en demande 50 bandages et 10 Falcata en acier. Je vais lui prouver qu'une femme peut forger !

Une fois arrivé sur les lieux, le clan ne chôme pas, chacun m'aidant à rassembler les ressources nécessaires qui m'aideront à forger les lames que cet homme nous a demandé.

Sur place, dans la soirée, un clan avoisinant, les hyènes, nous attaque.

L'assaut est court et les assaillants peu nombreux. La victoire est facile, malgré une légère blessure à la jambe pour Waseme. Le repos promet d'être court cette nuit encore. Il faudra demeurer prudent jusqu'à ce qu'on gagne le respect de nos voisins.
avatar
Date d'inscription : 21/01/2018
Messages : 15
Date de naissance : 27/03/1997
Age : 21
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Chénxīng Zhī

le Ven 16 Fév - 15:26
Ce parchemin est d'une bonne facture, l'écriture est soignée et pleine de tendresse. Son contenu est écrit en Aquilonien, excepté la signature qui est en Khitan.


Une fleur de lotus m’enivre ;
L’encens rituel m’apaise ;
La danse, elle, me délivre.

Ô rien ne saurait rompre l’ascèse
D’un équilibre suranné.

Pourtant, à l’harmonie se dessine le cœur,
Organe spirituel à l’étrange fonction,
Souverain suprême des pleurs,
Souvent mêlé de contradiction.

Amour, Dieu que j’ignore encore,
Inonde mon âme ; il m’aurait bénit.

Adieu lotus, encens, mouvements du corps ;
Artifices vains contre lui que j’ai choisi.

晨星  織
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum