Partagez
Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 16/02/2017
Messages : 121

Identité du personnage
Nom du personnage: Tsuihō
Métier (MTERP): Artisan polyvalent
Voir le profil de l'utilisateur

Akuraa du Kithaï

le Mar 16 Jan - 16:29



Nom du personnage :
Akuraa
Age :
On lui donnerait la vingtaine mais Akuraa a 31 ans
Ethnie :
Khitan
Religion :
Yag-Kosha, Zath, Derketo
Alignement :
-A découvrir en Jeu-
Métier :
*à découvrir en rp*
Métier METRP :
Artisan polyvalent



Taille :
1m52 environ
Poids :
51 kilo
Apparence :
La première chose qui frappe en voyant Akuraa n'est pas son apparence presque enfantine, ni même sa poitrine fine, mais plutôt ses cheveux noir de jais, huilé et tressé, ainsi que sa peau qui au contraire du teint doré des Khitans, est pâle, lui donnant presque l’apparence sous une certaine lumière d'une poupée de porcelaine. Ces gestes gracieux lui donne l'aspect d'un esprit, quant' à son regard, il semble percevoir les ombres dansantes de votre cœur..

Si on s'approche pour admirer son visage, on remarquera bien ses traits Khitans, ainsi que ses yeux aux pupilles pourpres scintillants comme deux améthystes, ses sourcils noir bien dessiné son visage rond, ses lèvres discrètes, son sourire mystérieux et doux.

Sur son avant bras gauche et jusqu'à sa main sont tatoué de nombreux motif comme une sorte de broderie blanche, de petits êtres malicieux, des fruits étranges, des arbres tortueux, on peut en regardant bien y voir une étrange araignée qui tissant sa toiles comme un piège meurtrier à qui s’y accrochera, usant d’un camouflage naturel pour passer inaperçu dans tout les motifs. Sur une grande partie de son dos est tatoué une étranges ronces aux épines tranchantes qui si on la regarde trop longtemps semble bougé près à vous lacérer si vous vous tentiez à la caresser. Sa morphologie n'est ni maigre ni trop volumineuse, svelte mais pas athlétique, sa musculature est effacée.

En la touchant vous remarquerez de que peau est douce, sûrement traité au lait de coco pour garder cette douceur, son contacte est chaud et agréable, des senteurs de fruit rouge légère et fraiche comme un parfum naturel semble émaner d’Akuraa.

Personnalité :
Akura a deux facettes comme une pièce, d’un coté c’est quelqu’un de doux, sensible, gentils, serain avec les gens qu’elle estime, mais de l’autre coté avec ses esclaves du moins ceux qui lui résiste, ainsi que les personnes dont elle n’apprécie pas le comportement ou qui s’en prenne à son cercle d’amis elle peut se révéler particulièrement méchante et vicieuse, malgré tout elle respecte les ordres et les lois qu’on lui imposes tant qu’elle ne viennent pas troubler les siennes.
Akuraa adore les enfants, le savoire et les secret, elle n’aime pas les voleurs et les gens qui lui manque de respect dans la mesure du possible où ce n’est pas involontaire.
Intelligente, réfléchis, prêt à aider si on le mérite.


Akuraa était là, la lame de sa lance planté dans l’épaule du vieil homme, un sorcier, un stygiens, chef de la branche Stygienne du culte de Yag-Zath, une sorte de sectes qui était né dans les jungle du Khitai et qui semblait avoir des ramification jusque dans le pays du dieu Serpent.
Le sorcier lâcha un râle d’agonie faisant danser les ombres dans un temples à l'apparence lugubre et démoniaque.

Le temple de la secte était un lieu étranges et finement sculpté, la précision des détailles était si fin et parfait que nul homme n’aurait pu ainsi réalisé un tel chef d’oeuvre, de plus l’oeil semblait happé dans une parade folle et englobante faisant sombré l’esprit dans un tourbillon mêlant folie et questions. Chaque sales était en octogones avec un dallage octogonales impossibles et sans briser la moindre dale, sur chaque dale sculpté d’autre octogones et symboles étranges, formes arachnides dansantes et frises improbables. De fines voûtes par semé de fentes et trous d’illuminant à la lueur de la lune grace à d’étranges composition de verres les faisant briller au plafond comme une nuit étoilé, chaque voûtes, fines et osselet, comme les pattes d’une immense araignée et présidé au centre par une clé de voûte représentant un étrange éléphant à trois yeux, aux ailes de chauve souris une apparence démente d’un dieu stellaire et démoniaque : Yag-Kosha.

Akuraa était habillé d’une armure légère brodée de symbole arachnéens mettant en valeur l’aspect féminin de son corps et cachant ce qui faisait de lui un être exceptionnel. Contrairement à son apparence, il était né homme, possédant les attributs masculin mais un corps hautement ressemblant à une femme jusqu’à même possédé une petite poitrine.
Il était né d’une femme nommé Quji Ohumi, dans les marais sombres du Khitaï, en même temps que sa jumelle Nagaru, comme elle, il reçut à se naissance la bénédiction d’un démon esprit, une créature végétales vivant en symbiose avec son porteur, si nagaru reçut le bourgeon d’une fleure de lotus, sur le dos d’Akuraa c’est un buisson de ronces qui poussa sur son dos, révélant le trouble et la violence qui était né avec le garçon, ne pouvant le tuer à cause du liens entre les deux enfants qui semblait solide, il fut donc exilé loin, au delà du mur alors qu’il n’était qu’un bébé et remis à une famille simple de paysan qui l'aurait éloigné de la magie et de sa soeur.
Akuraa fut vendu à un groupe et grandit élevé par des femme comme une femme, son corps se prêtant bien au jeu, ces femmes priant Derketo l'accueillirent comme une bénédiction durant cette période il appris à cuisiner, autant connue pour son corps que pour les bons petits plats qu’il concoctait. Puis comme si la causalité le ramenait inéluctablement vers elle, la magie entra dans sa vie, sous une rencontre qui le changea définitivement. Akuraa fit la connaissance d’un homme d’une quarantaine d’année, un Khitan membre éminent d’une secte nommé le cercle interdit de Yag-Zath, voyant son potentiel, découvrant sa lignée et faisant de lui son apprenti. Maitre Akira, car tel était son nom, l’initia à la sorcellerie sombres et aux anciennes malédiction. Certes Akuraa avait un talent magique mais il était aussi voir plus doué dans les arts martiaux, guider par son maître, il devint l’un des doigts de l’araignée, tuant ceux qui s’opposait à la volonté du chef suprême de la secte Kuro Ohni une femme dont la cruauté n’avait d'égale que sa beauté.

En tant que membre du culte on lui enseigna aussi à malmener les autres et à dominer les faibles, lui enseignant l’art de l’esclavage, bien qu’ Akuraa n’ait la force qu’un vrais homme, il était doué en art martial, il savait utiliser la force d’autrui contre eux même, faire souffrir sans abimer le corps et plier l’acier sans le chauffer. Il apprit assez jeune à manier le fouet et les lames fines d’incision, à utiliser son corps et sa langue pour faire céder la volonté d’autrui. Malgré tout son apprentissage, Akuraa garda toujours une conscience de ses actions ne se laissant pas aller à la violence pour la violence, sachant se comporter autrement plus sympathiquement hors de ses cessions de travaille pour la secte. Elle apprit aussi quelques secret d'ingénierie de la secte fascinés de ces rouages complexe ou des armes de combats à grandes échelles.

Akuraa ayant appris quelques maléfices et sortilège, les utilisa pour reprendre contacte avec l’être qui de temps en temps occupait ses rêves depuis sa naissance, c’est ainsi qu’il fit la connaissance de sa soeur, même éloigné loin de l’autre grâce à la projection astrale ces deux là pouvait rattraper le temps perdu qu’ils avaient passé loin de l’autre, jusqu’au jour où Nagaru ne donna plus signe de vie, elle n’était pas morte mais elle était quelque part, il la ressentait, proche mais loin et puis plus rien.

Où était elle? que devenait elle? il avait réussit à la tracer jusqu’en Stygie, comment était elle arrivée là bas? tant de questions que ne faisait que troublé le jeune homme, mais il ne pourrait aller là bas sans une bonne raison. Et fort heureusement pour lui la raison ne tarda pas à arriver, une des branches du cercle avait des problèmes une dissension de pouvoir, son maître fut chargé d’aller mater les rébellions et Akuraa en profita pour l’accompagner quoi de mieux d’un des doigts de l’araignée pour accompagner un maître.

Le voyage fut long relier le Khitai et la Stygie ne fut pas de tout repos, Vendhya, Turan, Shem, des arrêts nécessaire pour aller de l’est à l’ouest, durant le voyage Akira appris à son apprenti les langues étrangères des pays où ils s'arrêtèrent, l’instruisant sur les religions ainsi que les cultures des mondes barbares de l’ouest. Il était fasciné par tant de savoir tant de secret, il aimait en apprendre plus et comprendre ce qui lui échappait, son maître était une sources de savoir infini à ses yeux et il regretta que ce dernier ne lui en apprenne plus, c’est à Khemi qu’ils firent la connaissance de Radj des Halles, un sorcier de la secte d’un certain âge, c’est lui qui avait demandé l’aide des grands manitou du cercle, voulant asseoir sa suprématie sur la branche qu’il jugeait pas assez active.
Laissant son maître gérer les affaires interne Akuraa commença ses recherches sur sa soeur, cette enquête dura trois jour avant qu’il apprenne que cette dernière avait conclu un sordide pacte avec un prêtre de Set, que son deuxième enfant devrait devenir donné à la croyance du dieux serpents, Akuraa n’aimait déjà pas les serpents, il n’en revenait pas du choix de sa soeur. Puis elle avait disparue et n’existait plus aucune trace d’elle.

Il retourna avec son maitre et l’aida à purger la groupuscules de la sectes de ses mauvaises graines, c’est en tuant un certain Djor’hu qu’il tomba sur des documents stipulant que le chef de la branche stygienne et que son maitre visaient à s’associer avec le temple du Serpent pour renverser le pouvoir du culte. Et c’est ce qui la poussa à massacrer ses dissidents à l’ordre de la secte.

*Crois tu réellement que ta petite lance puisse me tuer jeune fille* lui lança le Radj, lui affichant un sourire satisfait.De sa plaie sortit un serment qui s’enroulant autour du manche de la lance se jetta sur Akuraa en vu de le mordre, ce dernier lâchant son arme attrapa le serpent et lui brisa net la nuque d’un coup de dague. Mais ne vit pas venir le coup de masse qu’il se pris sur la tête assommant.

Quand il se réveilla il était attaché, retenu par des menottes en fer, à sa droites et à sa gauche ils y avait des hommes encapuchonné comme des bourreau, devant lui se tenait Radj et son maître, ce dernier déclara à l’intention d’Akuraa:

“Tu étais le meilleur de mes apprentis, je devrais te tuer mais j’ai décidé de te faire disparaître plutôt, vois ça comme le dernier cadeau que je te fais, mon précieux Akuraa… Emmenez le…”
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum