Les Mystères des Terres de l'Exil intègre son mod MTERP
Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Date d'inscription : 22/10/2017
Messages : 18

Identité du personnage
Nom du personnage: Sarah
Métier (TERPO): Bâtisseur
Métier RP: Aucun
Voir le profil de l'utilisateur

Sarah

le Mar 28 Nov - 3:27


Nom du personnage :
Sarah
Age :
24
Ethnie :
Aquilonienne
Religion :
Crom
Alignement :
Chaotique Neutre
Métier :
Architecte



Taille :
1m58
Poids :
57 Kg
Apparence :
Jeune blonde, d’un physique quelque peu agréable à la vue et habillé d’une douce peau. Fille de modeste famille, elle n’a pas connu les difficultés de la vie et ne présente aucune marque, cicatrices ou blessures. Le visage toujours habillé d’un radieux sourire embelli par de jolis yeux bleus. Coiffée en pagaille, elle veille à rester propre sans vraiment prendre soin de son corps comme le ferait une jeune femme de la noblesse. Elle reste néanmoins très belle.
Personnalité :
Douce, gentille et souriante. L’innocence même. On peut la croire bête, mais il y a un cerveau derrière, attention à ne pas la prendre pour ce qu’elle n’est pas et vous retrouver à la place de l’idiot.



Moi j’ai toujours voulu faire de mes rêves des réalités. Petite je construisais mon imagination avec de la terre, des cailloux et des branches. Aujourd’hui je le fais avec des briques, des renforts et du bois fraîchement travaillé main.

Les gens ils ne me comprennent pas, mais j’ai toujours su apporter une explication au pourquoi du comment. Que ça leur plaise ou non, j’avais toujours une réponse.

Sauf une fois…

Un Prince voulait un palais pas comme les autres. Je me suis proposée parce que je suis une architecte pas comme les autres. Je ne sais pas si c’est mon talent ou le fait que je sois une séduisante jeune femme qui a compté, mais j’ai été prise !

Ah ça pour un palais pas comme les autres, il l’a eu ! Une œuvre d’art, surement la plus belle jamais réalisé. Sauf que les ouvriers qui ont posés les pierres étaient tellement bête, qu’ils n’en comprenaient pas le sens abstrait. L’un d’eux en a oublié un pilier fondamental, si bien que le jour de l’inauguration, lorsque le Prince voulut montrer à son fils qu’il n’y avait pas plus solide bâtiment en frappant la colonne centrale du poing, le palais s’effondra entièrement sur le Prince, sa famille et les citoyens du moment, dont moi.

Certains dirait « par chance tu n’es pas morte ». La colère du Prince, pleurant la mort de son fils, s’abattue sur moi telle la foudre.

Et ben là, je n’avais pas de réponse… Dans ma tête c’était blanc comme noir, j’étais perdue… Je suis resté sans voix.

Et bien que les larmes coulassent de mes yeux, le Prince n’eut aucune pitié de moi, je fut conduite dans un désert sans fin, attachée à une croix de bois, où la mort m’attendait…

Pendant les longues heures de réflexion que j’ai eue, je me suis rendu compte que mes larmes n’étaient pas dû aux nombreuses victimes, mais à cet échec. Le monde encore une fois, n’avait pas comprit mon talent. Alors pourquoi serais-je triste pour lui ?

Crom si tu existes, laisse moi leur montrer la vrai beauté…
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum