Les Mystères des Terres de l'Exil intègre les mods TERPO et MTERP
Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Date d'inscription : 30/10/2017
Messages : 5
Date de naissance : 13/06/1986
Age : 31

Identité du personnage
Nom du personnage: Ashran
Métier (TERPO): Ingénieur
Métier RP: Esclavagiste
Voir le profil de l'utilisateur

Ashran

le Mer 8 Nov - 16:28



Nom du personnage : Ashran

Age : 31 ans

Ethnie : Hykranien

Religion : Set, Bel,

Alignement : Mauvais/neutre

Métier : Ingénieur et esclavagiste




Taille : 1 mètre 83

Poids : 80kg

Apparence : une crête courte, une barbiche sous le mentons, cheveux noir et yeux d'un blanc perçant, d'une musculature élancer et seyant, aussi agile dans les réflexes autant que dans l’éloquence.  

Personnalité :
D'une nature provocante et arrogante, Ashran à souvent tendance à agacée son entourage, un trait qu'il assume bien en publique.
Etant un homme d'affaire, il s’intéresse naturellement à toute opportunités passant à sa porter, évaluant constamment les gains et les pertes engendré à coup de négociation et d'une langue aussi affûtée qu'une lame.
il est le genre d'homme que ne s’embête pas avec les questions éthique, et lui arrive même de ce salir les mains si la situation l'impose.
Avide de pouvoir, mais également curieux de tous, il sait apprécier l’efficacité et la précision sous tous ces formes.

Natif Hykranien, mais éduqué depuis son plus jeune age en stygie, il croient naturellement au dieu serpent, mais également en Bel, néanmoins peu fervent dans la religions, ils considère que ce n'est qu'un moyen supplémentaire de mieux contrôler les foules, mais estime qu'il sert les dieux à sa façon.



8 années avant l’exiles....

Le soleil surplombe la vallée et enferme quiconque dans une chaleur écrasante. Perdu au loin, le temple et de la famille Ramwas ressemble à un mirage.
Il contrôle une petite citée, là ou les esclaves servent le dieu serpent de leurs pleins grès, ou non...

La jeune femme déambule dans les rues et se plait à ce mêlés aux peuples, son père ne le tolèrerai pas, mais personne ne pourrait la reconnaître sous son masque, elle n'était personne.
Le temps passa, la foule s'agitait avant l'arriver des Lanciers, Elenna ne comprenait point pourquoi son père tenait à les ramener à sa cause, serez-elle obligé de tuer un enfant, encore ?
Ramwas se tiendrait près à accueillir ses invités, voulant démontrer toute sa puissance, il se tenait sur son trône, ses yeux de serpent dévisageant les grandes portes
- Faites les entrer, sifflait-il entre ses dents

Un groupe réduit de lanciers d'élites rentraient dans la ville, avec a leurs têtes plusieurs officiers, l'essentiel des forces était au-devant de la ville maintenant leur formation et au gardes à vous sous un soleil de plomd.
Les Lancier pénètre dans une cité obscure.
Les esclaves se cachent à leur rapproche alors que les gardes masqué d'un serpent les conduisent au temple.
Celui-ci se dresse haut dans le ciel turquoise arborant des couleurs sombres aux sculpture doré, en effet, les piliers entourés par des reptiles, on pouvait voir la richesse de la famille et le pouvoir de celle-ci.
Deux gardes ouvraient les grandes portes du bâtiment, celle-ci frottait le sol en marbre parfaitement nettoyé pour l'occasion.
Un tapis les emmenaient alors vers un trône, la où Ramwas, théâtralement assis, les dévisageait de ses yeux de serpent

Il se tenait la, devants nous à porter de lame.

L'un des rivales de Thot-Amon, qui se défit de lui au conseil de stygie comme provocation.
notre lourde escorte s'arrêta d'un seul geste, discipliner et précis, tandis que notre général saluer comme il ce doit ce clown politique et religieux.
L'homme les jaugeaient ses invités un à un, ne se préoccupant pas des laquais- Salutations mes amis.
Bienvenue chez-moi,un sourire mauvais se dessinait sur son visage.

Il se dressait alors sur ses jambes, arborant une magnifique robe de prêtre Setite, brodée au fil d'or. Il descendait les quelques marches qui les séparaient pour rejoindre le chef qu'il saluait d'un signe de tête.
Sa garde personnel le suivait de près alors que ses espions se tapissaient dans l'ombre.
Autour d'eux, des chuchotements, la cour de Ramwas s'étonnait de la présence des Lanciers et lançait les premières rumeurs..
le général al-saachez l'interrompis : -cesser de faire le paon, seigneur Ramwas, vous savez pertinemment que ce n'est pas une visite de courtoisie, à ce jour, nous venons prélever l'or que le cercle de Set réclame ... et votre part n'à pas était honorer.

L'officier balaye du regard la tenu extravagante de Ramwas pourtant il parait évident que ce dut vous profites.
Ashran, s'écarte du comité, bousculant au passage l'un des gardes de ces lieux dans un rictus provocateur, Il fini par s'accouder vers le buffet...

Ramwas affichait son sourire en coin alors que sa cour chuchotait et s'offusquait attendant la réaction de leur maître.
- Quel bonne gens vous faites mon brave -Il fit signe à un laquais s'approcher- L'or, l'or... le mot de tous les impures.
L'esclave approchait donc avec deux gros sac en daim vert, il les posait à leur pied en s'inclinant presque plus bas que terre. Disparaissant ensuite par une porte dérobé
- Je m'incombe de ce que je dois et plus si nécessaire.
*Le prêtre posait son regard sur le jeune qui s'était approcher de la nourriture, mais alors qu'il allait répondre, un homme au visage masqué vint chuchoter à son oreille. Ramwas ne laissa rien paraître et lui donnait quelque indication à voix basse.
- Faite ce qu'il faut pour qu'elle entende.
Le garde s'éclipsa à son tour, puis Ramwas se tourna de nouveau vers les invités

le général fronça les sourcils a l'approche de l'esclave charger d'or... -dégage vermines (à l'attention du servant)
deux lanciers verifierent le contenue des sacs alors que l'officier reprit la parole : -ce ne serra pas suffisant Ramwas, votre dette à disons augmenter avec le temps...le cercle ne se contenteras pas de cette somme....un ton malin se dessine sur le visage du général ...peut-être que nous pourrions régler cela avec quelques esclave de bonne qualiter.
ashran était avachie sur l'un des divan du palais, il contemple la scène avec un rictus machiavélique, défiant quiconque qui oserait croiser son regard, tous en jouant avec une dague dans une main, et tenant un verre de vin ornée d'or dans l'autre..
-D’ailleurs, seigneur Ramwas, votre filles ne nous fait pas l'honneur de sa présence ? ...la provocation volontaire du jeune esclavagiste a fuser comme une flèche a travers le salle du palais, choquant l'entourage de ces lieux.

Ramwas s'apprêtait à répondre au général avant que le jeunot assis tel un cancre dans son sofa n'intervienne.
- Ma fille est indisposer,se contentait-il de répondre avant de se tourner vers le commandant Apprenez à tenir vos hommes dans un lieu qui n'est pas le votre. Vous cherchez des esclaves ? Votre soldat peu choisir, il semble avoir besoin de se dégourdir.
Deux gardes s'approchaient alors d'Ashran, le visage restait masqué et ils arboraient une belle armure Stygienne

Ashran suivit les deux hommes, en direction des geôles,  les corridors souterrain du palais contraste avec les murs finement décorer et  ornées d'or de la salle du trône de la famille Ramwas.
tous en marchant, il  laissa volontairement apparaître un bourse  de pièces d'or au garde a sa droite, la tapotant légèrement sur un rictus provocateur, l'homme hocha la tête en signe d’acquiescement.
le trio continuer dans les sombres couloirs .... puis un claquement de doigt dans les ombres......
une gerbe de sang entacha le mur fait de terre et de charpie, seul deux hommes ressortie du corridors a l'entrée des geôles ...Ashran et le garde corrompue... le corps du dernier fut balancer dans le puits a purin jouxtant les sombres couloirs, il ne serait découvert avant des semaines...

Les pleures et les gémissements hante les murs mais un en particulier attire l'attention.
Alors qu'un prêtre scande les prières de Set au loin, on entends les coups de fouet claquer la chair et les cries d'une femme.
Les murs sont froid et humide, à chaque pas les cries sont plus fort, les prières plus clair, le couloir sombre éclairé par de simple torche est envahie par l'odeur du sang et des morts.
De chaque côté des portes et derrière des prisonniers, où esclave, certains sont mort, d'autre prie ou perdent la tête mais au fond de ce tunnel, des barreaux, là ou la lumière perce.
Le garde amènera Ashran au bout du couloir se tenant droit comme un piqué dans l'ombre.
Les paroles du prêtre dans une langue ancienne raisonne dans la caverne, puis un nouveau coup de fouet suivis d'un crie de douleur
- Il suffit, s'interrompait l'homme vêtue d'une grande robe noir et d'un capuchon.
Le bourreau recula alors vers une table, éclairé par des torches, laissant une silhouette féminine recouverte d'une tunique en lin déchirée, à genoux sur le sol.
Celle-ci fixait le sol, sa chevelure noire comme les freux recouvrant son visage il était impossible de distinguer ses traits. Le religieux se plaçait alors devant elle alors que le bourreau revenait munie d'une lame fraîchement nettoyé.
Il vérifiait les chaînes qui maintenait les bras en l'air de la prisonnière et tirait brusquement ses cheveux en arrière pour qu'elle fixe le Setite

- Tu ne pourras te battre plus longtemps mon enfant, lançait le prêtre. La volonté de Set ne peut être brisé. Ton destin es scellé.
Les traits fins de la jeune femme apparaissait sous un rayon de lumière, ses iris violettes semblaient vide. Son visage qui, sous les coups laissait voir sa beauté était recouvert d'un bleu du sa pommette alors que ses lèvres gercé laissait apercevoir quelque goûte de sang.
Son regard se posa enfin sur le religieux qu'elle fixait avec haine
- Je vais peut être devenir Yoggite, il parait qu'il sont plus chaleureux.
Prit d'une haine nouvelle, le prêtre écrasait sa main sur la joue de la jeune femme avec toutes ses forces.
Elle relevait la tête alors que le sang perlait sur le coin de ses lèvres menue

Ashran avança en compagnie du garde, a travers les geôles, celui-ci claqua et des doit , 4 autres gardes en faction répondirent a son appel sans poser de question et se mire en formation dernier l'improbable duo.
l'odeur pestilentielle de cadavre parcourrais la salle sombre salle souterraine,  Ashran et son escorte marchait lentement à travers la salle, observant toute les scènes de sévices qui se donnait en spectacles devant  lui.
un geolier rejoignit rapidement le groupe, s'inclinant avec maladresse, peut habituer a être interrompue dans sa besogne.
-Mon seigneur, je suis votre humble hôte en ces lieux, permettes moi de montrer mes plus belle... Ashran interrompis le geôlier l’écartant de son passage, comme si il ne présenter pas le moindre intérêt, celui s’inclinât, chutant lourdement sur le sol sous la surveillance des gardes...
le groupe parcoure les geôles, une à une,  sélectionnant a la convenance de l'esclavagiste des lanciers,
l'homme bourrue de la salle de torture essaya tous de même de le conseiller - Si je puis me permettre, celui-ci ferait parfaitement l'affaire.... Ashran regarda  l'esclave désigner par le  pseudo maître des lieux, dégaina une dague et la pointa rapidement sous le menton de l'homme corpulent... - je ne te permet pas, .... de plus il semble que ton esclave soit déjà mort, alors un conseil, chère ami... que je ne t'entende plus...
une goutte de sueur perlait sur le visage du tortionnaire,  celui-ci reculant de quelque pas fini par buter contre l'armue d'un des gardes, celui-ci ne se gênant pas pour le bousculer...
Ashran se tourna vers le tortionnaire, tous en fronçant les sourcils... prépare celle et ceux que j'ai sélectionner, décrasse les et nourrie les avants notre départ, et il vaudrait mieux pour toi qu'il ne soit pas abîmer...n'y toucher...
soudain, une prière s’éteint sur le fond de la prison,  Attirant l'attention du groupe.
Le jeune lanciers fit un signe de tête a l'attention de l'officier corrompue, il distribua ces ordres dans un aboiement :
-toi et toi, surveillez les préparatifs avec ce répugnant phacochère, vous deux avec moi...
Ashran arrivait au moment de la confrontation entre une femme enchaîner et le prêtre, celui venant de lui infliger une lourde gifle, et s’apprêter à lui en remettre une autre.
dans uns geste vif, il dégaina son fouet de la ceinture et le fit claquer dans les air, la corde de cuire s'enroula autour du poignet du prêtre, arrêtant son geste a quelque centimètre du visage de la jeune femme.
l'un des garde plaqua immédiatement le bourreau contre le mur, exerçant une pression avec son bouclier et le tenant a sa merci grâce a sa lame.
Asharn fit tituber le prête en tirant un coup sec sur le lasso, celui-ci ce retrouvant a terre sur son fessier et grommelant : qu'elle est cette affront ?
-Allons très chère prêtre, ce n'est point une façon convenable de traiter une femme, un rictus provocant ce désigne sur le visage du lanciers.... il s'approcha de la jeune femme au cheveux brun, essuyant dans une caresse le sang qui perlait sur lèvres... il détourna légèrement la tête vers le prêtre à terre, celui massant son poignet endolorie... -Sortez !
aussitôt, l'officier sortit quelque centimètre de son épée du fourreau pour faire les protestation, le prêtre et le bourreau s'executies en silence, suivie des garde pour les surveillez.. laissant Ashran et la femme au yeux  violet seul dans la geôle...

La jeune femme eu un mouvement de recule lorsque l'homme essuyait le sang sur sa bouche, la peur au ventre, elle s'étonnait de voir le prêtre obéir sagement... son esprit se mit à bouillir lorsqu'elle finit seul avec lui dans la pièce froide.
Si même les hommes de son père le craignait... elle secoua ses chaînes, suppliant presque le bourreau de revenir tant le froid de la terreur l'envahissait, elle ignorait la douleur de ses poignets, ou le sang qui ruisselait le long de sa colonne vertébrale.
La fuite ou la mort...

Allons calme toi ma belle, la mains du lancier parcourrai lentement les courbes du corps de la jeune femme, celui- ce perdis dans ces yeux améthyste pendant un instant..
la peur emprisonner la jeune femme à lorsque la main de Ashran touchie sa peau, celui-ci le releva la tête doucement, voir même une certaine tendresse, cette jeune femme etait a l'évidence plus que briser.
-alors voila donc la fille de Ramwas, ...est-ce donc ainsi qu'il la traite ?
sa mains droite carresser les cheveux de la jeune femme, tandi que l'autre, il l'enlassait sur ces hanches, pressant son corp contre sien.

La peur de bouger, de respirer... les muscles dures comme la pierre, chaque partie de son corps est contracté.
D'un geste brusque mais agile, elle s'écarta et se dressait sur ses jambes tout en s'aidant de ses mains pour aggriper ses chaînes.
Son esprit lui hurlait d'appeler à l'aide, de prévenir son père qui, viendrait la sauver... Une idée qu'elle retirait rapidement de sa tête tout en fixant l'homme devant-elle
- Qui etes-vous ? Qu'est que vous me voulez ?
Sa voix est douce mais déchiré par les cries et la fatigue, elle tente de tenir sur ses jambes alors que le liquide rouge descends le long de ses cuisses jusqu'à atteindre ses genoux ensanglanter. Le tissu de sa tunique dévoile son épaule alors que le dos est déchiré en des lignes droites.

-peu importe qui je suis...
la jeune femme se tenais faiblement sur ces jambes, essaye tant bien que de débattre dans un espoirs futile en proie a la terreur.
Ashran carrasse un nouvelle fois son visage, avant de maintenir fermement, l'obligeant à lui faire fasse.
il s'approcha lentement du visage de celle, avant de murmurer quelque mot  a peine audible : -Si souhaite quelque chose, prend le..... un jour, tu me remercias...
il l'embrassa de force, dans cette brève étreinte charnelle, lui aspirant presque toutes les forces de la jeune femme, comme si son étreinte était un serpent enroulant sa victime, étouffant, et la morsure était un baiser..mais pendant ce balaye de langue, il lui inséra un petit objet dans la  bouche...un petit crochet de bonne facture, donnant un arriéré gout métallique au baiser, tandis que de l'autre mains, tenant fermement les hanches de la prisonnière, il glissa une dague dans son fourreau au ceinturons qui maintenait la tunique en lambeaux de celle-ci.
Au prix d'un ultime effort, elle lui morda la lèvre jusqu'au sang.. Ashran ce retira dans les ombres, le regard satisfait, essuyant le sang de sa manche dans un rictus inquiétant.

Elle fixait avec colère l'homme devant elle mais le craignait d'avantage.
Cela importait, lui importait car elle ignorait qui était cette individu qui lui offrait une échappatoire. Elle sorti l'objet de sa bouche et usa de ses dernières forces pour crocheter à l'aide de ses dents les menottes qui l'a tenait prisonnière.
Il ne lui fallut qu'une fraction de seconde avant que le clic retentisse et qu'elle ne s'effondre de tout son poids sur le sol.
A bout de souffle son attention se portait sur la pièce, calculant et analysant chacune des possibilités qui s'offrait à elle. Elenna se redressa en gémissant de douleur tant chaque parti de son corps la fessait souffrir.
Et pourtant la haine l'avait envahi, sa rage et sa soif de vengeance ne laissait aucune place à la tristesse, elle pleurerait plus tard
- Vous n'aurez que peux de temps, finit-elle par dire en posant son regard améthyste sur l'inconnu Partez, loin.

Quelque heures plus tard dans le désert à quelque lieux des terres de la familles Ramwas..
sur une haute dune de sable, deux cavaliers observe une silouette courant peniblement dans le desert, s'éloignant dans le couchant du soleil...
le génral tien les rennes d'une main ferme, obligeant sa monture a tenir la position, puis il ce tourne vers le jeune lanciers..
-Ashran ? cela était t-il nécessaire ?
son interlocuteur reste fixer sur la silhouette s'éloignant sous le couvert du soleil couchant, impassible, avec un rictus d'auto-suffisance..
-Absolument mon seigneur...la vie nous offres parfois des opportunités...inattendue.....je n'ai fait que saisir celle-ci...
l'officier des lanciers haussa les sourcils... -nous verrons Ashran, nous verrons....
les chevaux fient volte-face quand leur cavaliers tirait sur les rennes, dévalant la dune de sable dans un nuage de poussière....


Dernière édition par Ashran le Lun 13 Nov - 20:42, édité 1 fois
avatar
Date d'inscription : 30/10/2017
Messages : 5
Date de naissance : 13/06/1986
Age : 31

Identité du personnage
Nom du personnage: Ashran
Métier (TERPO): Ingénieur
Métier RP: Esclavagiste
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Ashran

le Lun 13 Nov - 20:41
Histoire disponible
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum