Les Mystères des Terres de l'Exil intègre les mods TERPO et MTERP
Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Date d'inscription : 02/03/2017
Messages : 108
Date de naissance : 06/10/1987
Age : 30

Identité du personnage
Nom du personnage: Antigone
Métier (TERPO): Ingénieur
Métier RP: Soldat/Garde
Voir le profil de l'utilisateur

BG Antigone

le Lun 23 Oct - 18:57






Nom du personnage :
Antigone
Age :
30 ans
Ethnie :
Corinthienne
Religion :
Anu
Alignement :
Neutre

Métier :
Guerrière / Stratège / Cuisinière / Ingénieur



Taille :
1m71
Poids :
68Kg

Apparence :
Femme musclée, brune aux cheveux ondulés et aux yeux bleus. Elle semble avoir déjà bien vécu mais reste malgré tout très belle. De par son visage et ses expressions, on peut reconnaître que c’est une femme forte.


Personnalité :
De nature prudente, Antigone saura quand il faudra taper et où. Elle n'appréciera pas faire de vagues alors elle évitera malgré tout si elle le peut le combat. Bonne stratège, elle ne semblera pas se laisser berner si facilement. Elle restera cela dit discrète si elle le peut et travaillera plus dans l’ombre qu’au grand jour. Plutôt calme, elle gardera un sang froid presque à toute épreuve. Obéir ne la dérangera pas seulement si ses supérieurs ont la même vision qu’elle et que c’est pour servir une cause qui lui paraît juste.



Antigone a toujours vécu dans une famille de guerriers. Étant la seule descendante, elle passa toute son enfance et adolescence à cacher la nature de son sexe pour ne pas que sa famille soit la risée de sa région. Elle reçut une éducation très stricte dans un environnement guerrier, qui ne lui plaisait dans le fond pas vraiment. Elle aspirait à plus de calme et de féminité.
Ne sachant rien faire d’autres que se battre, à la fin de son adolescence elle entra dans l’armée du roi local. Elle fut très vite repérée par ses camarades de rang comme n’étant pas un homme et fut rapidement dénoncée. Mais heureusement pour elle, son supérieur connaissait ses vraies capacités martiales bien supérieures à la normale et fit donc la sourde oreille quant à cette rumeur.
Elle gagna par la suite avec l’aide de ses compagnons de guerre, une bataille et fut remarquée par le Roi lui-même.
Antigone entra par la suite à la cour comme garde du corps du Seigneur. Rapidement, son secret fût une nouvelle fois mit à jour. Par chance, un des hommes du Roi avait eu un faible pour elle et demanda à ce qu’elle devienne sa femme, pour la sauver.
La guerrière eu trois beaux enfants avec, qu’elle éleva avec bonheur. Elle avait enfin trouvé ce qui s'épanouissait le plus au monde. Elle continua malgré tout ses entraînements guerrier pour en cas de besoin, défendre la ville et le Roi.
Elle pût aiguiser ses compétences de fine tacticienne et les apporter à la cour. Son sens avisé et son observation lui valu une place de stratège auprès du Roi. Elle pu donc s’épanouïr de cette manière même si elle était mère et femme.
Malheureusement sa place n’étant pas au goût de chacun, un coup monté lui a été fait pour qu’elle se fasse prendre et exiler. En effet, un de ses collègue aura dérobé un bijoux du Roi pour le placer dans ses affaires personnelles. Elle fût donc exilée injustement pour la jalousie d’un conseiller et laissa  ses enfants et son mari derrière elle.
avatar
Date d'inscription : 02/03/2017
Messages : 108
Date de naissance : 06/10/1987
Age : 30

Identité du personnage
Nom du personnage: Antigone
Métier (TERPO): Ingénieur
Métier RP: Soldat/Garde
Voir le profil de l'utilisateur

Re: BG Antigone

le Dim 19 Nov - 13:32


Lumière bleue, lumière rouge, trou noir...

Logique. Cela vient de lui, il est la cause de tout ces problèmes.

L'exterminer et vite. Il est plus fort que moi, je le sais mais je ne peux pas le laisser partir. Je le sais. La haine monte en moi, je vais répondre à son appel à l'aide, je me dois de le protéger.

Ce n'est pas le premier homme que je tuerais. Mais c'est la première fois que je le fais hors d'une guerre. Les traîtres sont nombreux en ces terres, il faut se méfier. Nous ne sommes plus des guerriers bien rangés. Le chaos à sa part belle. Je m'adapte.

Il part, je le suis. Je frappe à sa porte. Il me confirme qu'ils sont sur le point de partir. Je ne peux pas le laisser les emporter.

Déterminée, je fais face à cette montagne. Je tire la lame qu'il m'a forgé.

Le rythme de ma respiration s'accentue, je me cache derrière mon bouclier pour l'observer. Marteau en main, je sais qu'il m'a déjà eu avec.

J'attaque cette fois-ci la première, visant son bras :

- "Tu dois mourir !"

Nos deux corps se heurtent, nos armes nous transpercent. Le choc est puissant. Au sol je ne peux me relever, il prend le dessus. Je tends mon bouclier mais le guerrier ne me laisse aucune chance. Je roule sur le côté, me relève, il a dût me casser quelques côtes... Ce n'est rien, mon devoir est de terminer le travail.
La douleur aiguë m'enlève mon agilité, je ne tiendrais pas longtemps face à lui, je réussis malgré tout à le toucher, mais rien de mortel.

Son regard est concentré, il reste attentif au moindre de mes gestes. Je reconnais en lui sa puissance, il m'inspire un certain respect. Mon corps de femme, de mère, n'est pas celui de ce  puissant guerrier, je reste bien trop faible face à lui. Mais je dois aider mon aimé de ces terres, je dois le sauver...

La violence de l'impact me fait perdre connaissance. Je chois, je pars, je me vide... Le visage de mes enfants me sourient, mon mari prend soin d'eux, ils sont heureux... Mon amour prends soin de nos enfants, tu es l'homme de ma vie. Je suis tellement désolée, j'ai échoué à ta demande.

Lumière bleue, lumière rouge, trou noir...

avatar
Date d'inscription : 02/03/2017
Messages : 108
Date de naissance : 06/10/1987
Age : 30

Identité du personnage
Nom du personnage: Antigone
Métier (TERPO): Ingénieur
Métier RP: Soldat/Garde
Voir le profil de l'utilisateur

Re: BG Antigone

Hier à 18:45


Lumière bleue, lumière rouge, trou noir...

Ce goût de sang me laisse une impression amère.  J'étouffe. Entravée. Des pensées obscures m'habitent. La douleur est toujours présente, mes côtes... Il m'a transpercé, le salaud. Mais je dois rester forte car je suis toujours en vie. Je ne le lâcherais pas.
Mon corps n'a plus l'importance de son utilité. Il n'est que douleur et faiblesse. Mon esprit divague. Je suis piégée.

Tout se mélange. Un tourbillon de souvenirs et de moments présents m'emportent... Le temps m'échappe, ma conscience aussi... Mon corps, mon esprit, rien ne va plus.

Serait-ce la folie ?

Mais je nage dans cet océan turquoise. Éblouie par la beauté de mon aimé. Les plantes aquatiques caressent mes cuisses. Je me laisse aller aux flots, à ce moment de détente. Quand soudain, les algues se transforment en serpents. Ils entrent en moi, sillonnent mon être et mon esprit. Violée par cette intrusion, je ne peux rien leur cacher. Ils m’ôtent peu à peu de mes souvenirs de mon amour, le dévorant pour s'en emparer et le siffler aux oreilles de leur maîtresse.

Étreinte, ma liberté n'est plus. Ma famille change, les visages se transforment. La tendresse de l'amour laisse place au mépris de la haine. Ils me volent mon intimité, ils me veulent du mal et je ne peux lutter. Je crie de tout mon être pour rappeler la réalité mais rien n'y fait, je sombre.

Éteinte est la lumière qui me protégeait de mes sanglots. Mensonges. La vérité est donc dévoilée et l'illusion tombe. Des trombes de larmes s'écoulent, la tristesse m'envahit, la honte prend le dessus. J'ai mal. L'ego qui me transportait s'est arraché entre les mains de la prêtresse.

Aveuglée par la lumière bleue, aveuglée par l'homme que je croyais aimer et être mon mari. Je vois enfin la douloureuse réalité en face. Léonidas, je suis tellement loin de toi, pardonne-moi, j'ai été trompée, je t'ai trompé... Je n'ai plus le courage de me battre. Je ne suis plus une guerrière, je ne suis plus une mère, il m'a anéantie. L'espoir s'est étouffé dans ma chute vers l'humiliation et la mélancolie.

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum