Les Mystères des Terres de l'Exil intègre son mod MTERP
Partagez
Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 18/08/2017
Messages : 29
Date de naissance : 29/04/1989
Age : 28

Identité du personnage
Nom du personnage: Anat
Métier (TERPO): Artisan polyvalent
Métier RP: Soigneur
Voir le profil de l'utilisateur

Zahira

le Sam 19 Aoû - 17:34



Nom du personnage :
Zahira
Age :
20
Ethnie :
Shemite
Religion :
Animiste/Ishtar
Alignement :
Loyal neutre
Métier :
Couturier/ Ebeniste



Taille :
175
Poids :
62
Apparence :
Une jeune shemite de 20 années à la peau basanée, les cheveux châtains tirants vers l'ébène coiffés simplement et au regard émeraude et portant un tatouage rougeatre en forme de flamme au milieu du front. Elle est relativement grande et élancée et si elle ne parait pas avoir une grande force, elle parait très adroite dans ses mouvements.
Personnalité :
Méfiante et réfléchie, elle semble regarder les autres comme si elle cherchait à anticiper leurs actions.



Zahira est née au sein de la tribu nomade des Zerz loin à l'est du Shem. On lui apprit très tôt à chasser, monter, tisser, tailler, à s'occuper des bêtes et du campement. Réfléchie et adroite, elle se fit remarquer rapidement.

A ses 11 ans, une fois en âge et comme il est de coutume, elle accepta le mariage arrangé avec son cousin Vassan. Vassan était de 8 années son ainé et avait déjà une femme, mais les talents que montraient Zahira lui permirent de convaincre sa femme d'en accepter une seconde.

Au cours des 8 années qui suivirent, Zahira fera une fausse couche mais lui offrira malgré tout 2 garçons bien portants. En parallèle, elle participera à quelques raids sur des villages peu protégés ayant refusé de payer pour leur protection.

Malheureusement pour elle, récemment, l'un des raids se termina très mal. Alors que ses raids sont toujours des attaques surprises, les cavaliers furent pris en embuscade cette fois-ci et ils furent massacrés dans leur fuite. Seule Zahira parvint à revenir vers le reste des Zerz pour être, à sa grande surprise, immédiatement capturée et condamnée à pire que la mort pour trahison de la tribu. On ne lui expliqua rien, elle ne compris rien, et elle fut rapidement attachée à une croix et laissée pour morte...
avatar
Date d'inscription : 18/08/2017
Messages : 29
Date de naissance : 29/04/1989
Age : 28

Identité du personnage
Nom du personnage: Anat
Métier (TERPO): Artisan polyvalent
Métier RP: Soigneur
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Zahira

le Jeu 31 Aoû - 13:42
Je n'ai pas compris ce qu'il s'est passé... D’où venaient ils? Comment savaient ils pour l'attaque? Pourquoi les Zerz m'ont cru responsable?

Qui qu'est été l'homme ou l'esprit à l'origine de ça, son succès est total et il continue même aujourd'hui à me tourmenter à travers les longues heures ou mon esprit ne peut que chercher la vérité. Pourtant, je sais que la trouver ou non maintenant n'a plus d'importance....

Alors même qu'ils me retiraient bijoux, armes et vêtements, alors même qu'ils m'attachaient à cette horrible croix et qu'ils redistribuaient mes chameaux, je voyais la haine, le mépris et la colère dans les yeux de chacun des membres de ma tribu y compris dans ceux de mon époux et de ma femme et même de mon premier enfant...

J'accepte cette haine et ce mépris, car je sais et je comprends que ce qui compte, ce n'est pas que je sois coupable ou non, que j'ai trahi ou non. La seule chose qui importe est que des nomades sont morts et que j'ai apporté la honte à ma famille. Je mérite mon châtiment et bien pire encore.

Si jamais je devais les revoir un jour, l'honneur demanderait aux familles des morts de m'abattre et l'honneur demanderait à ma famille de venger ma mort. En soi..et pour ça, cette prison est une bénédiction.

Puissent les esprits faire en sorte que je ne retrouve jamais ma tribu et ma famille et puissent ils veiller sur eux...Je vous ai aimé et je vous aimerais toujours... Puisse votre haine envers moi ne jamais s'effacer et qu'ainsi je reste dans vos mémoires...

Epoux et femme:


Quant à moi, que vous le voyez ou non, puisse le désert, la terre, la lune et le soleil en être témoins. Je jure que plus jamais, je n'apporterais la honte aux miens.



Dernière édition par Sorran le Ven 22 Sep - 19:37, édité 2 fois
avatar
Date d'inscription : 18/08/2017
Messages : 29
Date de naissance : 29/04/1989
Age : 28

Identité du personnage
Nom du personnage: Anat
Métier (TERPO): Artisan polyvalent
Métier RP: Soigneur
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Zahira

le Jeu 31 Aoû - 23:51
Je me suis réveillée au pied de la croix après un moment d'inconscience sans bien comprendre pourquoi j'étais à présent détachée. D'après l'intensité du soleil et de ma soif, je pense que j'y avais passé une quarantaine d'heure.

Sans arme, sans bijoux, sans vêtements, sans monture et sans tribu, je remercie au moins les esprits que cet endroit se trouve en réalité être un endroit paradisiaque.

Je me suis rapidement rendue à l'oasis que je voyais au loin. J'y ai fais la connaissance d'autres exilés qui prétendaient vouloir rassembler et aider ceci malgré des cultures, des valeurs et des passés bien différents... Une union de tous et une aide accordée à tous? Sans nous connaitre? Avec nos valeurs contradictoires? Nos honneurs en opposition ou l'absence d'honneur pour certains? Et tout ça en regardant des personnes ayant chacune été condamnées à pire que la mort pour leurs crimes les plus atroces? Je ne savais dire si ces sédentaires avaient été rendus fous par le soleil ou s'ils cherchaient à obtenir quelque chose de moi.

Néanmoins, je leur donnais raison sur certains points. Les hommes ne sont pas faits pour vivre seuls et sans tribu tout comme ils ne sont pas fait pour vivre sans monture. L'idée de combiner toutes les cultures est absurde, mais en combiner certaines proches ne l'est pas. En revanche, ils ont tord sur d'autres points...

Ils présentent l'endroit comme un désert dangereux... Pourceaux sédentaires engrossés !
Le désert c'est quand il n'y a ni pierre ni nature à perte de vue, c'est quand le soleil tape si fort que la simple idée de sortir sans se couvrir entièrement la peau peut nous tuer en quelques minutes.
Le désert, c'est voir sa gourde presque vide et savoir que la source d'eau la plus proche se trouve à plusieurs jours de chameaux.
C'est atteindre une oasis, s'y plonger et boire en prenant conscience de la toute puissance de l'eau et de la vie.

Le désert:



Ici ce n'est pas un désert, c'est une oasis avec des climats peut être différents et beaucoup de choses à affronter mais une oasis. Hélas, je ne peux la quitter.

Une magie obscure nous empêche de sortir et nous condamne à une vie de sédentaire et de faiblesse.
Pire encore, il ne semble il y avoir ni chevaux, ni chameaux. J'ai bien aperçu des éléphants et leur équivalent à fourrure qu'ils appellent mammouth mais personne ne semble avoir eu l'idée de les domestiquer.

J'ai donc du m'adapter à la vie à pied et de prisonnier. J'ai trouvé des personnes capables qui partagent une partie de la vision nomade du monde. Malgré qu'ils soient sédentaires et qu'ils n'ont pas conscience de ce problème, c'est difficile à reprocher à des prisonniers. J'ai essayé de compenser ma mobilité très limitée par un apprentissage de l'escalade. Ça ne remplace en rien mes chameaux et je reste une guerrière bien moins efficace à pied mais je n'ai pas d'alternative.

Quoique...si...j'en ai une.
Je n'aurais pas de chameaux, j'ai cherché partout, mais je sais que les éléphants et mammouth peuvent êtres montés. Certains rêvent de constructions grandioses ou d'armes de légendes, moi je reverrais de récupérer mes jambes. Peu importe que personne n'y soit arrivé ici, peu importe qui ait été ici par le passé ou la compétence des gens présents et peu importe que je n'ai jamais monté ce type d'animal. J'y consacrerais mon temps et mes efforts, je réussirais la ou les autres ont échoués et je serais celle qui parviendra à en monter un ! Ainsi...enfin...je me sentirais complète à nouveau...


Dernière édition par Sorran le Mar 14 Nov - 13:14, édité 2 fois
avatar
Date d'inscription : 18/08/2017
Messages : 29
Date de naissance : 29/04/1989
Age : 28

Identité du personnage
Nom du personnage: Anat
Métier (TERPO): Artisan polyvalent
Métier RP: Soigneur
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Zahira

le Sam 16 Sep - 12:58
Le dressage des mammouths n'a pas donné de résultats satisfaisants. Je les ai observé, je les ai protégé, je les ai nourri, mais sans outils et sans aide, je n'y arrive pas, ils restent indomptables et mon expérience ne cours que sur les chameaux et chevaux.

Malgré tout, ces longues heures d'observation m'ont permises de réfléchir et de comprendre. Je sais enfin clairement pourquoi je suis ici. Le sheik n'avait pas de raisons de douter de moi, sauf si quelqu'un les lui avaient glissé à l'oreille mais même ainsi, j'aurais pu me défendre et je pense qu'il savait que j'aurais réussi à convaincre. En réalité, il m'a condamné comme une traitresse, il m'a condamné à l'exile parce qu'il n'y avait pas de meilleur choix pour les Zerz. Il devait connaitre les secrets et la vérité derrière la terre des exilés, il devait savoir que je n'aurais aucun mal à vivre ici et que je pourrais prospérer dans ce lieu béni par les éléments. Mais sa raison principale d'agir ainsi était autre. Que je parvienne à convaincre ou non, les familles des morts auraient tout fait pour me tuer et ma famille aurait tout fait pour me défendre. Les familles des personnes qui seraient mortes se seraient entretuées à leur tour. Plus d'une tribu nomade s'est détruite ainsi et je pense maintenant que le sheik a bien agit. Puisse t-il un jour révéler ses plans et sa sagesse à mes enfants, ma femme et mon époux pour qu'ils comprennent à leur tour.

Ces explications me permette également de comprendre ma solitude. Pas de nomades, de très rares shemites sédentaires mais énormément d'exilés venant de terre ou vivre ne demande ni courage ni sagesse et dont les bourreaux ont du réellement croire que les envoyer ici était un châtiment pire que la mort.

Quoi qu'il en soit, me revoila seule. J'avais trouvé une tribu convenable et même un compatriote shemite que je pouvais comprendre malgré qu'il n'était pas nomade, mais ce dernier est mort. Je me suis éloignée du reste de la tribu que j'avais trouvé car ce qu'ils appellent honneur et ce que j'appelle honneur ont des différences beaucoup trop fondamentales pour que notre route ait pu continuer ensemble. Les hommes ne sont pas faits pour vivre seuls mais rien n'est pire que la honte et le déshonneur.

Je chercherais une nouvelle tribu ou je vivrais et mourrais seule en respectant mon serment.

Qu'ils soient nordiques ou stygiens, je vois mes ennemis s'accumuler. J'ai grand besoin de la bénédiction des esprits pour ce qui va arriver car les chances ne jouent pas en ma faveur. Ils ont mis sur mon chemin la découverte d'un tulwar de nomade, probablement d'un Sheik au vu de l'excellence de la facture de cette arme.

En leur honneur, en l'honneur d'Ishtar et en prévision des combats à venir, j'effectuerais ce soir la danse que j'ai apprise pour devenir une guerrière Zerz.


avatar
Date d'inscription : 18/08/2017
Messages : 29
Date de naissance : 29/04/1989
Age : 28

Identité du personnage
Nom du personnage: Anat
Métier (TERPO): Artisan polyvalent
Métier RP: Soigneur
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Zahira

le Sam 30 Sep - 17:01
Préparation au combat:


Couper la tête du serpent une seconde fois s'est avéré très efficace. J'ignore si les stygiens se sont entretués pour le pouvoir, s'ils ont été tués par d'autres personnes qu'ils ont imprudemment provoqué ou s'ils sont morts d'une chute dans leur immonde construction, mais ils semblent avoir disparus et ne plus être une menace.

J'en ai profité pour me concentrer sur le second ennemi qu'est le roi nordique et ses putains. Les stygiens avaient peut être tenté de me tuer et menti sur moi mais ils se sont malgré tout montrés bien plus honorables que les nordiques.

Les esprits ont été avec moi et m'ont protégé. Je semble être la seule à m'inquiéter de l'honneur et de la dignité, du respect et des esprits sur ces terres mais je m'y suis résolue maintenant. Ils sont bien deja en guerre avec des morts qui marchent, et je profite allègrement du chaos ambiant, mais je doute que ces morts se soient levés pour leur dignité.

J'ai traqué, j'ai piégé, j'ai pillé et j'ai tué trop de nordiques pour pouvoir les compter maintenant. J'en ai même trainé une jusqu'à un homme du Khitai qui l'a torturé, tourmenté et brisé jusqu'à ce qu'elle ne soit plus rien.

Tout ça me prend énormément de temps, plus de la moitié de mon temps éveillé mais heureusement les voler est très profitable, je n'ai pas besoin de faire trop d'efforts en dehors de ces pillages. Je varie les heures, les endroits, les méthodes, toujours pour les prendre par surprise, les tuer et repartir avant que les autres porcs n'arrivent. Ils sont peut être des centaines, mais les voir se regrouper et paniquer montre qu'ils n'ont aucune idée de comment se battre contre un nomade.

Les cités et les villages shémites étaient aussi pleines de sédentaires mais ils avaient leur armée ou les asshuris qui connaissaient l'art du combat, la réflexion et comment luter contre nous. Ils vivaient d'entrainement et de rigueur, dans le désert et sous le soleil, souvent en déplacement et avec le même courage que nous. Le seul asshuri que j'ai affronté directement m'aurait même tué sans l'intervention de Vasan.

Notre force est notre courage sans faille, notre honneur, notre survie la ou la moindre erreur peut nous condamner. Mais surtout, en combat, notre force est de frapper quand nous voulons et ou nous le voulons rapidement et sans que nos ennemis ne puissent nous poursuivre ou trouver un endroit ou contre attaquer. Que l'ennemi soit légion et nous une poignée n'a aucune importance s'ils ne peuvent riposter. Les sédentaires ne comprendront jamais qu'en construisant, qu'en se fixant, ils se simplifient la vie, s'engrossent et s'affaiblissent tout en donnant une cible ou peuvent frapper librement leurs ennemis.

Je ne sais si ce combat durera des années, s'ils finiront par se repentir de leurs fautes ou si je serais tuée demain, mais je sais qu'en poursuivant mes efforts, les esprits m'accorderont une réincarnation digne quand mon heure sera venue.
avatar
Date d'inscription : 18/08/2017
Messages : 29
Date de naissance : 29/04/1989
Age : 28

Identité du personnage
Nom du personnage: Anat
Métier (TERPO): Artisan polyvalent
Métier RP: Soigneur
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Zahira

le Mar 14 Nov - 22:46


Certaines choses changent...d'autres non.

Mon ancienne tribu n'est plus. Je ne saurais dire s'ils sont morts ou justes au delà de ma vision, mais malgré mes recherches, impossible de les revoir et leur village dépourvu de gardien a été pillé par la vermine. Je doute que le pillage ait été un grand succès néanmoins, j'avais appris à ces sédentaires les bases de l'enseignement qu'on m'avait inculqué, et j'ai confiance sur le fait qu'ils ont compris au moins partiellement que la sédentarité était une faiblesse et surtout qu'ils ne devaient pas laisser loin d'eux ce qui a de la valeur.

Ces mêmes enseignements, qu'ils soient martiaux ou moraux, sont à la fois la raison pour laquelle je respire toujours et que je garde ma dignité mais aussi la raison principale aux nombreux morts parmi ceux qui ont croisé ma route. Ils sont plus nombreux, plus forts, mieux équipés, mais ils ne connaissent rien au combat ni rien sur la détermination et l'intelligence qu'une vie de nomade m'a offerte. Je ne les laisse pas employer leurs forces, je choisis ou je combats, je choisis quand je combats, je choisis de les faire courir, de les embusquer, de les laisser partir ou de les laisser m'affronter ainsi leurs belles armures deviennent des poids, leur nombre se dissout devant leur discorde, le chaos et la rage et les chasseurs deviennent des proies.

Comme me le répétait la première flamme, on ne bat pas un adversaire en l'affrontant dans un duel de force ou en faisant ce qu'il attend et en le surpassant. Il faut neutraliser ses forces, exploiter ses faiblesses, rendre ses efforts inutiles et en contrôler l'affrontement. Ne pas avoir le contrôle lors d'un combat a vu mon groupe se faire massacrer et m'a condamné à l'exile, le perdre une nouvelle fois mettra fin à ma vie. Mais je suis ici car tel était mon destin depuis le commencement et j'irais au bout de ce chemin.

Les attaques, chaque jour, pendant des mois, n'ont provoqué aucune réaction malgré que certains ont clairement pu me voir. J'en suis venue à la triste conclusion que dans beaucoup de cultures, il semble que la vie, même de son frère de clan ou de tribu n'a aucune valeur ou semble même les amuser ou servir leurs intérêts. Je n'arrive pas à comprendre comment certains peuvent vivre ainsi, mais ce ne serait pas la première folie que j'ai vu chez les sédentaires.

Quoi qu'il en soit, mon combat avec eux se poursuit sous d'autres formes et il semble que je conserve la bénédiction des esprits. Malgré beaucoup de rencontres et de proposition de vie facile, je reste fidèle à mon serment.

De nombreuses personnes m'ont surprise, souvent par leur perfidie, leur arrogance ou leur stupidité, mais parfois aussi par une splendeur morale que je croyais perdu avec la disparition de mon ancienne tribu.

Serais-je moins seule que je le pense?
avatar
Date d'inscription : 18/08/2017
Messages : 29
Date de naissance : 29/04/1989
Age : 28

Identité du personnage
Nom du personnage: Anat
Métier (TERPO): Artisan polyvalent
Métier RP: Soigneur
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Zahira

le Ven 24 Nov - 20:17

L'ile ciel...l'ile ciel...qu'est-ce qu'il a bien voulu dire par ça? J'ai passé des heures plusieurs fois deja à l'attendre sur son ile aux esprits mais rien, il ne vient pas.

Est-ce que je me trompe? Si seulement ce foutu sédentaire avait appris à écrire correctement, je ne perdrais pas autant de temps pour des conneries..surtout en pleine guerre ! Serait-ce son vrai objectif? m'occuper pour que les putains du roi meurent moins pour le moment? Possible... Et tout ça pour le trouver et lui dire que je refuse son duel, que les ours et moi avons juré que le sang ne coulera plus à cause de leur ancien chef devenu fou et que par conséquent, si je me bat pour cette raison, j'apporterais la honte sur moi et ma famille et que lui apportera la honte sur les ours.

Il mentionne des ruines je crois, il y en a bien sur son ile, mais au point ou j'en suis, autant vérifier d'autres ruines, j'en profiterais pour attaquer des campements en route pour que ce ne soit pas en vain...

Ce n'était pas les ruines du village des crocs, ce n'est pas le fort des morts qui marchent et j'attaque bien assez le village aux esprits morts et ses alentours pour savoir qu'il n'est pas la bas non plus...

Finalement, en rentrant vers mon atelier avec l'idée de tailler des flèches, après mon utilisation importante, je passe à coté de l'endroit ou le roi monstre nous avait rassemblé pour commettre ses atrocités. Ça faisait des semaines que j'avais détruit ce lieu et tout ce qu'il représentait pour laver une partie de l'affront subi par moi et tous les autres et pourtant je prenais seulement maintenant conscience qu'on peut maintenant appeler ça des ruines.

L'endroit d'ordinaire déserté ne l'était pas cette fois, c'était bien ici qu'on m'attendais même si je ne comprends toujours pas le rapport avec une ile ciel d'autant que nous sommes loin de toute source d'eau. Quoi qu'il en soit les esprits m'avaient finalement guidé ici alors ne faisons pas attendre le destin.

Je m'approche des silhouettes. Deux marrons, la femme est une ours qui me veut me tuer je le sais, l'autre se décrit comme un lâche lui même, et je ne comprends pas bien ce qu'il fait la et pourquoi il ferait face à une nomade alors qu'il lui arrive deja d'avoir peur de simples sédentaires. En revanche, aucunes traces du cimmérien qui m'avait demandé duel, c'était un piège comme je m'y attendais et ils devaient se relayer en permanence pour ne pas rater ma venue. Peut être d'autres encore attendent cachés dans les recoins? Peu importe, je m'avance vers eux malgré tout. La femme s'arme en hâte et ordonne que je fasse de même. Le darfari m'explique qu'il perçoit le roi con comme plus dangereux que moi ou le courroux des esprits et que c'est pour ça qu'il est la. Les deux me confirment ensuite qu'ils se moquent totalement de l'honneur ou de la dignité.

Hélas, la femme m'apprend qu'elle n'est pas ici pour son maitre, mais qu'elle va me tuer pour son abruti d'ancien chef. Je lui rappelle que les ours et moi sommes obligés par un serment à ne pas faire couler le sang pour cette raison. Elle s'en moque totalement et me charge comme une enragée.

Un combattant perdant le contrôle de ses émotions n'est guère plus qu'un rondin emporté par le courant et une proie facile. Ses coups étaient lourds, lents, trop armés, trop lisibles, à l'image de celui avec qui elle partage maintenant la folie.

Et c'était bien le problème, je suis passée à deux doigt du déshonneur. A cet instant, j'ai dû combattre tous mes instincts, tous mes réflexes et tous mes enseignements pour ne pas saisir mon épée et profiter de telles failles. Louée soit Ishtar, j'y suis parvenue, je me suis contrôlée, mais ça m'a demandé toute ma concentration et je n'ai pas pu éviter correctement ses attaques. Deux bonnes entailles, un sur le sein gauche et une à la jambe gauche me font serrer les dents et rendent rapidement ma tenue écarlate. Le serment des ours a été brisé et les esprits ont pu l'observer, je n'ose imaginer quel destin leur est réservé à présent. Néanmoins, même s'ils ont brisé leur part, ça ne m'autorise pas pour autant à briser mon serment et en l'absence de Sheik pour me dire que les circonstances justifient que je passe au delà du serment, je resterais incapable de me battre avec elle pour les raisons qu'elle invoque.

Elle recommence à parler, inconsciente de ce qu'elle vient de faire, elle me traite de monstre, je dois en profiter et lui faire dire qu'elle m'attaque par loyauté envers son maitre ou pour n'importe quoi tant que ce n'est pas pour son ancien amant.

Malheureusement, rien n'y fait, elle n'est la que pour lui et elle m'attaque à nouveau. Encore une fois tous mes efforts sont sur le contrôle de mes mains et je suis à nouveau blessée.

J'aurais préféré l'affrontement mais je comprends alors que je n'y aurais pas le droit et qu'elle compte dessus. Il n'y a que la fuite d'honorable ici et je me mets à courir, je saute sur la falaise, je me rattrape et je saute à nouveau...Mal, les blessures et le sang perdu ont engourdi mes mouvements et je hurle de douleur alors que les os de mon pied gauche craquent et que je roule au sol en le tenant de mes mains...

Les deux en profitent pour me rattraper et me désarmer alors que je ne peux faire mieux que tenir mon pied et souffrir. Ils en profitent aussi pour m'accuser de tous leurs malheurs, me traiter de folle, de monstre et de m'insulter de diverses façons.  Peu à peu, la douleur s’atténue, je ne suis pas prête de courir mais je recouvre progressivement l'usage de mes mains pour faire autre chose que tenir mon pied. Le darfari me dit que l'honneur n'est rien, que je suis immonde pour ne pas m'être soumise comme lui et les ours l'ont fait. Quel pitié que des personnes puissent en arriver la et choisir la survie peu importe les coûts jusqu'à devenir rien de mieux qu'un animal.

L'autre me dit que j'ai assassiné son homme, je lui redonne le contexte de sa mort stupide sachant pertinemment qu'elle le connait déjà et qu'elle se ment à elle même. Ça me donne du temps pour récupérer et trouver la solution à ma situation pendant qu'ils essayent de me faire honte ou de justifier leurs immondes décisions pour les faire paraitre normales.

Mais ça ne dure qu'un temps, la folle s'énerve à nouveau et arme son épée pour m'achever.

La situation est pire qu'avant, je ne peux toujours pas la blesser malgré ses ouvertures sans perdre mon honneur, je n'ai plus d'arme, je ne peux plus courir et je continue à perdre du sang. Je vais mourir ici ?! Contre ces deux la ? dois-je retourner son arme contre elle? Non, ce serait pire que la mort ! Mais si je ne peux pas la blesser, ils vont l'emporter.... Non..Un instant, le serment entre moi et les ours n'était pas que nous ne nous entretuerons plus ou que nous ne nous blesserons pas, nous avons promis que le sang ne coulera pas pour leur ancien chef...

Par les miches d'Ishtar, je déteste ça, mais je dois jouer sur les mots, c'est la seule solution, je la vaincrais sans faire couler son sang !

Ils n'ont pas fouillé mes bourses, j'y cherche rapidement une fiole que je lance sur la démone enragée mais elle parvient à l'esquiver et la gerbe de flamme ne fait qu'effleurer ses jambes. J'essaye tant bien que mal de me lever et de sauter sur elle pour l'emporter dans les flammes. Hélas, me pied se rappelle à moi, tout comme le sang que j'ai perdu, mon mouvement est maladroit et même si je finis par agripper et l'emporter avec moi, elle abat son épée sur moi avant ça, traversant mon épaule sur plusieurs pouces. Je hurle de douleur, le sang remonte jusque dans ma bouche mais je lui révèle mes intentions: elle ne mourra pas en saignant, ça m'est interdit, mais elle mourra dans les flammes !
Je poursuis mon mouvement pour l'emporter avec moi dans le feu, je serais dessus, je survivrais le temps qu'elle meurt. Le feu me brulera gravement, je peinerais à tenir debout et je n'aurais plus qu'un bras valide tout en ayant perdu beaucoup de sang, mais mon bras directeur est intact, je prendrais l'arme de la folle et j'en finirais rapidement avec le  sédentaire qui se contente d'admirer son amie m'exécuter et d'éviter que je récupère mes armes. Son arrogance le perdra ! Je vais vaincre, je vais.....


Quelque chose me transperce à la taille en plusieurs endroits....Je tourne la tete lentement...ils n'étaient pas deux, ils étaient trois...Elle devait attendre dans une cachette depuis le début. Je m'étais pourtant douté qu'elle pouvait vouloir ma mort, encore plus depuis que son homme noir avait révélé ses intentions...Et la voila, tenant fermement un trident qui me transperce de part en part. Je ne cris pas de douleur, je n'en ai plus la force et ma gorge semble vouloir me noyer dans mon propre sang...je perds mon emprise sur la folle alors que mes jambes m'abandonnent rapidement comme toute force en moi et que je tombe dans les flammes...

Puissent les esprits faire savoir à mes enfants, mon homme et ma femme que j'ai tenu mon serment jusqu'au bout et que je ne leur ai pas apporté la honte..Que je suis morte comme j'ai vécu..en nomade du Shem et en Zerz.. Je suis devenue une porteuse de flamme en devenant guerrière et il ne me reste qu'une ultime action à accomplir. J'essaye de controler ma chute et mes derniers mouvements pour tomber de tout mon poids sur les autres fioles que je porte et j'en écrase une autre avec mon bras valide...Le verre se brise et un geyser de flamme m'enveloppe. Je ne bouge plus, je ne souffre plus, je ne vois ni ne ressens plus...je meurs et les esprits m'emportent.


Dernière édition par Sorran le Sam 25 Nov - 15:13, édité 1 fois
avatar
Date d'inscription : 18/08/2017
Messages : 29
Date de naissance : 29/04/1989
Age : 28

Identité du personnage
Nom du personnage: Anat
Métier (TERPO): Artisan polyvalent
Métier RP: Soigneur
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Zahira

le Ven 24 Nov - 21:08
Plus tard, alors que des gémissements de femme se font entendre depuis quelques heures dans une très grande tente d'un campement nomade, les torches de la tente s'embrasent un instant plus que de raisons et des pleurs d'enfants finissent par être émis.
"Mavia, ma reine, vous avez une fille" s'émerveille la femme recueillant l'enfant encore couvert de sang avant de le tendre à sa mère.
Celle-ci la prend alors dans ses bras et l'observe longuement, reprenant son souffle puis finit par sourire et à l'essuyer légèrement.

"Tu seras Zahira, celle qui s'empare de tout, fille de Mavia, reine des Thanukhids. Si les dieux et les esprits le veulent, je t'offrirais tout mon amour et tout ce que je possède et un jour si tu t'en montre digne, la tribu te choisira comme reine et tu feras trembler des empires"


La reine Mavia:

Par la suite, les Thanukhids, tribu déjà très importante rassemblera sous la direction de Mavia de nombreuses autres tribus derrière eux et mettront à genoux même les plus grands empires. La princesse Zahira participera à tout ça et un jour, elle deviendra elle même reine et dirigera ces nomades...mais ceci est une autre histoire.
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum