Les Mystères des Terres de l'Exil intègre les mods TERPO et MTERP
Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Date d'inscription : 31/01/2017
Messages : 141
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.mysteresterresexil.com

CHAPITRE III : Northgard

le Jeu 17 Aoû - 21:14


 Un vent glacial souffle sur les dunes du désert. Flottant à travers les canyons, et les gouffres et portant les odeurs d'une nouvelle terre inconnue. Alors que le désert est en proie au chaos, après la destruction de l'antique barrière qui le gardait caché de tous, les Exilés se relèvent pour ne découvrir que la mort, et la désolation. Les animaux ont fuit, les troupeaux ont disparu et l'eau elle-même, commence à manquer. La confrontation des climats déchaîne les éléments à travers tout le désert, sous l'apparence de violente et terrifiante tempête qui balaie tous. Campement, villages et villes. Le spectre de la mort plane sur les Exilés, et plus aucun espoir ne semble subsister en ces terres.


Plus d'espoir ? Peut-être en reste t-il un.


Les Exilés s'avancent vers les falaises qui s'étendent au Nord du désert, dans l'espoir de les traverser en quête de leur seule chance de survie. Ceux qui étaient autrefois ennemis, marchent ensemble en mettant de côté, les conflits d'autrefois. Au début, les quelques courageux qui s'avancent, deviennent quelques centaines. Et enfin se dévoile devant eux, une faille dans la barrière naturelle et se découvre à eux :

Le Northgard.






Les premiers Hommes s'avancent vers les prairies vertes qui s'étendent devant eux, en poussant des cris de joies et de victoires. Le gibier détale devant ces arrivants bruyants, mais qui ne peuvent qu'être heureux en voyant tant de vie. Les guerriers tombent à genoux, remerciant les dieux auprès des Prêtres. Et rapidement, avec le renouveau d'eau et de nourriture, les conflits reprennent. La nature humaine ne reste jamais longtemps endormie, et la bonté ne dure qu'un temps. Les Exilés commencent déjà à se battre, pour savoir qui aura le contrôle de ces nouvelles terres. Ils se chamaillent, et s'en prennent aux faibles.  Mais eux qui pensent avoir connu l'enfer, au sein du désert, se rendront rapidement compte que le Northgard, est un lieu pire encore. Derrière ces forêts verdoyantes et pleines de vie, se glissent des ombres rapides.

Alors que les premiers campements se forment, le vent tourne pour ses habitants. Car alors que la nuit tombe, des cors résonnent dans les bois. Quelques instants après, surgissent des hordes d'ennemis qui rugissent à la gloire d'un Dieu que tous avaient oublié. Des cris de guerre qui semaient l'effroi autrefois, lorsqu'ils n'étaient pas encore des Exilés. Le Nord vient avec son peuple : Les Vaenir, et Aesnir. 

À la gloire d'Ymir, les Nordiques fondèrent sur les campements, en massacrant l'envahisseur et pillant les maigres ressources qu'ils obtinrent. Les corps jonchèrent les plaines, qui se noyaient à présent dans le sang. Mais cela n'était qu'un commencement.
Les Nordiques s'avancèrent vers la brèche qui menait vers les sables changeant du désert, et s'y engouffrèrent sans crainte de l'inconnu.

Les jours qui suivirent la découverte de ce passage, furent sanglants. Alors que les Exilés se remettaient difficilement du cataclysme qui avait déchiré leur terre, sans crier gare, des hordes de Nordiques déferlaient, s'abattaient comme une avalanche sur les villages, et camps. Pillant, violant et massacrant ceux qui y vivaient, et en capturant certains, qu'ils traînaient avec eux.

La famine continuait de dévaster les peuples, la fatigue et la crainte, ne laissaient aucune chance aux Exilés. Ils fuirent tous vers le sud, en désirant mettre le plus de distance entre eux, et ces hordes d'envahisseurs. 

Mais la faim ronge encore les Exilés. Et s'ils comptent survivre, ils doivent être prêt à affronter cette nouvelle menace. Ils devront marcher et se préparer à combattre, les mystères qui dormaient derrière la barrière, dans cette nouvelle terre.





HRP:
Une nouvelle terre s'offre à vous, Exilés. Une contrée inconnue, aux paysages bien différent du désert aride que vous connaissiez tous. Vous découvrirez des plaines d'herbes fertiles, où la terre est humide et offre naissance à la vie. L'eau ne manque plus ici, ni le gibier qui galope partout autour de vous. L'air frais vous permet de respirer à nouveau, de trouver le repos et de reprendre des forces, après la chaleur ardente du désert...Mais ne vous y fiez pas.

Le Northgard est une terre de guerre, et de violence, où la vie est plus impitoyable que jamais. Vous  vous retrouverez dans une région bien différente. Au-delà des plaines, s'élèvent des tours grossières, sombres et qui veillent à la façon de géant de pierre sur le col qui vous mène à ce lieu. La nuit tombante, vous découvrirez que de nombreuses lueurs indiquent que de nombreux Hommes vivent ici. Rapidement, en explorant, vous tomberez sur des villages fortifiés, cachant derrière ces murs, des centaines d'implacables nordiques. Suivant leur Dieu, Ymir le Géant des Glaces, les Nordiques seront vos premiers adversaires. Ne craignant pas la mort, ni la souffrance et rendant culte dans la guerre, et le pillage. Vous devrez survivre aux vagues de guerriers qui sillonneront ces plaines, en quête d'esclaves et de combats. Ici, la gentillesse et la bonté ne vous mèneront à rien. Si vous voulez vous installer dans le Northgard, il vous faudra vous battre avec courage, honneur et sans aucune pitié.

Mais les Hommes ne sont pas vos seuls ennemis. Méfiez-vous également des créatures qui rôdent dans les bois, et les vallées. Que cela soit les puissants ours qui traversent les forêts, et les plaines ou les meutes de loups affamés, vous apprendrez rapidement à les craindre plus que vos semblables. Et plus au nord encore, vous découvrirez des animaux plus funestes et dangereux. Même le plus vaillant chasseur, ou le plus puissant guerrier, ne pourra sous-estimer la faune du Northgard.

Et rapidement, vous aventurant encore plus dans cette nouvelle contrée, cherchant des lieux solitaires où vous installer, vous apprendrez à vos dépends, que le pire des ennemis, est le climat lui même. Les éléments eux même se dresseront contre vous ! Le froid glacial qui règne parmi les montagnes, vous rongera jusqu'aux os. Les blizzards balayeront vos bâtisses fragiles, et les avalanches engloutiront vos forts.

Si vous parvenez à survivre à cela, aux nombreux défis qui vous attendent. Vous trouverez cependant la gloire et la richesse ! Car le Northgard offre aux valeureux ressources, et puissances. Découvrez les nouvelles ressources, qui feront naître vos nouvelles armes et armures ! Vos nouvelles constructions, qui vous offriront un refuge dans ce désert de glace ! Si vous vous trouvez le courage, et la force de dompter ce nouveau monde...Alors vous deviendrez, les plus grands Hommes de cet Exile.

Mais méfiez-vous encore d'une chose...La mort elle même, vous traquera.

Pour les survivants qui ont participé aux derniers évents du chapitre II, ils débuteront avec vingt niveaux et l'armure qu'ils portaient. Suites aux attaques des Nordiques, ils commenceront dans le Sud l'aventure. Pour tous les autres, ils peuvent conserver leurs personnages, mais ils devront reprendre de zéro. Il faut considérer qu'ils ont plus souffert  de ce cataclysme à cause de leur isolation du groupe qui s'est réuni.
avatar
Date d'inscription : 23/08/2017
Messages : 17
Voir le profil de l'utilisateur

Re: CHAPITRE III : Northgard

le Lun 11 Sep - 20:02


Durant la nuit, des ombres auront approché les campements des Exilés, en y posant des lettres qui vous seront visibles qu'aux premières lueurs du jour. Écrite sur des parchemins, l'encre sombre vous révèle ceci :


Au nom du Haut-Roi du Northgar, Avron, Jarl des Ours-Blancs, pourfendeur d'Hormyr, Fléau des Dragons, Roi des Rois,

Vous êtes conviés à un rassemblement dans les plaines qui entourent la ville d'Asagarth lors de la pleine lune, au terme de la journée. Rendez-vous aux lumières qui encercleront la Table de Pierre, en portant à vos côtés la pierre qui vous est offerte. Le Haut-Roi offrira à ceux qui auront le courage de venir, une chance de dialogue. Vous aurez une chance de survie, par la clémence du haut Souverain.

A ceux qui refuseront de répondre. Sous l'autorité du Haut-Roi, et des clans unifiés, vous serez chassés jusqu'aux confins du désert à jamais. Vos chefs seront tués. Vos frères et sœurs seront capturés, et offert à la gloire d'Ymir. Le choix vous appartient, Étrangers.




En bas du parchemin que les Exilés trouveront, il est déposé une pierre blanche où est marquée dans la roche, une étrange Rune. Les Nordiques et ceux -rares- qui connaissent le langage runique des Hommes du Nord, y liront le mot : Invité.



***



Le Northgard retenait son souffle, en ce soir suivant la pleine lune qui avait laissé les Darfaris chasser les Exilés, pour les offrir à Yog.
Le Haut-Roi Avron Ours-Blanc avait invité à la Table de Pierre les étrangers venant du Désert, pour leur offrir une chance de survivre dans le Northgard, et trouver un endroit où y vivre en paix. Cet acte généreux n'avait pas échappé à tous les Exilés, qui avaient conscience qu'en cette terre, le Haut-Roi décidait de qui survivait ou non. Tous avaient pû voir en marchant vers le lieu du rassemblement, le nombre de Nordiques et les imposantes armures d'aciers qu'ils portaient. Les combattre serait folie, sauf si on désirait une mort glorieuse.






Finalement, les nombreux Exilés qui formaient des clans depuis la trahison de Yorgar et le cataclysme qui avait suivi, se rassemblèrent à la Table de Pierre en déposant à l'entrée, des offrandes pour leur hôte. Certains remarquèrent l'absence du Haut-Roi, et y virent un manque de respect et de devoir de l'Hôte. D'autres comprenaient cependant qu'en temps que Haut-Roi, Ours-Blanc pouvait se permettre ce retard car il en avait la force et le prestige. Avant même que la réunion ne commence, deux parties subsistaient au sein des Exilés. Et cela n'irait que de mal en pire.

Arrivant avec une délégation d'une dizaine de guerriers, le Haut-Roi leur ordonna de rester en arrière alors que lui même s'avançait vers la Table de Pierre. Surpassant tous les présents, même le grand Olgeir, de sa taille de géant, le Haut-Roi ne fit aucune attention aux étrangers qui siégeaient à sa table. Il joignit son trône, en observant ces Exilés qui portaient des peaux toutes différentes, et des visages exotiques. Mais sans hostilité, voir même de la sympathie, il les invita à boire et manger à sa table. Rapidement, les cultures s'opposèrent par des regards suspicieux. Nombreux Exilés étaient habitués aux banquets empoisonnés, et n'avaient pas conscience de l'importance de l'Honneur et du Respect chez les Nordiques. L'endroit était sacré, et tous le virent, la nourriture et la boisson étaient de qualité, et nullement empoisonnés.

Puis le Haut-Roi prit la parole lorsque les Exilés furent tous présents autour de la Table de Pierre :


« Vous qui avez brisé la barrière de nos Ancêtres, vous qui venez piller nos ressources et nos terres. Vous qui n'avez nul honneur, ni valeur ! Pour quelle raison vous épargnerais-je ? »


Le Ton était donné pour les discussions. Le Haut-Roi qui fut sympathique et aimable, devînt soudainement tranchant et ardent comme un volcan. Et les premières tensions naquirent.
Le Haut-Roi fut impitoyable dans ses mots, voir même insultant envers les Exilés qui avaient traversé tant d'épreuves. Si certains comprirent la vision du Haut-Roi devant des étrangers qui venaient d'une terre maudite, pour s'emparer de son royaume avec leurs Dieux différents et leurs malheurs, d'autres non. Rapidement, certains répondirent envers celui qui gouvernait sur le Northgard en lui coupant la parole, et lui faisant la leçon et le Haut-Roi n'oublia pas ce clan : Les Compagnons.
Rapidement, Keyah, la femme qui parla, fut saisi par les gardes qui lui rappelèrent sa place en lui envoyant des coups dans le visage. Son Homme chercha bien à la défendre, mais les deux furent renvoyer de la Table de Pierre. La seule raison qui empêcha le Haut-Roi de les tuer sur le champs, était le caractère sacré de l'assemblée et du lieu. Avron nota également l'intervention d'un fidèle de Mitra, et rappela rapidement la loi sur le Northgard :


« Mitra n'est rien ici. J'envoie mon peuple lui chier dessus, et il baisse les yeux. »


Ce conflit dévoila les deux camps plus distinctement : D'un côté, le Clan de l'Ours et du Croc semblaient apprécier le caractère du Haut-Roi, et comprendre sa vision. De l'autre, des Exilés qui n'acceptaient pas les prétentions du Roi sur ces terres qui étaient les siennes. Avron Ours-Blanc profita de cet instant pour rappeller aux Exilés ce qu'il en était :


« Ma Lignée règne sur le Northgard depuis des siècles. Tous les clans nordiques m'obéissent et me répondent. Ici, je décide de vos vies et de vos morts. Insultez moi, vous insulterez tous les Nordiques. Provoquez moi, vous provoquerez tous les Nordiques. »


Les Exilés semblaient ne pas avoir tous conscience qu'ils n'étaient plus dans un désert sans civilisation. Mais dans une contrée gouvernait depuis des temps anciens par les Nordiques et leurs Clans. Et que le Haut-Roi l'était, par pour ses paroles, mais car un peuple entier le servait à travers le Northgard, lui et sa lignée. Le monde des Exilés avait grandit, et ses lois avaient changés. Ils devraient s'y adapter, si ils désiraient survivre.
Le Haut-Roi prononça alors les termes d'un accord avec les Exilés, si ils désiraient s'installer dans le Northgard :


-Les Exilés acceptaient de se plier à ses lois, et ses décisions.
-Un tier des ressources des Exilés, et de leur artisanat, reviendrait aux Nordiques.
-Le Haut-Roi choisirait les terres qu'il leur donnerait. Et les Exilés n'auront aucun droit de s'étendre en dehors.
-Les Mâles des Exilés ne pourront coucher avec les femmes Nordiques.
-Les Femmes des Exilés auront le droit de coucher avec les nordiques.
-Le Haut-Roi garantie la paix, mais autorise ses sujets à faire leurs pillages sur les Exilés. Les Exilés auront le droit de se défendre sur leur terre, mais pas en dehors. Ni de mener des vendeta.
-Les Exilés pourront prier le Dieu qu'ils désirent, mais aucun autel ne sera autorisé.
-Ceux qui accepteront, donneront leur parole d'honneur au Haut-Roi. Toute trahison, sera puni par la mort.


Mais avant que les Exilés ne puissent répondre au Haut-Roi, un vent glaciale balaya la Table de Pierre tandis que la brume s'épaissit. Dans un rugissement terrible, la montagne au Nord explosa en laissant s'échapper des ombres colossales vers les nuages. Alors que les Exilés prenaient les armes, ainsi que le Haut-Roi et les siens, des hordes de mort-vivants les attaquèrent depuis les brumes.






Les Exilés combattirent sans crainte, repoussant les premières vagues ennemis au côté du Haut-Roi mais rapidement , les Morts-Vivants revenaient de plus en plus nombreux. La fatigue commençait à toucher les Exilés, qui luttaient contre une armée innombrable. La situation était difficile, mais elle le devînt plus encore lorsque tombant des cieux, un Dragon squelettique se posa sur le sol devant eux, en rugissant. Le Haut-Roi informa qu'il avait déjà tué ce Dragon de ses propres mains, et qu'il était prêt à le refaire. Et les Exilés continuèrent à tenir le front, en refusant de baisser les bras. Mais les coups qu'ils donnaient, ne semblaient en rien faire de mal au Dragon qui s'amusait d'eux. Le combat s'éternisait, et la fatigue pesait. Certains Exilés devaient changer de vêtements et retirer des armures, car les griffes du Dragon les avaient brisé. Et viendrait un temps, où ils n'en auraient plus de rechanges. La bataille était perdue...






Jusqu'à ce que le monde tremble brutalement lorsque dans un souffle glaciale qui balaya les Exilés et les guerriers, apparut la silhouette d'un être colossale.
La créature de glace dépassait les sommets de roches en brandissant une hache qui recouvrait de son ombre jusqu'à extrémité de la plaine. Poussant un cris effroyable, l'incarnation d'Ymir s'avança sur les Morts-Vivants en écrasant les lignes démoniaques. Le Dragon chercha à fuir, mais le Dieu le détruisit dans les airs comme si il n'était rien. Les Morts-Vivants tombèrent tous, sous la puissance divine qui intervînt alors. Le Dieu s'avança alors vers le Nord et les Montagnes, avant de disparaître dans les brumes qui revinrent.






Les Exilés reprirent leur souffle, rassemblant les leurs dans le brouillard tandis que le Haut-Roi était rejoint par son Haut-Prêtre, Medivh. Les deux échangèrent sur l’événement, semblant en savoir plus sur les causes que les Exilés. Effectivement, lorsque tous revinrent, le Haut-Roi et Medivh expliquèrent la situation aux étrangers : Autrefois leur Roi dans le désert, Yorgar qui était devenu un Dieu ou un Démon selon certains, était venu dans le Northgard. Il avait menacé le Haut-Roi directement, avant de disparaître. Selon eux, Yorgar serait la cause des Morts-Vivants même si la magie utilisait, reste un mystère. Sous l'ordre du Haut-Roi, Medivh choisirait des champions pour l'accompagner dans sa quête du mal. Le Haut-Roi informa que c'était là une chance pour les étrangers, de faire leurs preuves.

Il revît également les termes de son accord, en changeant certains points :


-Les Exilés acceptaient de se plier à ses lois, et ses décisions.
-Un tier des ressources des Exilés reviendrait aux Nordiques.
-Un quart des produits artisanales reviendrait aux Nordiques.
-Le Haut-Roi entendrait les demandes de terres des étrangers, et leur offriraient. Et les Exilés n'auront aucun droit de s'étendre en dehors.
-Les Mâles des Exilés ne pourront coucher avec les femmes Nordiques.
-Les Femmes des Exilés auront le droit de coucher avec les nordiques.
-Le Haut-Roi garantie la paix pour les étrangers, et interdira aux siens de piller les demeures des Exilés.
-Ceux qui accepteront, donneront leur parole d'honneur au Haut-Roi. Toute trahison, sera puni par la mort.


Suite à ces paroles, malgré les échanges entre le Haut-Roi et certains Exilés, les termes ne changèrent pas. Le Haut-Roi abandonna alors la Table de Pierre pour joindre les siens, qui avait également subit des attaques de Mort-Vivant. Tous le Northgard semblait avoir subi cet assaut soudain, et cela ne présageait rien de bon pour l'avenir.
avatar
Date d'inscription : 23/08/2017
Messages : 17
Voir le profil de l'utilisateur

Re: CHAPITRE III : Northgard

le Jeu 2 Nov - 15:34

La cité sans nom, ou la cité maudite pour certains. Des mots qui raisonnent comme un rappel ou une mise en garde pour les exilés. Il est dit que c’était le siège du pouvoir d’une race ancienne, aujourd’hui disparue. Il n’y a plus que la mort qui y rode, et la corruption qui y règne à relever ceux qui jadis ont vécu : Rois, soldats, nobles, serviteurs, tous aujourd’hui servent la cause macabre d’une puissante magie qui ranime jusqu’au grondement des créatures ailés.

Et ce grondement semble s’être réveillé dans le Northgard, sans que l’on en comprenne la raison. Les morts s’acharnent alors sur les vivants, abattant leur lame sur les survivants des terres froides pour les inviter à leur marche sinistre. Il s’agit là d’un réveil, le réveil des fosses, d’où surgit des milliers d’ossements animés, dont la plus vaillante armée pourrait peiner à ralentir.

Les exilés se rappellent de ces heures d’échange au sein de la table de pierre, ou tout a commencé. Sous l’approbation du roi Avron, le Haut Prêtre Medivh s’est rendu au cercle des épées pour y trouver l’origine du réveil des fosses. Il semblerait qu’aujourd’hui, la Voix d’Ymir réclame présence des exilés à la table de pierre, selon les accords récents passés avec la Nouvelle Asagarth. Un messager s’est alors approché des campements, villages, et fortifications des exilés, avec en leur possession des parchemins dont l'encre sombre vous révèle ceci :

Habitants des terres de Northgard, survivants du grand désert, à ceux qui ont répondu au premier appel et qui ont plié le genou devant le Haut Roi Avron,

Je vous convie à un rassemblement à la table de pierre à la tombée de la nuit afin de vous révéler mes découvertes sur le mal qui frappe ces terres. Les fosses des morts se sont ouvertes, et il est temps que chacun d’entre nous contribue à les refermer.

Ensemble nous pourrons peut-être survivre à ce fléau, l’isolement conduira à la ruine.
Medivh


***


Le Haut Roi fit ainsi mander ceux des exilés qu'il avait rencontré lors du dernier appel à la Table de Pierre.

Medivh, son chamane, rencontra les exilés présents d’abord représentés par la Harde de l’Ours, puis par d’autres clans en arrivage. Il leur expliqua dans un premier temps la situation quant à l’évolution de la marrée de morts qui semblait croître, il leur conta avoir rencontré le jeune Maeva et peut être trouvé auprès d’elle une possibilité de repousser les marrées persécutrices.

Il s’agissait d’un artefact d’origine Darfari qui avait cette faculté ; flanqué dans le sol du clan, il le protégeait des attaques nécromantiques. Avant de chercher à s’attaquer directement à la source, sans doute un shaman nordique, Medivh pensait prioritaire de penser à la protection des personnes et de leurs terres.
Il annonça qu’il existait dans les terres au sud des chaines montagneuses qui marquent la frontière nordique avec celle du grand désert, d’autres artefacts. Il demanda à chacun présent de répandre la nouvelle, et que débute la quête de ces artefacts, qu’ils soient trouvés et plantés dans le sol à protéger.
Le Haut Roi avait promis forte récompenses à qui en trouverait le plus. Ils devaient être trouvés, puis rassemblés.


***

Un matin là, une fumée noire, lourde et chargée de l’odeur méphitique de chair humaine qui brûle, s’élevait paresseusement dans le ciel du sud, non loin des sentinelles. Plus tard dans la journée, c’est dans le territoire nordique, au sud d’Asargarth que s’éleva sous une pluie droite une épaisse colonne de fumée du même type.

La rumeur enfla très vite, et bientôt autant sur les territoires du sud et du nord, l’on apprit comment les Chiens de Guerre avaient conduit des raids hors de leur territoire. Ils s’étaient fracassés contre les défenses du Temple de Set dirigé par la Prêtresse Sothis. Et au nord, plus nombreux encore, les vagues successives ne parvinrent à ébranler la Harde du Géant Olgeir qui les écrasa impitoyablement.

Dans la nuit qui suivit, depuis les camps reculés des Chiens de guerre, les tambours battaient, les loups hurlaient, les présages étaient de mauvaise augure.


***





Le craquement des os s’était tu dès lors que les exilés ont libéré les premiers totems révélés par Medivh. Le Haut Prêtre d’Ymir avait donc dit vrai, et la protection engendrée par ces artefacts offrait un moment de répit bienvenu, mais aussi bien des questions sur leur fonctionnement et sur leur véritable effet contre cette menace venu des entrailles de la cité maudite.

Certains exilés ont malgré tout chercher à comprendre ce qu’ils avaient entre leurs mains, sans pour autant toucher du doigt la vérité. L’absence de nouvelles de Medivh était de mauvais augure, tout comme le silence de la Nouvelle Asagarth. Finalement, le calme apparent était tout aussi inquiétant que les attaques répétées de l’armée des ossements.

Combien de temps cela allait t’il durer ? Quand le Haut-Prêtre referait-t’il surface ? Les exilés restent pour le moment sans réponse.

***

C'est après quelques semaines de silence, qu'un messager s’est approché des campements, villages, et fortifications des exilés, avec en leur possession des parchemins dont l'encre sombre vous révèle ceci :


Habitants des terres de Northgard, survivants du grand désert, à ceux qui ont trouvé les interfacts au sein de ces terres, à ceux qui veulent se battre pour en finir avec l'armée des marcheurs.

Il est temps d'agir, j'ai enfin trouvé le moyen d'en finir avec cette menace qui pèse sur nos épaules. Venez sans attendre au cercle des épées avec les artefacts que vous aurez trouvé. Venez également armer, car le temps est venu d'éradiquer cette menace.

Medivh

***


Les exilés répondirent une nouvelle fois à l'appel, certains par curiosité, d'autres pour enfin se débarrasser de ces artefacts qui prenaient la poussière ou encore par envie d'éradiquer ce mal une bonne fois pour toutes.

Plus d'une trentaine d'artefacts ont été plantés au sol du cercle des épées. C'est le clan des Sentinelles qui a obtenu la récompense du Haut Roi pour en avoir amené le plus.

Le Haut Prêtre Medivh expliqua le terrible passé du nécromancien Ulrick, pour autant ce passé n'excusait pas le fléau qu'il avait abattu sur les terres de l'Exil.

C'est alors qu'une grande partie des exilés qui ont fait le voyage acceptèrent d'aider le Haut Prêtre pour combattre ce chamane.

Medivh commença par invoquer la puissance du Destructeur Ymir. Ce dernier en fracassant les artefacts Darfari permit à son Prêtre d'ouvrir un passage vers le lieu de destination du Chamane.



La cité maudite : Ulrick, le chamane qui avait secoué Northgard avec l'armée des morts, se cachait dans la cité sans Nom, ce qui était finalement pas si étonnant, il n'y a que dans un tel endroit qu'il aurait pu découvrir le secret des morts qui marchent.


Les aventuriers durent encaissés plusieurs assauts de ces morts relevés, malgré la corruption qui commençait peu à peu à prendre leur coeur en otage, ils continuèrent à les repousser.... Les anéantir.


Mais le nécromancien avait prévu meilleur comme accueil, son séjour dans ce lieu malsain lui permit sans mal d'appeler un dragon maudit.
Ce dernier empala, éjecta, repoussa par de simple gestes les premiers exilés qui se ruèrent sur lui.
Mais étrangement, les courageux et fous exilés ne souffraient d'aucune blessure... Comme si une force Divine les empêchait de mourir le temps de leur mission.

Las du combat qui ne trouvait pas de victorieux, Ulrick dédaigna de se montrer pour affronter lui même ces hommes et femmes aux âmes à présent maudites.
Sous l'aspect d'un géant à l'armure sombre, il fracassa un homme... puis deux... Ils auraient du mourir, mais ils revenaient sans cesse, toujours encore plus fous de cette frénésie... Au final la corruption n'éveille t elle pas les plus sombres émotions de chacun ?

C'est ainsi que ce qui aurait du être un avantage pour le chamane se retourna contre lui. En effet, dans le groupe, il y avait surtout des guerriers qui cachaient bien de sombres envies meurtrières et qui n'avaient plus aucune barrière pour laisser cette folie assassine se déchaîner.

Lorsque le géant tomba, sa poitrine fut ouverte pour en retirer le coeur putride et sombre, malgré qu'il en soit sorti de l'imposante cage thoracique, il battait encore dans la main du guerrier qui l'avait retiré. C'est alors qu'il fut écrasé pour être certain de s'être débarrasser de cette créature.


Les héros du jour furent ramener par la même manière qu'ils sont arrivés à la cité sans nom.
Au centre du cercle des épées, c'est avec un certain soulagement qu'ils découvrirent que le Haut Prêtre Medivh avait lavé leurs âmes impures comme récompense à leur témérité.

Avec encore beaucoup d’interrogations, mais aussi de tensions au sein des personnes, les exilés se quittèrent pour rejoindre leurs clans respectifs.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum