Les Mystères des Terres de l'Exil intègre les mods TERPO et MTERP
Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Date d'inscription : 10/07/2017
Messages : 3
Date de naissance : 12/04/1994
Age : 23

Identité du personnage
Nom du personnage: Vittore
Métier (TERPO): Ébéniste
Métier RP: Aucun
Voir le profil de l'utilisateur

Ajaga

le Lun 10 Juil - 19:35



Nom du personnage :
Ajaga
Age :
~27ans
Ethnie :
kushite
Religion :
Derketo
Alignement :
neutre-mauvais
Métier :
esclavagiste



Taille :
~197cm
Poids :
~90kg
Apparence :
Très grand, la peau très sombre, cheveux long et tressés. Il a les pomettes saillantes et les yeux percants, qu'il maquille au khôl. Il aime porter des couleurs vives et un turban pour se proteger du soleil.  
Personnalité :
Sans scrupules et très avare. Peu téméraire.




jour 67 : Bientot deux lunes ont passé depuis que j'ai quitté Shumballa. Voila quatre jours que nous sommes entrés dans la jungle, nous avons déjà perdu trois hommes. Nastasen rie de mon inquiétude, et m'assure que trois esclaves de moins ne changeront pas de beaucoup le prix final du lot, et que nous pouvons même nous permettre d'en perde encore quelques uns. Je n'ai guère le choix que de m'en remettre à son expertise, Nastasen a plus d'experience que moi en la matière. Car après tout, si ma famille est celle qui régit le commerce de la chair a Shumballa ; Nastasen reste le plus grand esclavagiste du pays. Je ne daignerai jamais le lui dire en face, mais j'apprend beaucoup en sa compagnie.

Jour 71 : Le desert. Encore. Le soleil est impitoyable ici, il frappe sans répit. Je repense à ma cité de Shumballa, où la chaleur equivaut celle du desert, mais où il est toujours possible de s'abriter à l'ombre des batiments. Ma vie etait facile à Shumballa, grace a l'influence de ma famille. Les pauvres courbaient l'echine, de crainte de voir un des leurs reduit en esclavage. Les riches voulaient rester dans nos bonnes grâces, pour profiter des meilleurs esclaves du marché. J'avais ainsi une place de choix dans la société, mais peut etre aurais-je dû mieux choisir mes amis... Mes parents, comme tous ceux souhaitant conserver leur place, m'ont élevé dans le culte de Set. Je n'ai connu que Set et Jullah, le dieu vénéré par les habitants des bas-quartiers, jusqu'à ce que mes amis me présentent aux joies de Derketo. Comment aurais-je pu lui resister ? Je me suis donc détourné du dieu stygien sous les encouragement des mes amis pour participer aux rituels du culte de ma nouvelle déesse. Je ne regrette toujours pas ce choix, même si je reconnais maintenant qu'il etait peu raisonnable... L'élite de Shumballa n'est guère ouverte d'esprit, et lorsque mes parents eurent vent de mes activitées « dépravées » ils choisirent de m'eloigner de la ville avant que la rumeur ne se propage, et me confièrent aux soins de leur ami et associé Nastasen. Le luxe et le vin me manquent dans ma nouvelle vie nomade, mais l'impression d'aventure compense presque ce manque.

Jour ?? : Shadizar. On ne me reprendra plus jamais à y mettre les pieds. Principalement car je vais très certainement mourir bientôt. Une vie gachée par une inattention, une erreur de débutant qui aurait pu etre si facilement évitée... Shadizar... « Shadizar la Perverse », elle porte bien son nom. J'avais espoir de faire de bonnes affaires dans cette ville, où l'on dit que mon commerce y est aisé. J'ai effectivement fait une affaire, en quelque sorte... Je n'aurai pas dû me rendre au marché d'esclaves sans Nastasen, lui aurait tout de suite vu l'arnaque qui m'attendait. J'aurai dû voir que la zamorienne n'avait rien d'une marchande d'esclaves. Mais j'ai été aveuglé par l'appat du gain, et le prix qu'elle me proposait etait si dérisoire. « Elle n'y connait rien », pensais-je. L'affaire du siècle, j'en était persuadé. J'étais même fier de réussir a négocier un prix encore plus bas ! J'ai donc été incroyablement surpris de me faire tout de suite arrêter par des gardes. J'ai compris plus tard que ces esclaves que la zamorienne m'a vendu ne lui appartenaient absolument pas. J'ai crié mon innocence, et personne n'a rien voulu entendre. « Tous les criminels sont innocents ici », a dit le garde qui m'a mis dans cette cage. Je me suis rendu coupable de bien des crimes au cours de ma vie, et me voilà condamné pour un que je n'ai pas commis. J'ai d'abord été incroyablement frustré par cette injustice, mais j'en vient maintenant à amèrement apprécier l'ironie de la situation. D'autant que je partage ma cage avec la zamorienne... Elle m'a raconté que ces esclaves appartenaient à une personne de haut rang a Shadizar, ce qui explique sans doute notre « procès » hâtif... Je doute que cela vaille encore quelque chose, mais je me dois de louer l'audace de la jeune femme.
avatar
Date d'inscription : 12/03/2017
Messages : 287
Date de naissance : 16/12/1983
Age : 34

Identité du personnage
Nom du personnage: Neferys
Métier (TERPO): Bâtisseur
Métier RP: Aucun
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Ajaga

le Mar 7 Nov - 12:19
HRP : Personnage décédé.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum