Les Mystères des Terres de l'Exil intègre les mods TERPO et MTERP
Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Date d'inscription : 21/06/2017
Messages : 7
Voir le profil de l'utilisateur

Euphrati

le Ven 23 Juin - 14:10



Nom du personnage :
Euphrati
Age :
25
Ethnie :
Femme du Nord / Stygienne
Religion :
Mitra
Alignement :
Chaotique Bonne
Métier :
Ébéniste
Bâtisseuse



Taille :
1m72
Poids :
60kgs
Apparence :
Ses cheveux blonds et ses yeux verts et sa taille en font indéniablement une Nordique. La couleur de sa peau
ne peut néanmoins que trahir l'origine Stygienne de son père. Malgré la fatigue et la faim, sa poitrine et ses hanches épanouies sont les seuls témoignages de sa récente maternité.
Personnalité :
D'abord dévastée et anéantie par la perte successive d'êtres chers, dont sa fille de quelques jours à peine, son caractère recèle d'une force insoupçonnée. Elle n'est pas mauvaise, peut se montrer d'une incroyable générosité et d'une fidélité et d'une loyauté à toute épreuve, mais les épreuves passées peuvent parfois faire d'elle une personne froide, qui peut paraître détachée, sans sentiments.



Une caravane d’esclaves passe… au milieu d’eux, se trouve une femme, plutôt jeune, bien que son expression semble marquée par le passé. Son apparence est inhabituelle. Ses origines sont indéniablement nordiques… probablement d’Hyperborée, comme ses cheveux blonds et ses yeux verts en témoignent. La couleur de sa peau, hâlée, trahit un métissage en provenance du Sud. Elle avance, apparemment indifférente à ce qui se passe alentour.
Soudain, elle jette un coup d’œil autour d’elle… elle plonge sa main dans sa ceinture, en ressort quelques parchemins déchirés… et les laisse tomber au sol. Elle continue son chemin, imperturbable… accablée.
Si un voyageur passait par-là et qu’il ramassait les parchemins, voilà ce qu’il pourrait y lire :

Année du Soleil, Mois des Demoiselles, jour 25

Mère est au plus mal. Les prêtres ne savent pas quoi faire pour la sauver. Ingmar et moi n’avons presque plus d’espoir de la voir se rétablir. Nous nous préparons à sa mort. Heureusement,  l’enfant qui, par ses coups, déforme mon ventre, est une promesse de vie qui se renouvelle. Il sera fort. Mitra en soit loué.

Année du Soleil, Mois du Scorpion, jour 12

Mère nous a quittés. Nous voilà seuls tous les deux. La vie est de plus en plus dure. Les dettes s’accumulent. Les commandes sont rares. Nous avons pu livrer une table et deux chaises en ville, ainsi qu’un arc à un voyageur. Nous avons de quoi manger pour un mois, mais pas de quoi régler les dettes. Nous devrons sûrement partir bientôt. L’enfant devient lourd. Il ne tardera plus. Et nous risquons de ne même pas avoir de toit à lui offrir…

Année du Soleil, Mois du Scorpion, jour 27

En rentrant du marché il y a quatre jours j’ai trouvé Ingmar planté sur une croix sur le chemin qui mène à la maison. Je me suis enfuie. Mais trop tard. Des hommes m’ont rattrapée. M’ont violentée. Violée. Ils m’auraient sûrement crucifiée aussi si je n’avais porté la vie. Je suis enfermée… ils ne m’ont pas fouillée. Je ne sais pas ce qu’ils vont faire de moi. Sûrement me vendre comme esclave. J’ai peur pour l’enfant qui vient… il n’a plus de père, plus de toit, pour seule promesse de vie que celle d’un esclave, élevé par une mère bâtarde…

Année du Soleil, Mois du Scorpion, jour 28

Les douleurs sont de plus en plus violentes et rapprochées. L’enfant sera là bientôt. Je ne sais pas ce qu’ils feront…

Année du Soleil, Mois de l’Ours, jour 18

Notre fille, Astrithr, s’est endormie pour toujours durant la nuit. Je suis faible. J’ai faim. J’ai soif. Je ne pouvais plus la nourrir. Elle tétait le sein qui ne lui donnait plus rien. Mon tout petit amour n’a pas survécu et a rejoint son père et sa grand-mère dans l’autre monde.
Je ne sais toujours pas ce qu’ils vont faire de moi. De temps en temps, ils viennent. Me violent. Je suis sale. Lasse. Épuisée. Dévastée.  Je ne veux plus savoir. Je ne veux plus voir. Même plus survivre. Juste disparaître.

Année du Soleil, Mois de l’Ours, jour 29

Finalement, je vais être exilée. Crucifiée. Comme mon Amour perdu. Pour une dette d’argent. J’aurais dû être vendue comme fille de joie. Mais personne ne veut d’une bâtarde. J’ai l’habitude. La peau trop sombre pour être une Nordique, trop blanche pour être une Stygienne. Moquée, raillée, conspuée. « La bâtarde ». Seuls ma mère et Ingmar savaient voir en moi ce que je suis vraiment. La croix. Voilà ce qui m’attend. Voilà ma fin. J’espère que la Mort viendra me prendre rapidement. Plus rien ne me retient plus dans ce monde.


Dernière édition par Euphrati le Dim 25 Juin - 10:37, édité 1 fois
avatar
Date d'inscription : 21/06/2017
Messages : 7
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Euphrati

le Ven 23 Juin - 14:22
Année du Soleil, Mois du Singe des Neiges, jour ...

J'ai réussi à noircir un bout de bois que j'ai taillé. Je peux continuer à écrire. Je ne saurais dire combien de temps s'est écoulé depuis ma crucifixion. Mes os saillants me donnent à penser que j'ai bien dû rester attachée là-haut durant deux à trois jours.
Aussi invraisemblable que cela puisse paraître, un inconnu m'a détachée. Depuis les méandres de mon inconscience, je n'ai d'abord pas compris ce qui se passait. J'ignore qui il est. J'ignore son nom. Je me souviens juste de certains de ses mots...

Réveille-toi ! Ne te laisse pas mourir ! Bats-toi ! Ton corps dépérit, mais ton esprit doit subsister ! Tu portes les stigmates de l'enfantement. Bats-toi ! Bats-toi pour ton enfant. Ce désert est traître. Tu devras te battre pour survivre. Mais tu peux le faire. Tu dois le faire. Ceux qui t'ont fait ça ne méritent pas ta mort.

J'ai dû perdre conscience encore. Je ne me souviens même plus de son visage. Seulement sa voix. Je me suis relevée. Il me fallait trouver de l'eau. Tout de suite. J'ai trouvé une outre abandonnée à côté d'une note. Un exilé a préféré la mort. Il a parlé d'une barrière... je saurai où aller si... ce sera plus rapide que l'agonie de la soif.

Année du Soleil, Mois du Singe des Neiges, jour ...

J'ai trouvé une plage. A peu près tranquille. Hormis quelques tortues, je n'ai pas croisé âme qui vive. Ce désert semble vraiment désert. Au moins, seule, je peux laisser libre cours à mes pensées. Je ne dors plus que très peu. Les jours passent et je repense à ces dernières semaines. Je sens un feu nouveau bouillonner en moi. Boire. Manger. Survivre. Pourquoi ?

Année du Soleil, Mois du Singe des Neiges, jour ...

La haine est le plus puissant des moteurs. La vengeance en est l'apothéose.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum