Les Mystères des Terres de l'Exil intègre les mods TERPO et MTERP

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Date d'inscription : 14/03/2017
Messages : 20
Voir le profil de l'utilisateur

Boria la "magnifique"

le Sam 3 Juin - 22:23



Nom du personnage :
Boria
Age :
27
Ethnie :
Hyrkanienne
Religion :
Bel (crom en jeu )
Alignement :
Loyal bon
Métier :
Grand Khan.



Taille :
1m60
Poids :
50 kg
Apparence :
Une belle femme des steppes de l'ouest, la vie ne l'a pas éprouvée et les combats on toujours épargnés son corps de toute marque, une longue chevelure noire tombe sur ses épaules, son corps et son visages suffisent à pousser les hommes à s'entretuer.




La vie de Boria la magnifique

Grand Khan Bienfaitrice,

Notre Mère et modèle

-Version courte- Écrits officiels par Guldan et par un peuple reconnaissant


Voici l'histoire grandiose et véridique du grand khan Boria, la bienfaisante, la lumineuse, notre mère à tous. Bien qu'elle soit notre modèle et notre guide à tous, c'est avec la plus grande objectivité que nous raconteront son parcours héroïque et son combat permanent pour la défense des plus faibles.  

 Ce livre dédié à sa magnificence est rédigé avec humilité et clairvoyance par son scribe personnel, mais comme Boria la magnifique est notre matriarche, c'est bien l'opinion de la steppe entière qui est transcrit si après.


Voici donc l'histoire de la vie du grand Khan Boria, narrée avec discernement  et retenue.



Boria depuis sa naissance illumine le monde de sa bienveillance infinie, purifiant l'eau par son sourire et faisant rougir les oiseaux par la douceur de sa voix. Le soleil brille plus fort lorsqu'elle chevauche vaillamment, et le vent lui même se tait quand elle ouvre la bouche pour délivrer au peuple attentif sa juste vision du monde.   Cela fait 25 années qu'elle défend l'opprimé et combat les injustices. Dès sa naissance, Boria était destinée  à être entouré toute sa vie grâce à son talent d'orateur et son noble cœur.

Boria grandissant, elle développa toutes les qualités d'un futur chef: intelligence, vaillance, sagesse et humilité. Pourtant, elle n'aspirait pas à commander: peu lui importaient les louanges et les présents, elle  voyait bien plus loin qu'aucun homme. elle ne se voyait pas comme une reine, mais comme une mère, sévère mais juste, que l'on aime et respecte à la fois.     Car Boria la magnifique était une visionnaire: elle souhaitait voir un monde où tout le monde serait frère. elle voulait outrepasser les barrières austère de la famille et des clans, sa volonté étant de fonder une grande union, plein d'hommes et de femmes fiers, égaux, et solidaires.

C'est alors que Boria fonda "l'Union", avec son ami d'enfance Baichu. Dans le but d'unir les familles, les clans, pour que chaque tribu ne fasse plus parti que d'un groupe uni, fort. Mais Baichu n'était pas de taille pour une telle tache, et il finit par abandonner ce rêve, et abandonna tout ceux qui comptaient sur lui, préférant continuer une vie de lâche et d'égoïste loin d'eux. On ne le revit jamais.  Cette trahison ne fit que donner encore plus de force à Boria pour continuer sa titanesque entreprise. Et en seulement 6 ans, elle avait réussit à unifier des centaines de cavaliers, reconnaissants et aimants. Bien sur, elle pardonna sa lâcheté à Baichu, déclarant que s'il revenait un jour, il serait accueillit comme un frère.  


Les facettes de notre Matriarche


Boria au cœur pur :

De courage et de clairvoyance,  n'a jamais manqué. On raconte qu'alors qu'elle n'était qu'une adolescente, elle fut attaqué par 6 brigands armés jusqu'aux dents qui menacèrent ses jeunes sœurs. N'écoutant que son sens de l'honneur, elle se jeta sur les assaillants et, avec ses seuls  poings, les mis à terre uns à uns.   Le chef de ses crapules, voyant ses hommes en sang et en pleurs, se jeta aux pied de Boria pour implorer son pardon. La foule , que le bruit avait attirer, criait ''achève ce lâche'', ''apportez le gant qu'il soit châtié'', ''La mort !''. Mais Boria au lieu de cela, tandis sa main vers le pleutre et lui pardonna sa conduite.    Retenons tous cette leçon: il faut plus de courage pour pardonner un ennemi que pour l'achever.


Boria à la langue d'or   :

Boria avait tout pour faire un chef: en effet, son épée était aussi aiguisée que son esprit. Ses discours ont le pouvoir de stopper des guerres entières, et la sagesse de ses pensées a inspiré bien des poètes. Voici d'ailleurs un poème offert à la pour son 24ème anniversaire, et qui fut enseigner à tout les enfants du clan:

Boria astre  bienfaisant
Toi qui t'ai hissé parmi les plus grands
Ta grandeur, ta sagesse, ton humilité
Rien ni personne ne pourra te l'enlever

Tu protèges ton peuple et pardonne tes ennemis
Ta bonté serait-elle infinie?
Il est normal de ne pas écouter les critiques des jaloux
Qui voudrait entendre ces mensonges après tout?

Ton peuple sait qu'il n'y a rien à objecter
Ton peuple sait qu'il n'y a rien à ajouter
Ton peuple sait qu'il faut se taire et écouter

C'est pourquoi nous serons toujours fidèles
Car notre bonne conduite nous assure une vie plus belle
Et ton aura nous donne nos ailes


 Boria la combattante :

Il n'est pas de bon chef incapable de défendre son peuple. Le Grand Khan s'est illustré dans de nombreuses batailles dantesques dans sa lutte contre l'injustice et la folie des étrangers. Beaucoup de ces épopée héroïques  sont racontées le soir autour des repas.

    -Le titan Croc rouge : Croc rouge était un ours géants et légendaire qui ravageait des tribus entières, et contre lequel aucun chasseur (aussi vaillant soit-il) ne pouvait tenir tête. Ses crocs étaient longs comme des sabres, ses pattes grosses comme des roues de charrettes, et son pelage hirsute avait tourner au rouge à force de ses carnassiers festins de chair humaine. Un jour, jugeant que cela suffisait, Boria décida de s'en charger elle même. Elle prit avec elle seulement deux hommes, et alla trouver la bête dans sa caverne.  Six jours plus tard, le grand Khan revenait triomphant. Elle narra avec humilité son combat contre la bête, qui avait couter la vie à un de ses camarades, et la parole à l'autre.  

    -Les 6 brigands : Il est inutile de rappeler les faits déjà développés précédemment: les vrais héros n'insistent pas sur leurs exploits. Rappelons juste que ce jour là Boria avait battu à mains nues 6 étrangers lourdement armés, et qu'une fois ses ennemis mis à terre, le grand Khan, alors adolescente, leur accorda son pardon.

    -Le molosse du Nord : Un roi Nordique avait fait venir Boria pour la supplier de lui prêter main forte dans une guerre que son mercantilisme et son appât du gain avait provoqué. Alors que Boria s'entretenait avec lui, son animal de compagnie, une gigantesque créature à la mâchoire disproportionnée garnie de crocs acérés se jeta sur elle dans l'espoir de gouter à la chair de notre Matriarche. Mais le grand Khan réussit à maitrisé la folle bête, sans toutefois la tuer. Car Boria aime les animaux.   Elle reconduit le monstre à son propriétaire en lui recommandant de mieux le tenir la prochaine fois. De plus, Boria ne lui en tint pas rigueur: ce fut donc une victoire autant physique que diplomatique.


Voici donc les grandes lignes de la vie de notre mère et protectrice Boria. Il serait impossible de coucher sur papier tout les actes de bravoures dont le Grand Khan fait acte jour après jours, et aucun écrivain dans le monde n'aurait le talent nécessaire pour retranscrire la beauté de ses paroles.    Mais cela ne gène nullement Boria la lumineuse,  qui dans sa grande modestie, ne cherche ni la gloire ni l'adoration: seulement la chance de pouvoir aider autrui.

Merci à toi, Boria, notre Matriarche adorée
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum