Les Mystères des Terres de l'Exil intègre les mods TERPO et MTERP
Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Date d'inscription : 25/04/2017
Messages : 8
Date de naissance : 31/12/1984
Age : 32

Identité du personnage
Nom du personnage: Echo
Métier (TERPO): Alchimiste
Métier RP: Ebeniste archerie
Voir le profil de l'utilisateur

Echo

le Ven 2 Juin - 11:11




Nom du personnage :
Echo
Age :
28 ans
Ethnie :
Khitan
Religion :
Set
Alignement :
Chaotique bon
Métier :
Alchimiste - Ebeniste Archerie



Taille :
Environ 1m60
Poids :
Environs 60,- Kgs

Apparence :
La peau claire malgré le soleil agressif des terres d'Exile et les yeux en amande prononcé trhaissent difficllement les origines Khitane d'Echo. Ses long cheveux chatains ondulés sont laissé libre et offert au vent. La vie dure semble pourtnat lui avoir été épargnée, aucunes cicatrices, aucune marque de combat ni de vieillesse...une peau douce et lisse.

Ses yeux brillent d'une légère aura jaune...rien de naturel la dedans.


Personnalité :

Echo est une jeune femme qui semble paisible mais bien ancrée sur ses convictions. Son regard étonnant laisse transparaitre un feu intérieur brûlant et une expérience bien plus importante que sont âge laisse transparaitre. D'un naturel calme et ouverte à la discussion, son regard peut rapidement se perdre ailleurs, comme si elle voyait au delà de la réalité et que son esprit vagabonde ailleurs. Néanmoins, elle reste lucide et réactive vis à vis de son environnement et de ses interlocuteurs et quand son regard plonge dans le vôtre, elle ne peut trahir une farouche détermination et une sauvagerie contrôlée.



Echo à la chance d'être née dans une bonne famille, d'un père officier dans l'armée et d'une mère descendante d'une riche famille marchande. Cette "noble naissance" lui permit d’accéder à un précepteur, des études philosophique et théologique importante et aussi un petit coté rebelle avec des entrainement au tir, mené par son père...probablement fait a l'idée qu'il fallait se contenter d'une fille. Mais la destinée pour une fille de bonne famille est désespérément celle d'un bon mariage arrangé... et cela, Echo ne pouvait le supporter. A 16 ans, elle fugua, direction les jungles profondes de Khitan. Elle appris à y survivre, tant bien que mal avant de tomber sur un temple Setite qui l’accueilli à bras ouvert...

Echo le savait...c'était être des leurs ou finir comme sacrifice potentiel au Dieu Serpent. C'est ainsi que Echo appris a jouer de ses charmes afin d'attirer ce qu'elle ne souhaitait pas être...des pauvres ères destiné a être sacrifié.

Les années passèrent, Echo peaufina son jeu de séduction et de manipulation, se taillant une réputation +- grande...de simple "femme fatale" à celle d'un démon séduisant et irrésistible. Aisément reconnue, le déguisement devient un de ses impératifs, créant une sorte de petite légende locale...la femme aux milles visages, la sorcière qui lit dans vos pensées avant de vous jeter entre les crocs du serpent.

Las de vivre au temple et de servir de rabatteuse, Echo entama un voyage, ivre de découverte de ses propres limites...c'est a ce moment là qu'elle les entendis...les voix, les messages, comme des visions, parfois sans le son, parfois sans l'image... des voix la hantant, créant des crises de colères, de l'échauffement dans les yeux, un regard de braise...au point d'un jour mettre le feu d'un simple regard à un homme refusant ses avances ou était-ce simplement une tentative de viol repoussée par Echo en boutant le feu à son agresseur en le poussant dans un brasero à proximité...

La suite, de l'histoire est assez obscure...la fuite, la peur, une traque qui se solda par sa capture...elle se voyait morte...la voila en Exile.

[...]

Les voix, les visions, un homme la libérant de sa croix...réalité ou chimère, le fait est qu'Echo se retrouva nue dans un désert. La mort, la destruction, voilà ce qui l'entourais, tout comme des cris et des hurlements de monstres hantant les ruines depuis longtemps ensevelies.
Son instinct de survie était le plus fort mais surtout, la chaleur ne semblait pas l'affectée, le soleil ne la brûlait pas...les voix l'amenèrent à se diriger vers le nord, où elle trouva la vie, l'eau et toujours autant de ruines.

Il fallait se réfugier absolument, ce sont les bases, allumer un feu également...elle installa finalement son campement de fortune aux pieds des immenses pilier de pierre qui soutenait jadis un pont très certainement.

Les jours passèrent, les nuits aussi...elle n'était pas seule, des sauvages avaient tentés de l'attaquer à plusieurs reprise, mais c'était sous-estimée les compétences de survie de la jeune femme. Tous subirent le même sort, criblé de flèches.

Echo s'installa de mieux en mieux, une petite cabane, un  lit plus confortable et un point d'observation pour éviter les attaques des sauvages de moins en moins fréquentes. Les eaux montèrent, mais la cabane était toujours là...mais il fallait trouver un autre endroit, plus dans les terres. Echo entreprit donc de visiter les montagnes environnantes.

[...]

Les journées passèrent, ces montagnes abritaient des monstres mangeurs de chair, des araignées géantes, des hyènes et elle aperçu même des morts qui marche dans les ruines de ce qui devaient être jadis une fière citée. Le plus grand danger restait néanmoins les sauvages, plus organisé, plus malin, plus hargneux...elle ne comptait plus le nombre d'entre eux qu'elle avait tué et surtout le nombre de fois où les voix l'avaient sauvées.

Jusqu'à apercevoir une ville, entière, bien plus civilisée que les campements sauvages. Surplombée par une ziggourat immense et un immense escalier menant à un mur de défense imposant. Elle espionna l'endroit, plusieurs jours, avant de profiter d'une baisse d'attention de la garde pour gravir l'escalier immense menant jusqu'à la muraille. Sans sommation, une flèche vint se planter dans son bras...par chance, la blessure était superficielle, mais le garde qui l'avait tirée semblait ajuster son second tir... sans sommation aucune, sans opportunité de se rendre, il était prêt à la tuer. La douleur, la peur...ce qu'il se passa, elle ne s'en souvient plus, mais le garde gisait à ses pieds et elle était recouverte de sang.

La fuite à nouveau...et là, une rencontre...un Darfari, mais qui semblait bien différents des sauvages rencontrés précédemment, il parla, négocia, baissa les armes...et se retrouva dos à dos avec Echo quand les sauvages les attaquèrent. Ils se replièrent vers la muraille, d'autres défenseurs étaient présents, prêt à repousser les vagues de sauvages. Echo prit part à cette victoire avant de devoir rendre compte au chef de ce clan appelé frontalier.

La prêtresse Settenuaet souhaitait d'abord un jugement peu enviable pour la vie d'Echo, mais finallement ses actes de défenses de la muraille menèrent à une sorte de seconde chance...Echo devrait remplacer le garde tuer.

[...]

Le temps passa, les tours de garde aussi...Echo rencontra d'autres survivants "amicaux" et s'intégra petit à petit à la communauté des Frontaliers, se liant même d'une certaine amitié avec Akhoris le Darfari. Les voix néanmoins se faisait plus insistante, et la peur refit son apparition...la peur de tout détruire. Dans ses rêves, seul le feu, le chaos et la destruction était présent... Akhoris découvrit le malaise d'Echo et, la croyant possédée, la mena à Settenuaet qui établi un "diagnostic"... Echo n'était pas possédée, c'était une sorcière qui prenait connaissance de ses pouvoirs, sans contrôle ni formation elle était un danger, mais Settenuaet avait une solution...un rituel.

[...]

L'apocalypse frappa les terres dans la nuit précédant le rituel, les frontaliers bougèrent vers le Nord, créant un avant-poste. Echo s'occupa de gérer le Roc dans un premier temps, pendant que les autres Frontaliers exploraient le Nord. Puis des visions frappèrent plus intensément Echo...une pyramide, un portail, une lumière vive...et toujours le chaos et la destruction, partout. Les voix revînrent..."la lumière t'apportera la paix et le contrôle". Echo quitta donc le Roc à la recherche du portail...sans succès malgré plusieurs jours et nuits de recherches, de vision et de combats contre des créatures du désert.

Fatiguée, assoifée, elle décida finalement de rejoindre l'avant poste frontalier...elle découvrit la pyramide qui avait un effet éttonant...ses yeux ne cessaient de briller légèrement, mais elle était apaisée...au plus elle s'approchait de la pyramide, au plus elle se sentait sous contrôle, à l'aise.

Puis survînt la fin de tout, la fuite vers la pyramide pour éviter la mort...les voix avaient raisons, le portail, la lumière... elle le traversa alors que la mort l'entourait et que le modne s'éffondrait.

[A suivre]



Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum