Les Mystères des Terres de l'Exil intègre les mods TERPO et MTERP
Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Date d'inscription : 28/03/2017
Messages : 10
Date de naissance : 02/04/1983
Age : 34
Voir le profil de l'utilisateur

Eno Ouabé ... [Enomaüs]

le Mer 29 Mar - 22:23




Nom du personnage :
Enomaüs
Age :
34
Ethnie :
Kushite (Gallahs)
Religion :
Shamanisme Gallah
Alignement :
Neutre Bon
Métier :
Forgeron - Dompteur - Berger - Éleveur



Taille :
1m83
Poids :
93

Apparence :
D'apparence sèche et musculeuse, le regard impassible et observateur, toujours aux aguets. Sa démarche est calme et assurée.

Personnalité :
De nature calme et réservé, Enomaüs est comme un loup qui vous observe vous interdisant en silence de pénétrer son territoire. Son esprit son âme, sa paix intérieur sont ses plus puissantes armes contre la tyrannie de ce monde. Et il fera tout ce qu'il faut pour les préserver. Dans son For intérieur il a toujours souhaité vivre en harmonie avec la nature, les animaux, rarement avec l'homme.

Il a des manières toujours respectueuses et courtoises envers l'étranger qui le côtoie quand bien même ce dernier serait son pire ennemi ... Il est attentionné et bienveillant envers celui ou celle qu'il estime et des rares gens de confiance qu'il a pu connaitre.

En dehors de ces cas là il peut s'avérer très cruel et sournois, froid calculateur il prendra le temps qu'il faut pour accomplir une vengeance, "Toutes offenses se paye par le prix du sang".

Il reste autant que possible discret dans ses intentions, ce n'est pas un exubérant. L'humilité est une vertu que lui a transmis le Maître-forgeron. "La patience et la persévérance d’aujourd’hui te serviront autant que le marteau et l'enclume de demain"  



Ce qu'il a vécu avant de se retrouver dans le désert

Version longue:
D'origine Kushite il a appris très tôt que la vie ne lui ferai aucun cadeau. Il n'était pas comme la plupart des garçons de son âge, vaillants et téméraires, il n'aimait pas particulièrement se battre et restait trop souvent à l'écart des jeux de lutte, préférant parler avec le sage-shamane du village raconter ses histoires. Eno Ouabé du clan Gallah Ouabé grandit sur les rives de l'Océan occidentale jusqu'à 8 ans avant de se faire capturer par un clan Chagas pour être vendu comme esclave sur un marché Stygien. Son village fut pillé et mis à feu et à sang. Durant 3 années il fut vendu puis racheté à maintes reprises, passant entre diverses mains plus ou moins riches. D'années en années sa corpulence élancée se garnissait de muscle et sa valeur sur les marchés augmentait. Jusqu'au jour où un artisan de renom, Dokhan Ssan Maüs l'acheta pour une belle somme.

S'en suivit une période de grâce qui dura 7 ans... car bien qu'étant esclave, l'homme ne le traita pas comme tel bien au contraire, il devint son apprenti.

Des années après, lors d'un désaccord commercial qui allait tourner au bain de sang avec son plus gros client, un Stygien du nom de Kephrèt, Eno intervint tel un lion enragé porté par la férocité latente du guerrier Kushite, pour prendre la défense de son Maître-mentor Dokhan. Mais il fut vite remis à sa place d'esclave par le Stygien et ses hommes de mains qui l'avaient accompagné. Battu presque à mort sous ses yeux, Dokhan fut contraint d'accepter le marché imposé par Kephrèt. Eno fut épargné mais appartenait désormais au Stygien. Dokhan quant à lui, travaillerai pour le pour le compte de Kephrèt et Eno serait envoyé aux mines ...

Âgé alors de 20 ans, Eno passa les 2 années suivantes dans les mines de cuivre. Un dur labeur qui acheva de former son corps d'homme. Il y fit la connaissance d'hommes et de femmes d'origines et de cultures nouvelles. Malheureusement il faisait partie des races les moins considérées et même entre esclaves il devait défendre sa dignité. De fait il se retrouvait inévitablement au milieu de nombreuses bagarres ... qu'il remportait systématiquement. Kephrèt eut vent de cette notoriété ... L'opportunité de se faire de l'or ... Enomaüs fut retiré des mines et envoyé dans les geôles de la villa Stygienne asservi comme bête de foire. Dans ses bas quartiers Kephrèt organisait des combats entre marchands et nobles. Eno y resta trois ans de plus. Trois années où il appris les rudiments d'un combat "réglementé" dont le seul but était d'amuser la noblesse Stygienne et favoriser la conclusion de contrats marchands plus lucratifs. En compagnie d'autres esclaves il était devenu un homme solide et grand, son calme intérieur plaisait aux convives mais surtout à Kephrèt qui avait vu la rage jaillir ce jour où il fut capturé. C'était d'autant plus gratifiant pour lui de le voir ainsi asservi. Kephrèt aimait le pouvoir mais plus encore c'était l'or qu'il adorait. Il mit la vie d'Eno en jeu en pariant sur sa victoire au combat à de maintes reprises.

Durant ces 3 premières années il appris beaucoup des autres et ses talents martiaux se révélèrent peu à peu dans ces souterraines revendiquées par des castes de plus en plus riches. La 3e année sa côte valait 4 fois la mise. La 4e année Kephrèt l'envoya combattre dans des arènes officielles plus lucratives encore. On demanda à Eno de choisir un nom de combattant, c'est là qu'il prit le nom d'Eno Ssan Maüs raccourci en Enomaüs.

Les 4 années suivantes furent les plus dures il dut faire preuve d'ingéniosité et de ténacité face à des adversaires venues de tout l'Hyborée, homme et femmes ... il noua des amitiés et eut quelques déconvenues, Eno avait une attitude impassible, une allure nonchalante et pourtant si vivace qui gonflait les mises naturellement ...  mais face à la mort il perdait tout humanité tel un animal féroce et sans pitié ...

Puis vint l'année de ses 34 ans, celle où il rencontra la grande et belle guerrière Naérys dans l'arène. L'attirance était flagrante entre eux mais l'Amazone devait faire ses preuves et se montrer impartiale. Pourtant les combats s'éternisaient anormalement à chaque fois qu'ils se faisaient face, , la combativité d'Enomaüs s'amoindrissait de combat en combat, si bien qu'un jour Kephrèt ordonna un affrontement à mort entre eux deux. Enomaüs refusait le combat retenant veritablement ses coups malgré les hués de la foule. Naérys emportée par la hargne et la rage de le voir si faible, ne retenait pas ses coups et pris le dessus sur Enomaüs alors désarmé, mais au moment de porter un coup fatal elle retint in-extrémis son geste. La foule était hystérique, enragée par un idylle qui les privait d'un spectacle sanglant. Après un long silence où ils se regardèrent, leur corps ensanglantés, elle jeta son épée à terre, la foule dégouté scanda leur mort à tous les deux. Kephrèt ne chercha pas à s'y opposer, Enomaûs s'était attendri au contact de cette esclave, il ne valait plus rien et ruinait son image, il allait lui faire payer par la souffrance.

Ainsi Enomaüs et Naerys furent condamnés à mort sur la croix ...

Prologue :
Les jours et les nuits se succédèrent sous la fournaise ... les rayons du soleil brulant léchaient la peau asséchée d'un homme qui n'avait plus d'espoir ... son âme s'évaporait sous la chaleur ... les portes de l'enfer s'ouvraient peu à peu pour l'accueillir ... il voulut lever sa tête pour chercher Naérys du regard mais en vain, il sombra dans les ténebres une nouvelle fois, totalement affaibli ...

1er jet qui n'est pas encore corrigé, date et tout et tout, sujet à mise à jour, merci de votre compréhension

_________________
"Forges ton esprit comme tu forges la lame qui sauveras ta vie"
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum