Les Mystères des Terres de l'Exil intègre les mods TERPO et MTERP
Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Date d'inscription : 16/02/2017
Messages : 38

Identité du personnage
Nom du personnage: Valérius
Métier (TERPO): Artisan polyvalent
Métier RP: Zélote/champion
Voir le profil de l'utilisateur

Nagaru

le Mer 22 Mar - 11:12



Nom du personnage :
Nagaru
Age :
31 ans
Ethnie :
Khitan (régions marécageuse du sud)
Religion :
Yag-Kosha
Alignement :
Neutre - Neutre
Métier :
Secret:
Sorcière
Guérisseur + Alchimiste



Taille :
1m78
Poids :
61 kilo
Apparence :
La première chose qui frappe en voyant Nagaru n'est pas ses formes voluptueuse, ni même sa poitrine ronde, mais plutôt ses cheveux noir de jais long, huilé et lisse, ainsi que sa peau qui au contraire du teint doré des Khitans, est pale, lui donnant presque l’apparence sous une certaine lumière d'une poupée de porcelaine. Ces gestes gracieux lui donne l'aspect d'une noble, quant' à son regard doux est en quelque sorte rassurant.

Si on s'approche pour admirer son visage, on remarquera bien ses traits Khitans, ainsi que ses yeux aux pupilles pourpres scintillants comme deux améthystes, ses sourcils noir bien dessiné son visage rond, ses lèvres pulpeuses, son sourire doux.

Sur son avant bras gauche et jusqu'à sa main sont tatoué de nombreux motif comme une sorte de broderie blanche, de petit êtes, des fleures, des arbres, on peut en regardant bien y voir un long serpent qui s'enroule au tour du bras, usant de son camouflage naturel pour passer inaperçu dans tout les motifs et dont la tête émerge légèrement au niveau du dos de la main. Sur son omoplate droite est tatoué une magnifique fleure pourpre qui si on la regarde trop longtemps semble bougé au grès du vent. Sa morphologue n'est ni maigre ni trop volumineuse, svelte mais pas athlétique, sa musculature est effacée.

En la touchant vous remarquerez de que peau est douce, sûrement traité au lait de coco pour garder cette douceur, son contacte est chaud et agréable, des senteurs de lotus comme un parfum naturel semble émaner d'elle.

Personnalité :
Nagaru a sa part de mystère comme toutes personnes prisonniers du désert, elle sait rester aimable et gentille, d'un naturel calme, même si elle n'apprécie guère qu'on détruise ce qu'elle entreprend ou qu'on blesse ses proches. Malgré cela elle laisse sa chance à toute personne de lui prouver que ses intentions n'était pas mauvaise. Ce n'est pas une femme qui tourne au tour des hommes ou des femmes, au contraire elle aime la paix et le calme, elle repoussera naturellement les avances.

Ce n'est pas une guerrière, elle n'ira pas au combat tête baissé évitant le conflit direct, mais elle, en tant que Khitan sait bien se défendre avec un arc. Sa morphologue n'est ni maigre ni trop volumineuse, svelte mais pas athlétique, sa musculature est effacée.
Nagaru est toujours habillé en couleur, elle aime les couleurs, la teinture,  les fleures et les parfums naturels.

Compétence particulière :
Nagaru sait parler beaucoup de langues, des langages du nord en passant par le Stygien et en revenant à l'ouest, une érudites qui aime comprendre les mystères de ce mondes.
De part sa profession, elle a une très grande résistance au drogues, pour l'enivrer il vous faudra bien plus puissant que du concentrer de lotus pourpre ou que de l'alcool aux degrés élevés.
Herboristes, Alchimiste ces deux traits lui offre une connaissance élever des poisons et de leur antidotes naturelle ou non.



Dernière édition par J'azaer le Jeu 30 Mar - 15:05, édité 9 fois
avatar
Date d'inscription : 16/02/2017
Messages : 38

Identité du personnage
Nom du personnage: Valérius
Métier (TERPO): Artisan polyvalent
Métier RP: Zélote/champion
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Nagaru

le Lun 27 Mar - 13:37

L'histoire de Nagaru commence dans un petit village du sud du Khitaï, au bord des régions marécageuse, né et porté par une femme nommé Quji Ohumi, cette femme à l'allure presque irréelle vivait en ermite dans les marais, comme sa mère avant elle, sa grand même et cela sur des génération. Son père un maître d'arme mort dans un lointain combats n'aura jamais vu naître sa propre fille à la beauté complice avec celle de sa mère.

Quji Ohumi était une de ces rares beauté de Khitaï à rester caché loin des mondanités, vivant proche de gens sans trop les côtoyer, une fleure blanche de lotus solitaire dans une marre verte dans l'ombre d'une forêt obscure. Sa peau était d'un blanc doux presque porcelaine, ses cheveux long d'un noir profond de jais lisse, tombant, brillant légèrement et enivrant comme appelant à venir les caresser ou les brosser délicatement. Son corps et ses mouvement léger comparables à ceux des femmes de la haute noblesse gracieuses et fragiles, une poitrine ronde et imposante mais souvent recouvert de bandage pour ne pas gêner ses mouvement.
Bien que vivant en marge, elle était connue comme la plus belle femme de la région, voir plus loin, certains nobles l'aurait paraît il chercher en vain, car seul les habitants gardaient le secret du chemin menant à sa maison.
Ohumi était une sorcière, pas les terribles sorcières stygiennes ni les haut magiciens des royaumes oublié, non elle était une magicienne, avec certes des connaissances qui aurait fait pâlir les bibliothécaires de l'empereur lui même, mais ne cherchant pas la reconnaissance ou la crainte par la puissance et pour la puissance. Guérisseuse, alchimiste, érudite, ritualiste, elle était tout ça pour les villageois, vivant en symbiose avec ces derniers, leur offrant ses services magique pendant qu'eux lui garantissaient des vivres et le secret. C'est ainsi que ça avait fonctionné et que ça l'aura toujours été.
Ce n'est pas pour autant que la sorcière était faible, dépendante de la protection d'autrui, elle savait se défendre avec une arme blanche ou un arc, bien que ne les utilisant rarement, elle avait aussi à son panel de nombreuses malédiction, maléfices et sort destructeurs. C'est par devoir envers son dieu Yag-Kosha qu'elle ne les utilisait quasiment jamais. Bien qu'une grande partie de ses pouvoirs lui était donné par sa croyance, une autre lui était fourni par un démon Khitan, un démon solitaire des marais, ayant l’apparence d'une fleur au parfum subtile tatoué sur l'épaule de la sorcière, Csaï tel est son nom, un démon plante qui a toujours été au service de la famille de génération en génération, bien que d'appellation démoniaque il s'agit plus d'un esprit neutre.

Nagaru avait été élever en suivant les enseignement de Quji Ohumi, apprenant que la vie à son importance et qu'il faut la préserver, mais aussi les arts magiques et le savoir transmis de génération en génération.


A ses neufs ans, alors qu'elle maîtrisait déjà la quasi totalité des connaissances de sa mère, une terrible période froide et de famine s’abattit sur la région, ne pouvant demander des vivres aux village et ayant pas assez pour passer la saison avec deux personnes, alors que Nagaru dormais, Ohumi, posant un dernier baisé sur le front de sa fille quitta leur chaumière et disparu dans les marais et l'hiver. A son réveille, la mère de Nagaru avait disparu, sans un mot, sans un message sacrifiant sa vie pour sauver celle de son enfant, grâce à cette acte la petit fille pu passé la période de famine sans problème, certes le cœur en larme mais comprenant l'action de sa mère.
Les villageois pleurèrent la mort de la belle guérisseuse et firent tout leur possible pour aidé Nagaru.

Durant la période où Ohumi atteint ses 15 ans, un événement se produisit, un conflit eu lieu dans la régions qui provoqua bien des ravages, le village n'échappa pas à la guerre, que ça soit parce que les hommes recruter à l'effort militaire ne revinrent pas ou que quelque soldats renégats et pillards passèrent pas là s'attaquant aux familles des hommes resté là et presque sans défense. Pour la première fois de sa vie, Nagaru utilisa ses sort offensifs devant tuer pour protéger, déjà habituer à tuer des animaux et même si voir un humain mourir vous chamboule le cœur et les intestins, il fallait protéger les gens du villages, femmes, enfants et vieillards, qu'importe sa santé mentale quand vos alliés de toujours sont attaqué.

Les femmes du villages au coté de Nagaru, posèrent des palissades et protégèrent le village pendant la duré restante du conflit, presque un mois dans l'incertitude que le cauchemars finisse. Finalement un bataillon armé passa par là et décima les soldats adverse, leur général un nobles d'une grande maison tomba sous le charme de Nagaru au premier regard, une fois le conflit terminé il n'hésita pas à venir la chercher pour l'enlever à son marais et la paix qui avait été son enfance. Bien sûr, Nagaru n’eut d'autre choix d'être emmener et de dire au revoir au village, surtout au moment ou ce dernier avait le plus encore besoin d'elle, les nobles ont toujours cette fâcheuse tendance de prendre les belles choses pour eux sans chercher à comprendre l'équilibre qu'ils brisent par leur orgueil.

Même entre les mains du noble, Nagaru ne céda pas, ce dernier n’eut jamais ni l'amour de Nagaru, ni le corps, ni contacte, la jeune sorcière repoussa ses avances tellement de fois qu'il finit par la relâcher. Elle pris alors la décision de ne pas rentrer au village de profiter pour une fois de sa liberté pour voyager dans les Territoires du Khitaï et aussi hors de ses frontières pour acquérir d'avantage de connaissances.

Comment est elle arrivé au désert, nul ne le sais vraiment, elle se serai endormi durant un voyage dans un convoi marchand, à son réveille elle était couché, recroqueviller sur elle même, dormant sur le sable chaud du désert, nu ne portant qu'un étrange bracelet au poignet qui l’empêcherai d'utiliser ses pouvoirs de sorcière.
avatar
Date d'inscription : 16/02/2017
Messages : 38

Identité du personnage
Nom du personnage: Valérius
Métier (TERPO): Artisan polyvalent
Métier RP: Zélote/champion
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Nagaru

le Mar 4 Avr - 6:55
Je ne sais pas depuis combien de temps je suis arrivée dans le désert ni même depuis combien de temps je m'y suis installé. Mon réveille ne ressemblait en rien à celui des autres, certains m'ont raconté qu'ils avaient été crucifiés, pendu là, pour une mort certaines. Qu'en se libérant ou en étant libéré, ils avaient découvert qu'ils portaient cette étrange bracelet d'or serti d'un émeraude et ayant la forme de deux serment s'entre mêlant.

Je dormais paisiblement à l'ombre d'une vieille ruine, c'est Cseï qui m'a finalement réveillé me rappelant à la vie d'une douleur bien placée, il est possible que sans son intervention, je serai morte de faim et de soif durant mon sommeil. Inutile de dire que je lui en suis à nouveau redevable, j'ai voyagé vers le nord, suivant mon instinct, jusqu'à tombé sur le corps d'un homme dé-séché il portait cette étrange bracelet, j'ai un trou de mémoire à partir de là car quand j'ai quitté le cadavre emportant avec moi son journal, à mon poignet le bracelet s'y était déposé, me privant peu à peu de ma force et de ma magie.

Puis suivant les informations du journal j'ai découvert l'oasis. Un long bassin comme un bras de rivière entouré de verdure, je ne remercierais jamais assez ma mère de m'avoir offert la connaissance de tant de choses, en franchissant les fourrés j'ai pu reconnaitre une multitudes de plantes, invisibles à l’œil du brave comme de l'humble ou du pieu. Finalement c'est en m'émerveillant que j'ai découvert le lieu où désormais je me suis installé, à l'ombre de deux baobab siamois, proche de l'étang solitaire de l'oasis.

J'y ai déposé mes sacs, mes livres, mes affaires, il me fallait un chez moi, une chaumière accueillante, un doux foyer, il m'a fallut quelques jours pour bâtir le toit où je me reposerais, une magnifique petite maisonnette ronde, bien qu'elle manquait de tout, j'avais presque l'impression, chaque nuit où j'allais m'y réfugier, d'y apercevoir l'ombre de mère.

Les premiers jours ont passé, j'ai décidé de m'armer d'un arc ainsi que de flèches de bois, je suis partit vers le nord, je voulais voir si j'étais la seule. En chemin j'y ai aperçu quelques camps Darfari, je ne me suis pas approchée de peur de déclencher des hostilités en pénétrant leur terrain de chasse. Même si nous nous sommes vu mutuellement, ces derniers n'ont pas été agressif envers moi, au début je pensais qu'il avait pu ressentir en moi la présence de Cseï et comprendre mes talents, peut être même seraient ils venus me voir pour obtenir soins ou philtres. Au contraire la raison était tout autres, se tenant droit sur une colline, les mur d'un village au nord semblait faire face aux vents et à la tempête. Je compris alors où étais mon erreur, ce n'est pas par respect, mais par craintes d'ils m'avaient éviter, qu'ils ne m'avaient pas pris en chasse.

Angara tel est le nom de ce village, je suis devenue l'une des leurs, lors ce que j'ai pénétré leurs murs j'y ai vu des personnes accueillantes, prêtes à me venir en aide, cela m'a rappelé le village du bord du marais, mon ancien chez moi, mes anciens amis. Dans mon esprit, j'allais devenir Angarienne leur offrant mes soins, mes philtres et mes potions comme je le faisait du temps où je vivais en Khitaï.

Parmi les Angariens, il y a de tout, même une jeune Khitan, Ako est son nom, elle est gentille, attentionné. Elle me fait rire des fois car elle ne me parle qu'en Khitan, c'est très agréable de sa part. Je remercierais jamais assez mère de m'avoir offert la connaissance des langues, c'est un savoir précieux qui me permet de comprendre la totalité des gens qui parlent, enfin du moins pas le patois, mais bon la connaissance à ses limites.

Sanpai, Elphira, Ako, Xana, Alcibié, Chronosis, Gazhkull, Bryna sont les nom des Angariens que j'ai rencontré, ils sont assurément plus nombreux, J'ai aussi fais la connaissance de Theyvar: un forgeron, une personne très agréable qui me rend visite chez moi de temps en temps. On s'est rencontré alors que je cherchais des pigments dans l'oasis du sud, la zones semble est garnis de fleures, de baies et d'insectes pour faire des couleurs.
avatar
Date d'inscription : 16/02/2017
Messages : 38

Identité du personnage
Nom du personnage: Valérius
Métier (TERPO): Artisan polyvalent
Métier RP: Zélote/champion
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Nagaru

le Dim 9 Avr - 20:20
Voici la carte réalisé par Nagaru grâce à ses expéditions, les rumeurs ainsi que le journal d'Azh.
avatar
Date d'inscription : 16/02/2017
Messages : 38

Identité du personnage
Nom du personnage: Valérius
Métier (TERPO): Artisan polyvalent
Métier RP: Zélote/champion
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Nagaru

le Ven 14 Avr - 2:13
Musique thème de Nagaru


Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum