Les Mystères des Terres de l'Exil intègre les mods TERPO et MTERP
Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Invité
Invité

Ohma

le Ven 3 Mar - 23:12


Nom du personnage :
Ohma
Age :
30
Ethnie :
Stygien
Religion :
Set
Alignement :
Loyal/Neutre
Métier :
Alchimiste/Braseur & Distillateur



Taille :
1m70
Poids :
65 kg

Apparence :
Plutôt maigre et imberbe, Ohma à la peau mat, les cheveux noirs mi longs et un peu sales, les yeux verts foncés et la mine apathique. Malgré une certaine froideur il sourit facilement aux amis comme aux inconnus. Il aime beaucoup les bijoux et les parures d'or ou de pierres précieuses.

Personnalité :
Ohma est assez intelligent et tourné vers les sciences. Il aime réfléchir vite et donner son avis, un avis qu'il a plus ou moins sur tous. Il est assez calme, prévoyant et n'aime pas les conflits futiles. Il est le dernier de la famille et cette place dans l'organisation familiale qui paraît plutôt délicate lui plait bien. Il n'a aucune pression de ses parents et peut choisir ses occupations. On a souvent l'impression qu'il à la tête ailleurs et c'est souvent le cas. Il n'aime pas rendre service si cela ne lui apporte rien d'intéressant mais il n’est pas spécialement méchant. Il prit et fait des offrandes uniquement quand il a « besoin » d'un espoir divin sinon il est assez passif sur le culte, bien souvent il fait ce qu'on lui dit de faire.



Ohma est le dernier fils d'une famille de notable Stygiens. Son père, cousin d'un des grands chefs de l'une des villes les plus importantes du royaume, a mis beaucoup d'espoir sur ses enfants, notamment l’aîné qui est un grand guerrier. Ohma apprit vite à lire et à compter, son appétit pour le savoir en général, en particulier les sciences, ne cesse de croître. Vers ses quinze ans il est premier assistant du grand alchimiste de la cité, et participe activement à toute ses recherches en particulier sur l'argent alchimique et le sang artificiel. Il reçut son poids en or quand il découvrit une huile essentielle qui calma les problèmes respiratoires d'un jeune prince allié de la cité.

A vingt et un ans le grand alchimiste mourut au cours d'une tragique explosion du laboratoire et Ohma, qui ressortit miraculeusement indemne de cet accident, fut nommé Grand alchimiste et poursuivit les recherches de son prédécesseur. Il passa beaucoup de temps dans son laboratoire, loin des siens, loin du monde. Il invita des dizaines d'alchimistes pour qu'ils partagent leurs idées et leurs travaux.

Quelques années plus tard une sorte de peste toucha la ville, ce qui la coupa du monde extérieur. Si les gens ne mouraient pas de la maladie ils mouraient de faim. Ohma et une escorte partirent loin du village et quittèrent la patrie Stygienne pour trouver un remède. Il trouva vite une piste grâce à une fleur jaune qui une fois bien préparée et injectée soignait les dégâts internes de la maladie. Pour en être sur, l'escorte kidnappa une dizaine de personnes de tous âges et de tous sexes. Ohma leur injecta d’abord la maladie, puis le remède et enfin leur ouvrit le torse en les maintenant en vie pour bien observer les effets du remède.

La famille des villageois cobayes retrouva Ohma, tua l'escorte et le captura pour l'enfermer. Ohma se retrouva dans une prison souterraine d'un lieu qui lui était inconnu, il devait s'échapper pour rapporter  le remède et devenir l'homme le plus puissant et influent de la ville. Il gratta les murs humides pour récolter le salpêtre, trouva un morceau de souffre non consumé tombé d'une torche et mélangea le tout avec du charbon de bois. Il répandit la poudre noire près de la serrure avant de l'enflammer à l'aide d'une braise rouge qu'un autre détenu lui donna. L'explosion ouvrit rapidement  la porte et Ohma se précipita pour attraper les clefs pendues et ouvrit les cellules. Les prisonniers se ruèrent dehors en assommant les gardes et autres personnels. Ohma, profitant du désordre, se faufila à la surface. Alors qu'il était sûr d’être tiré d'affaire il ressentit une douleur violente derrière la tête et perdit connaissance.

Il ouvrit les yeux bien plus tard, il était attaché à une croix. Ses yeux se refermèrent jusqu'à ce qu'une voix le réveille, il était libre, au sol, personne n'était là. Il se releva difficilement, ce dirigeant sans savoir pourquoi vers une lueur rouge. Le sable était brûlant et le soleil assommant, mais derrière la lueur se trouvait une grande rivière rafraîchissante.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum