Les Mystères des Terres de l'Exil intègre les mods TERPO et MTERP
Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Invité
Invité

Mingos !

le Mer 1 Mar - 18:18

Nom du personnage :
Mingos
Age :
30 ans
Ethnie :
Corinthie
Religion :
Mitra
Alignement :
Neutre
Métier :
Soldat / Armurier



Taille :
1m90
Poids :
100
Apparence :
Grand brun, les yeux claires et lumineux, parfois froid et ferme. Un colosse de la nature, mais une force calme
Personnalité :
Un soldat de qualité dans un corps d'homme des plus simple et basique. Priant de Mitra, il protege les gens de maniere juste en les aidant quand il le peut. Parfois taquin, parfois austere, son humeur varie selon les epreuves du temps.



Soldat dans l'armée de Corinthie , il vivait pleinement sa vie de protecteur du royaume. Tantot remercier par les courtisane, tantot punis par ses superieurs pour son excès de zèles. Mingos était un homme et soldat simple, prenant la vie comme elle venait. Il avait appris de son père l'art et le respect de l'armure, façonnant avec l'age et l'experience de sublime armure.

On l'avait envoyé sur un mission au sud pour découvrir ce qu'il était advenu d'un convoi de marchand qui semblait avoir disparus. Une fois sur place, un carnage : Convoi pillier, beaucoup de mort...Un seul survivant raconta : Les Settites avaient prélevé leurs dus. Alors qu'on ordonna la retraite avec ce qui resta des biens et le survivant, Mingos s’élança sur la piste des plus sanglantes des ravisseurs. Son dernier souvenir s'arrête la ...Un piège, une mauvais rencontre, difficile de se souvenir...

Se réveillant sur cette croix , il entendit une voix ...l'instant d’après il était sur le sable chaud...L'heure n'était plus à la reflexion, mais à la survie !
Invité
Invité

Re: Mingos !

le Jeu 2 Mar - 15:27


1 ère partie : A la descente de la croix

Le sable est brûlant et le soleil presque meurtrier. Les ombres sont si rare mais je fais déjà face à deux ennemis : La faim et la soif...Le corps à nue , perlé de goutte de sueur...Si je reste la, je suis un homme mort

Il me faut gagner rapidement un point d'eau. Sur le passage, je me saisis de quelque fibre, elle pourront me servir pour un abri de fortune. Mon père aurait surement honte de me voir accoutré ainsi, mais le choix.

Sur le passage, j’aperçois tellement de danger : Hyène, Tortue géante, crocodile, mais aussi ...des montres : Créature des formes dégénéré , agressif au possible. Heureusement elle n'offre pas particulièrement de difficulté , ni de resistance...

De l'eau et quelqu'oeufs de tortue, je me sens revivre....Dieu merci ....Maintenant que je peux prendre le temps d'analyser la situation, je remarque mon bracelet...Qui semble magique et puissant à la fois, vaut mieux eviter de le retirer...

Le paysage se compose de plaine et collines rocheuse ainsi que plusieurs cours d'eau...La faune et la flore sont très tropical , une oasis dans un désert ardent ...Où puis je bien être...

Je n'ai pas vraiment de m'attardé sur la question, le crépuscule se montre et avec lui le manque de vision et de sécurité. J'aperçois au loin une arche de roche , qui pourrait offrir un abri naturel. Quelques feuille et de ficelle, des pierres et un peu de bois, de quoi faire un petit camp pour la nuit. Celle ci est fraiche mais reposante après une journée si agité. Demain je devrais me mettre à l'oeuvre et crée quelque chose de plus solide, la roche autour de mon camp de fortune sera largement suffisante pour crée une structure en gré...Mais avant tout des outils !

Je n'ai jamais eu d'autre talent que la forge , mais j'ai des souvenir des travaux avec mon père...Avec peine j'assemble, mur apres mur , la pierre avec le bois....Ce n'est pas glorieux, mais ca me protègera des bêtes et des tempêtes de sable...


*A suivre*

Invité
Invité

Re: Mingos !

le Ven 3 Mar - 14:37

2 ème partie : Debut de la survie et rencontre ...

Mes journées étaient longue et épuisante : Récolte de fibre, de peau, de pierre, de bois, de branche, je crois que je n'ai jamais autant regarder vers le sol que ces derniers jours.

Finalement j'ai pu me faire un abri assez confortable. Avec les planches j'ai pu me faire quelques coffres et même un atelier, c'est précaire, mais j'ai pu avoir les peau me faire une armure légère. Voila qui est deja plus acceptable. Avec les pierres, je me suis également fabriquer une masse.

L'heure est venu d'explorer ! Plusieurs groupe d'exilé semblent s’être établis....Sauvage et hostile d’ailleurs. Plusieurs combats ont lieu, mais ces gens ne sont pas des combattants. Quel massacre, vide de sens...

Un peu plus tard dans la journée, un homme m'interpelle alors que je remplis ma gourde :

-Qui es tu et que fais tu ici ?
...Non mais est il seulement sérieux ? J'avoue que j'ai été un peu desemparée et sur le ton de l'humour j'ai répondu :

- Bah cela ne se voit pas ? Je suis potier cela ne se voit pas ?

La pointe d'humour ne semble pas lui avoir plus et j'avoue que rentrer avant la nuit m’intéressait plus qu'une discussion avec cet homme. Rentrant vers mon camp, j’aperçois des lumières intense derrière la colline : Un groupe entier de Mitréens s’étaient installé à une centaine de pas de mon refuge.

Un groupe se forma assez rapidement,par chance , nous avions des compétences similaire et en quelques heures , nous avons pu revêtir des arme et armure de fer. Voila qui est bien plus plaisant !

Mais alors que nous sommes entrain de discuter, Les dafari nous attaquent ! Ses sauvages primitif n'ont pourtant pas la moindre chance
à ce nombre. Tout se passe en quelques secondes : des cris, du sang, le plus du fer qui fend l'air et puis le calme et des corps demembré...

La venue de si nombreux exilés a crée des tumultes et ce n'etait que le debut de mon periple...

Invité
Invité

Re: Mingos !

le Dim 5 Mar - 18:36

3 ème partie : Un Paradis Éphémère ...

Alors qu'il avait été décidé de partir vers le Nord, j'avais loupé pour ainsi dire le convoi ! Ayant été exploré plus à l'ouest, quand je suis revenu à mon camp j'ai vu une note glisser sous ma porte, indiquant que mes frères de religion guide par une Prêtresse avaient fait cap sur le nord.

Rassemblant mon nécessaire et quelques vivre, j'abandonnais mon refuge pour faire route vers le nord.

La route ne fut pas si longue et les ennemis déjà connu ...Même si plus j'allais vers le nord et plus il me semblait ardu et nombreux...Avançant le long du lit d'une rivière et en levant les yeux, aperçue les débuts d'une construction sur le haut d'une colline.  Après l'avoir gravis à l'aide d'un escalier pour les moins dangereux, j'ai pu contempler le début d'une toute nouvelle cité : Asconia ...

De sa haute position, elle ressemblait à un nuage intouchable dans ce sordide désert, comme une oasis protectrice. Il y avait encore fort à faire, mais nous étions nombreux et déterminé.

Les jours passaient et se ressemblaient, beaucoup de récolte de ressource, d'entrainement, de perfection à mon art....Puis je vois une silhouette, bien plus svelte et harmonieuse que celle de mes compères.

C’était la fameuse Prêtresse qui parlait avec un des Zelotes, qui était étrangement torse nue devant la forge, ne craignant peut être pas les éclats de métal brutal de celle ci...

Mais le plus inquiétant était la présence, aussi Prêtresse soit elle, dans un groupe uniquement composé d'homme. Bien que nous vivions pour survivre, les instincts primaires reviendront forcement un moment ou un autre à nous guetter.  C'est dangereux...

Abordant le sujet sur le ton d'un humour aussi fin qu'on pourrait espérer d'un soldat, j'ai vite saisis la naïveté de notre Prêtresse...et l’intérêt masqué naissant de certains. Il faut dire qu'elle est douce et gentille, une vrai sainte dans cette terre corrompu..Je ne voulais pas trop m'attacher à elle, cela  n'apporterais rien de bon....

Mais je n'ai pas vraiment eu le temps de vérifier mes dires...La nuit tombait, quand je discutais des problèmes de protections de notre citée : Aucun rempart. Certes nous étions sur un plateau, hors d'atteinte des bêtes et des hommes, mais nous n'avions pas pensés aux hommes bêtes : Les Dafaris...

Escalader une colline comme celle ci serait un jeu d'enfant pour eux...Alors que nous débattions de ce sujet...Au fond du plateau, plongé dans l'obscurité de la nuit...Des dizaines de silhouettes menaçante apparaissaient....


Invité
Invité

Re: Mingos !

le Ven 10 Mar - 9:26

4 ème partie : Destruction, souffrance puis renaissance

L'assaut fut brutal. Comme j'etais le seul prêt à la combattre, j'ai foncé dans la mélée pour les retenirs. Protèger la pretresse et offrir du temps à mes compagnons de s'équiper : c'etait ma mission.

Un crane, deux crane, trois crane ...Mon marteau enchaînait les Dafari un à un, mais c’était comme une marée humaine. Une fois après avoir réussis à traverser la marée noir, j'ai pu voir qu'en bas de la colline d'autres étaient entrain de monter...Il était hors de question que cela se produise.

Le flan de la colline était un genre dénivelé plus ou moins ardu. Mais confiant dans mon armure, je me laissais glisser, abandonnant mon marteau pour ma lance, faisant chuter les attaquants avant qu'ils n'atteignent le haut....Mais une fois en bas, je fus pris au piège. Une dizaine de Dafari me passa à tabac avant de me ligoter et n’emmener...J'allais sans doute servir de repas...


Je ne sais combien de temps ils m'ont traîné dans le desert...Mais sous une arche sombre, nous nous sommes arrêté....Alors que mon visage était tuméfié..J'aperçu d'autres gens, bien plus "civilisé" ?. Ils semblaient discuter de mon sort, comme si je n'etais qu'un vulgaire pantin.

Un échange se produisit et je passais entre les main..de Settites ? ...Misère..Mon sort s'aggravait...J'allais donc finir en sacrifice...?

Ces chiens m'ont fait marché, marché et marché , pied nu sur le sable brûlant...Devant parfois courir pour sauver ma vie face à des démons, les mains liées dans le dos, sans avoir la moindre nourriture, ni la moindre goutte d'eau..Les pires des démons ont la peau des hommes....Mes pieds se boursouflaient ....plein de brûlure et de cloques...Mon dos me donnait l'impression de griller...lorsque j'aperçu les murs d'une citée...

Mes yeux s'egaraient, à moitié mort, plongé dans un delire profond, je me sentais comme hors des limites du temps et de l'espace, comme flottant dans un monde iréel, qui fut de courte duré quand je fis rappelé par les coups de fouet de ce sale chien de Prêtre...

L'air était chaud et si sec, le seul bruit qui resonnait à des mètres à la ronde étaient le bruit de la roue de torture que je poussais, le fouet du Prêtre qui sifflait avant de s'abattre sur moi et mon corps qui craquait de plus en plus sous les coups. A chaque pas j'entendais les cloques perçer à mes pieds...

Mon regard se voilait, mon esprit devenait brumeux..Bientot je n'avançais sans aucun but, ni réel sens...Le jour et la nuit ne faisaient que s’enchaîner...Les aboiements du prêtre devenait comme un bruit de fond, je m’accommodais ?

Puis une voix douce et terriblement apaisant vains à me murmurer à l'oreille : La recompense pour la loyauté, le reconfort après l'effet...Une gamelle était accrocher au mat de la roue, remplis d'une eau claire et fraîche. Je m'en abreuvais, plongeant la tête dedans : C’était si bon...

La voix murmurait à nouveau : Alors, sais tu pourquoi tu es ici ? As tu compris ? Tu as été abandonné, pour la deuxième fois..Dans ce désert puis par ces disciples de Mitra....Étais tu si inutile pour qu'ils t'abandonnent ? Ta vie était si futile ? ....

J'avais beau savoir le contraire...Le doute ne cessait de grandir...Depuis mon arrivé dans ce désert, plus rien n'avait de sens logique : Les Hommes s'entretuaient , d'autres devenaient de réel démon, l'honneur et la fierté n'avaient plus leurs places. On se regroupait sous des bannières qui n'avaient enfaîte aucun sens profond, comme des moutons voulant survivre... Y  a t il vraiment une raison qui pousse à survivre, en dehors de sauver sa misérable vis ?


Le néant avait envahis mon esprit...Depuis combien de jours j'étais la, poussant sans but, ni sens ? Mitra n’étais pas sensé me protéger ? Foutaise , Foutaise ! Qu'ai je fait hormis servir pendant tant d'année ! Qu'es ce que cela m'a apporté ! Au final je n'ai gagné que trois choses : La souffrance, la solitude et être dans ce putain de désert !

A cet instant, mon esprit bouillonnait de sentiment si puissant et contraire : Colère, tristesse, désespoir , jalousie, envie ...Puis un bruit, un fracas....Étais ce le bruit des cordes ? ou de mon dos ? Je me sentais traîné au sol, comme une vulgaire loque...Mes yeux étaient revulsé , je ne voyais plus rien...L'instant d'après j'etais plongé dans un liquide...De l'eau !? J'en buvais une grosse gorgé...jusqu'a me rendre compte de l'ignoble situation qui se déroulait : Un rituel d'absolution de Set ...et ce n’était pas de l'eau, mais une bassine remplis du sang des sacrifices précédent...


Le fracas précédent devins lourd et puissant : Mon esprit avait définitivement lâché...Un vide, blanc et immense s'empara de moi... et une voix murmura à mon oreille à nouveau :

"Si dans ce désert , plus rien n'a de sens, nous allons en donner un à ta vie ..."

Elle était enivrante et tellement envoûtante....Mais qu'allais je faire ? La voix murmura à nouveau :

"La récompense par la loyauté , le réconfort après l'effort. Sers le grand serpent et plus jamais tu ne connaîtras déception et la trahison. Sers le sans arrière pensé, ni refus, aveuglement et de tout ton âme ...Tu seras récompensé.."

Mon renouveau était arrivé et ma vie dans ce désert allait finalement ne pas trouver un but, mais deux : Servir le Grand Serpent et me venger !

Invité
Invité

Re: Mingos !

le Mer 22 Mar - 10:24

Servitude , Drame et Libération

La vie dans la citée Settite était des plus calme : Fouetter les esclaves sur la roue de de torture, recolter des minerais, les transformer, façonner des armures, aider à la capture d'exilé et protection du Fleau de Seth.

Pendant des semaines, j'ai connu un calme très relatif si on prend en compte ma situation.

Un jour, lors d'une expédition avec le Fleau de Seth dans une ancienne cité occupé par des exiles, nous sommes tomber sur une femme.....Que dis je : Un joyaux

Des yeux ambres, des cheveux couleur de jais, un corps aux formes voluptueuse et un visage angélique....Quand son regard se posa sur moi, j'ai bien cru défaillir...Il était intense, sans être haineux. Elle supplia le Fleau de la sauver. Étais ce sa grande beauté ou un acte généreux de celui ci, mais il m'ordonna de faire céder la cage...Mais le bruit alerta des gardes..

J'ai combattu, abattu, trucidé un nombre incalculable d'ennemis...Protèger une personne est deja compliqué en soi quand on est en sous nombre...Mais alors deux...

C'est à ce moment la que j'entendit un bruit sourd et lourd de rale de douleur : Le Fleau de Seth était empalé sur un trident. J'avais faillis, même si je peux denombré de nombreuses excuses à cela, j'ai faillis .....

Dans un dernier souffle , le Fleau de Seth me donna mon dernier ordre : Enmene la loin d'ici et protège la.

Cet homme m'avait tout arraché et à la fois tout donné dans ce maudit désert, mais j’obéis sans sourciller : Embarquant la femme dans mes bras, je pris la fuite sans me retourner. C’était la dernière fois que je l'ai vu ...

Pendant de longues minutes, j'avais des poursuivants , mais une fois dans le désert de souffre, plus personne..Mais le danger était encore la ..Démon et monstre en tout genre, quelles étaient mes possibilités  ?

Retourner à la citée : Avec la mort du Fleau, on m'aurait surement pendu ou pire.
Retourner auprès des Mitrans : J'ai assisté au sacrifice d'un ancien camarade et j'y ai prêté main forte...

Au final , la meilleur solution était de repartir vers le sud , la faune est plus gérable et le climat plus clément.

C'est au pied des deux grandes statues, sur un îlot, que je décidais de poser notre camps. Je pourrais entendre dans la nuit des possibles opposants arriver.

C'est au creux de la nuit que j'ai peu entendre un son, celui de sa voix : Merci mon brave, de m'avoir sauvée.

Un frisson me parcoura de tout mon être....Depuis combien de temps n'avais je pas éprouvé de desir pour une femme ? Depuis mon arrivé sur ces terres ?

Quoi qu'il en soit, j'ai fort à faire : Un nouveau refuge à construire pour un nouvel avenir ?

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum