Les Mystères des Terres de l'Exil intègre les mods TERPO et MTERP
Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Invité
Invité

Kasekhem ₪ Set in witness, we will dominate these lands...

le Mar 28 Fév - 0:09


Appellation : Kasekhem
Âge : Trente-et-un ans
Genre : Masculin
Peuple : Stygien
Langues : Stygien, Shémite et Khotien
Dieu : Set
Alignement : Loyal Mauvais
Métiers : Prêtre - Fléau de Set
Statuts : Grand Prêtre de Set - Exilé
Types d'armures : Légères - Boucliers
Types d'armes : Arcs - Arbalètes - Armes tranchantes à une main - Armes contondantes à une main



Taille : 192,0 cm
Poids : 94,1 kg

Apparence :
Kasekhem est un Stygien de Sang-Pur. Il est de grande taille à la musculature imposante. Exercices nombreux et de rudes entraînements en sont la cause. Étrangement, son corps, malgré quelques cicatrices ne semble pas être affecté par quelconque corruption résultante de sa passion dévorante pour les pouvoirs conféré par le dieu serpent et la sorcellerie de manière générale. Il arbore une pilosité éparse d'un noir ébène qui se démarque très bien de son épiderme clair démontrant son appartenance au clergé et donc à l'élite dirigeante de la société stygienne. Par démonstration religieuse, une grande partie de son crâne est rasée, seule reste une chevelure lisse et volumineuse trônant en une mèche soignée, rabattue sur le côté. Une barbe de trois jours vient embellir sa mâchoire carrée et masculine. Deux sourcils tatoués avec finesse encadrent ses yeux perçants à l'iris violette, dénonciateurs, inquisiteurs et menaçants. Contrairement à la plupart de ses congénères, Kasekhem a la chance d'avoir un nez aquilin beaucoup moins prononcé, même plutôt charmant, fin et légèrement recourbé à sa pointe. Ses lèvres, ni trop pulpeuses, ni trop fines affichent un rictus sévère peu réconfortant. Enfin, Kasekhem porte un tatouage imposant représentant un cobra très agressif sur le partie gauche de son buste, se maquille le contour des yeux à l'aide de pigments au noir très profond et a la langue bifide. De manière générale, Kasekhem est un homme imposant, menaçant avec tout de même un certain charme et une allure soignée, symbole de sa supériorité sociale.

Personnalité : Kasekhem est un homme sombre, mystérieux et savant. Il est, de façon générale, très ambitieux et prêt à tout pour parvenir à ses fins, quel qu'en soit le prix. Avide de connaissance et de pouvoir, il est doté d'un fort caractère de persuasion ainsi que d'un goût particulier pour l'asservissement d'autrui. Sa dévotion pour Set n'a absolument aucune limite, de surcroît c'est un Stygien particulièrement fidèle à ses principes. Les sacrifices humains, l'esclavagisme, la violence, le meurtre, la sorcellerie et beaucoup d'autres choses néfastes rythment dûment son quotidien et il ne souffre d'aucun regret en ce sens. Il aime à représenter le Mal. Pour lui, seuls comptent la force, le savoir et la domination. Il estime les autres religions comme faibles, traîtresses, excepté pour les yoggites qu'il voit comme de simples subordonnés au Grand Serpent. Selon Kasekhem, les Mithrans sont une plaie pour l'humanité, leur bonté dessert le pouvoir des grands et ils doivent être purgés par le sacrifice en offrande à Set. Kasekhem est loyal à ses convictions et à ses congénères même si c'est dans l'unique but de prodiguer souffrance et malheur, rien n'est trop grand pour son dieu. La recherche de connaissances et de plus grands pouvoirs ont profondément altéré son esprit, le poussant à devenir toujours plus ambitieux, fourbe et égoïste. Il est persuadé d'être d'assez grande envergure pour s'élever au rang d'Archiprêtre.

Sur un plan plus social, Kasekhem se lie rarement d'amitié ou d'amour avec autrui. Il est plutôt bon vivant et profite en toute impunité de toutes les richesses qui sont à sa portée. Vivre dans la luxure lui sied à merveille. Il fait preuve d'une certaine préférence pour les hommes, mais sa sexualité reste assez libre, sans étiquette. Un rien peut satisfaire son ego démesuré. De certains disent qu'un miroir était accroché au plafond de ses appartements en Stygie, afin qu'il puisse s'admirer lui-même s'adonner aux plaisirs charnels. L'estime qu'il a pour les autres varie en fonction de leur place dans la société et de la qualité de leur sang. C'est un homme influent et colérique. Malgré cela, il sait se tempérer et peut être un formidable diplomate. Evidemment, sa langue de serpent ne diffuse que mensonges et fausses promesses, mais il manie l'art des mots avec hardiesse et sait se montrer convaincant.

Peu de choses l'effraie, mais ses plus grandes craintes restent la perte de ses pouvoirs, l'ignorance de Set vis-à-vis de lui-même et la servitude.


Dernière édition par Leorgius le Dim 5 Mar - 19:41, édité 7 fois
Invité
Invité

Re: Kasekhem ₪ Set in witness, we will dominate these lands...

le Mar 28 Fév - 17:56

JOURNAL D'UN STYGIEN

J'ai toujours du mal à assumer le fait que je suis désormais un exilé. Je ne puis dûment accepter cette défaite. J'aurais aimé pouvoir remonter le temps pour changer le cours des choses. Set m'en est témoin, je n'ai agi que pour servir sa grandeur.

Autrefois, j'étais un homme puissant et craint, Grand Prêtre du clergé settite de la cité de Khemi, en Stygie. Je m'étais hissé vers les sommets de la hiérarchie par le savoir et la ruse. J'ai toujours été un fervent dévot. Nul ne pouvait remettre en doute ma supériorité. Je m'étais construit un cercle de loyaux fidèles et avait la pleine confiance d'un contingent de la Garde Noire, et particulièrement de leur capitaine, Khepsu-Hur, dont la fidélité envers ma personne était sans faille. Mes ambitions étaient grandes et j'étais voué à dominer, tout-puissant, afin de répandre la juste inquisition du Grand Serpent. Mon sang pur et ma noblesse me permettaient d'accéder à tous les luxes de notre glorieuse société... Le sexe, la drogue et la boisson se faisaient monnaie courante en mes appartements et je jouissais de tous les caprices dont peuvent rêver même les plus nobles âmes.

Tout aurait pu continuer ainsi jusqu'à mon ascension au rang d'Archiprêtre de Khemi... Mais c'aurait été sans compter sur cet épisode qui m'a valu ce méprisable rang d'exilé.

Ma soif de pouvoir n'avait aucune limite. Je ne pouvais rester las à attendre mon tour. Regarder ce vieil homme tenir la place que je méritais de droit divin. Je devais agir de manière méthodique et expéditive pour faire tomber ce vieux fou. J'étais le plus à même de régner à la tête du clergé. J'étais plus fort, plus vigoureux, plus savant, plus rusé... Que ce soit par la sorcellerie ou par le combat singulier, j'étais sûr de pouvoir défaire ce fossile. Ma dévotion pour Set était bien plus grande que la sienne, à n'en pas douter. Mais je ne pouvais pas régler cela de manière officielle. L'on m'aurait accusé de traîtrise. Je devais procéder à un coup d'état, mais dans l'ombre, sans un bruit. C'est avec mon fidèle bouclier, Khepsu-Hur que j'organisais donc une opération qui n'avait pour but que de défaire l'Archiprêtre et de rendre cette mort "accidentelle".

Nous étions très peu dans la confidence, pour éviter les fuites. Les marches pour atteindre les appartements du Grand Fléau étaient nombreuses, rudes et nous devions rester dans l'ombre et le silence tel le cobra qui rampe, traquant sa proie. Mais nous nous sommes très rapidement retrouvés dans une situation des plus embarrassantes. De nombreux gardes nous tenaient en étau et nous n'avions pas la moindre chance. Malgré cela, nous nous sommes débattus et avons tenté de les combattre. Leurs forces surpassaient les nôtres et mes pouvoirs ne suffisaient pas à contenir l'afflux de soldats. Ils nous ligotèrent, pieds et poings liés à l'aide de solides cordes. Nous fûmes soulevés et emmenés sans ménagement tels de vulgaires paillasses à travers la nuit noire jusqu'à l'entrée de la cité. J'y retrouvai l'Archiprêtre, stoïque.

"Ce choix me dévaste, Kasekhem, mais ton arrogance et ta soif de pouvoir te rendent imprévisible et incontrôlable. Tu n'es pas à la hauteur, me dit-il en me dévisageant du regard. Ces hommes vont t'emmener très loin d'ici, où tu pourras recommencer, peut-être une nouvelle vie, loin du Clergé et du regard du Grand Serpent. Cela vaut mieux pour nous. Dis-moi que tu comprends.
- Et s'ils préfèrent m'assassiner ? Répondis-je, cinglant.
- A vrai dire, cela n'est plus de mon ressort. Je vous congédie toi et ton ami, m'assura-t-il en désignant mon fidèle allié Khepsu-Hur. Je te souhaite une belle mort, quoique..." Conclut-il avant de s'en aller, disparaissant dans l'ombre des ruelles de la ville.

On nous jeta sans ménagement à l'arrière d'un chariot avant de nous recouvrir d'une toile de jute, et je restai seul avec la haine qui m'envahissait. On me bâillonna rapidement afin de prévenir toute tentative d'usage de sorcellerie de ma part...

Je ne saurais dire combien de temps dura notre voyage. Divers individus nous prirent en charge en échanges d'espèces sonnantes et trébuchantes. D'autres prisonniers finirent par nous rejoindre dans le chariot, des hommes et femmes originaires de contrées diverses. Il y avait à des nobles comme des gens du peuples, et ils ne comprenaient pas plus que nous où nous nous rendions ni pourquoi on nous y conduisait.

Au cours de ce qui s'avéra être la dernière soirée de mon ancienne vie, on nous donna à manger. Un ragoût épais avec de la viande et des légumes. Comme les autres, je dévorai goulûment ma ration. Et nous sombrâmes tous dans le néant quand le poison fit effet.

Le lendemain, ma nouvelle existence débuta.

Je me réveillai, nu comme un ver, au milieu d'un immense désert. Il n'y avait pas âme qui vive à l'horizon, rien que du sable et des ruines à perte de vue. J'étais désorienté, mais je partis tout de même dans une direction au hasard, espérant trouver quelqu'un.

Je faillis périr. Une tempête de sable se leva et je me mis à courir, m'abritant derrière une vieille statue détruite pour me protéger de ses éclairs et ses bourrasques cinglantes.

Il y avait des créatures dans la tempête. Je les entendais se déplacer et hurler dès que le vent retombait l'espace d'un instant.

C'est là que je compris que Set m'imposait un défi, pensant à mes actes passés et aux insectes qui m'avaient jeté dans ces terres d'exil. Je ne pardonnerais pas, je n'oublierais pas.

Je n'avais dès lors que mes mains pour me battre car cet étrange bracelet orné d'or et d'une émeraude taillée me privait de tous mes pouvoirs, et je devais rapidement trouver de quoi me restaurer. Je devais être un homme fort, déterminé et solide.

Lorsque je sortis enfin du désert, j'étais un homme nouveau et guidé par le sillage du Grand Serpent, je découvris le campement d'une stygienne. C'était une Lame du Serpent, un assassin conditionné pour servir le clergé. Elle se rangea donc à mes côtés pour survivre dans ce désert de mort.

La dévotion que nous portons pour notre dieu démoniaque nous permit de rencontrer d'autres settites et même de retrouver mon fidèle Garde Noir. Je ne doutais plus, nous rampions dans l'ombre de Set. Après quelques aventures et l'élaboration d'un équipement plus avancé, nous prîmes la route du nord-ouest pour nous établir plus profondément dans les Terres de l'Exil.

Aujourd'hui, nous évoluons rapidement au-delà de la Cité des Rois-Géants et des Grandes Oasis. Derrière nos murailles, nous nous élevons sous le regard perçant du dieu serpent. Nos forces grandissent, nos techniques d'artisanat se perfectionnent. Sans aucun doute, nous dominerons bientôt ces terres malfamées et les purgerons du sang des faibles...


Dernière édition par Leorgius le Dim 5 Mar - 19:43, édité 1 fois
Invité
Invité

Re: Kasekhem ₪ Set in witness, we will dominate these lands...

le Dim 5 Mar - 18:09
Ajout et complétion de la section Histoire.
Invité
Invité

Re: Kasekhem ₪ Set in witness, we will dominate these lands...

le Dim 5 Mar - 18:18
Propre Smile
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum