Partagez
Aller en bas
Elec
Date d'inscription : 24/05/2018
Messages : 5
Date de naissance : 20/08/1996
Age : 23

Identité du personnage
Nom du personnage: Corbin Gall
Métier (MTERP): Artisan polyvalent
Voir le profil de l'utilisateur

Corbin Gall Empty Corbin Gall

le Sam 23 Juin - 2:00

Corbin Gall Fiche_14





Corbin Gall Main-qimg-f895134aa614ec625dd6860b80b5a629-c
Nom du personnage :
Corbin Gal
Age :
30 ans
Ethnie :
Cimmérien
Religion :
Crom
Alignement :
Neutre
Métier MTERP :
Artisan polyvalent (charpentier, menuisier)

Corbin Gall Fiche_13

Taille :
1m80
Poids :
90 Kg
Apparence :
Corbin est un imposant homme à la carrure athlétique et au corps tracé et bien taillé âgé d'une trentaine d'année. Il est cimmérien mais ses cheveux d'un blanc cendré et ses yeux d'un jaune aussi inquiétant, intriguant que charmant, lui vaut d'être associé à aucune ethnie particulière à première vue. Il mesure 1m80 et peut parfois faire peur au premier regard.

Personnalité :
Corbin est un homme calme, patient et loyal. Il fait néanmoins preuve d'une grande férocité au combat. Sa nature prudent et vigilent lui vaut d'être toujours sur ses gardes, prêt à bondir quand la situation le demande. Il parait froid, ne présente aucune émotion et semble touché par très peu de chose.


Corbin Gall Fiche_15



Il est midi. Le soleil est au Zénith. En Cimmérie, dans la Gorge de la Jambe Brisée, Corbin bûchait comme à son habitude du bois. Ses cheveux d’un blanc cendré et sa barbe imposante qui mêlée à ses yeux jaune et perçant, lui valait d’être, pour un cimmérien, unique en son genre. Seul son nom, pouvait être associé à son ethnie.

Ses multiples coups de haches venaient se planter dans l’arbre sur lequel il en tirerait des rondins. Les oiseaux s’agitaient. Tous s’envolèrent soudainement des branches. Il n’y prêta pas attention. Il savait que ses coups de haches faisaient fuir les oiseaux. Il leva néanmoins la tête lorsque ceux des autres arbres bougeaient à leur tour. Il prit le temps de laisser sa hache enfoncée dans l’arbre, observant les alentours. Dans le calme du vent, il entendit des galops. Ceux-ci se rapprochaient. Il saisit sa hache et se tourna rapidement. Il vit un premier cheval noir sur lequel une femme aux cheveux sombre et au regard apeuré, tentait de fuir les cinq autres chevaux blancs qui la poursuivaient.
Laissant passer celle-ci, il leva sa hache et d’un coup puissant, abattu celle-ci dans le corps en mouvement d’un des cavaliers blancs. Les autres se stoppèrent net. Les quatre autres descendirent et l’un d’eux inspecta l’état de celui tombé au sol. Il était mort. Prit d’une rage folle, il se tourna et s’élança sur Corbin qui n’en fit qu’une bouchée, parant ses coups et lui découpant la tête tandis que les trois restant, impuissants, remontèrent sur leur monture afin de prendre la fuite.
Lorsqu’il eut fini de constater la fuite de ses assaillants, il se tourna et constata que la femme qu’il venait de secourir, se tenait debout devant lui. Elle lui lança un regard de remerciement.
Plus tard, il l’emmena au village de son clan : les Ours féroces. Son clan connaissait un seul et véritable ennemi. Celui des Lions sauvages, situé plus au nord de leur village. Il hébergea celle-ci et la présenta à son chef. Les évènements récents avaient été si soudain, qu’il en avait oublié de rapporter le bois demandé. « Ce n’est pas grave, j’y retournerais demain », se disait-il. Tandis qu’il profitait d’un moment où le clan se réunissait, il prit soudain le temps de s’éclipser afin d’aller voir si son invitée était bien installée.
En entrant dans sa maison de bois, il la vit, nue, couchée sur son lit. Elle semblait l’inviter. Il ne connaissait pas son nom, mais déjà, il fut pris d’une envie de la dévorer.
Cette nuit-là comme les six autres qui suivirent, il lui fit l’amour. Il tomba amoureux au fil des jours et appris finalement son nom : Cybella. Il avait appris qu’elle avait été capturée par un clan des terres du Vanaheim et qu’elle avait réussi à trouver le moyen de fuir.

Les semaines qu’ils avaient passés ensembles, était pour lui, l’occasion de trouver du réconfort dans son monde. Elle lui posa tout un tas de question à propos de sa couleur d’yeux et de sa couleur de cheveux et de barbe. Toutes restèrent sans réponses. Puis un jour il se dévoila à elle et lui confia ses secrets. Elle sut qu'il était artisan du bois et qu'il savait construire et en user. Il savait parler les langues basiques de son pays : aquilonien, cimmerien. Il avait également quelques bases en Nordheimer grâce à son père, qui était souvent amené à commercer avec différents clan des terres d'Asgard. Des échanges durant lesquels, Corbin assistait silencieusement, retenant certains mots et phrases. Au fil des années, il réussi à comprendre la langue, mais ne sait toujours pas la parler parfaitement. Malgré que son père ne lui portait pas plus d'attention, il tolérait la présence de son fils. Durant ces voyages récurrents à Asgard, il rencontra le fils d'un guerrier avec qui il tissa une amitié. Le guerrier apprenait à son fils le maniement de la lance et touché par la relation pénible de Corbin et son père, il décida de l’entraîner lui aussi à manier cette arme en même temps qu'il apprenait à son propre fils.
Elle découvrit aussi la raison de ses couleurs si spéciales. Il lui raconta que son père, alchimiste et qui ne lui portant aucune affection, s’était servi de lui pour ses expériences en rapport avec du poison. On le cru mort jusqu’au moment où il se réveilla. Et comme si toute vie l’avait quitté, ses cheveux prirent un teint blanc cendré ainsi que sa barbe,plus tard. Ses yeux, à la base d’un bleu-gris devinrent jaune foncé. Son père fut exécuté pour son acte envers son fils et il ne put jamais comprendre ce que ce poison qu’il avait bu cachait. Il se rendit par la suite compte que grâce à ses yeux, il pouvait mieux voir dans la nuit que n'importe qui.

La nuit de la vingtième lune du mois, le village se fit attaquer de nuit. Le clan périt et Corbin, en était le seul rescapé par la seule volonté de ce qu'il pensait être sa bien aimée. Il vit une silhouette s’approcher de lui et lorsque Cybella rejoignit celle-ci, il comprit qu’il avait été berné. Cybella était enfaite l’une des filles du chef des Lions sauvage cachée pour que personne n’apprenne son existence. Elle avait été mariée au chef Vanirs des Lames dorées, afin de créer une alliance militaire entre le clan des Lions sauvages et celle de ce clan Vanirs. Le but étant de pouvoir rayer les Ours féroces des terres Cimmeriennes.  Les Vanirs avaient promis aux Lions sauvages les terres, cultures et biens des Ours féroces, tandis que les Vanirs bénéficiaient désormais de taupes parmi les cimmériens, comptant sur eux pour les aider à envahir cette contrée.
Il l’avait aimé et elle l’avait trahi.

Enchaîné sur la place publique du clan des Lames Dorées, il était devenu une attraction pour les enfants, de par sa couleur de cheveux et d'yeux, il servait de cible de choix pour les légumes pourris et autres excréments.
Plus tard pendant la nuit, tandis qu’il mourrait de soif, Cybella vint lui porter de l’eau. Il ne posa même pas son regard sur elle. Elle semblait pourtant tourmentée. Elle lui dit bas dans l’oreille : « au début, tout était prévu… Tout était prévu pour que ça se passe ainsi… Mais je suis réellement tombée amoureuse de toi et… Corbin, je porte notre enfant… ». Il n’eut pas de mots. Il savait que la situation était délicate.
Les chefs de clans mirent des mois à se décider sur le sort de Corbin, qui maintenu en vie, s’inquiétait du moment où les autres s’apercevraient de la  grossesse de Cybella.
Le jour de son jugement arriva. Après une longue discussion, le chef des Lames Dorées, se leva et proclama haut et fort :

«  Fils de catin ! Ma femme semble t’avoir réellement aimé pour avoir été jusqu’à accepter de porter votre enfant. Ce n’était pas ce qui était prévu. C’est pourquoi, elle va mourir devant toi pour sa tromperie. » , lança le chef en levant sa hache.
Cybella fut amenée, puis égorger devant Corbin qui, impuissant, était anéanti.
« Oh et ne croit pas que je vais te laisser le doux plaisir de la retrouver dans l’au-delà, si facilement... Je te réserve un sort bien plus cruel que la mort ! Je veux que tu entendes ses cris, et que tu revois l’image de son doux visage en agonisant. Je te condamne donc à l’exil ! », ajouta le chef des Lions sauvages.
C’est ainsi qu’à l’issu de la vingt-deuxième lune du mois, Corbin Gall du clan des Ours Féroces fut condamner à l’exil.
Pendant qu’on l’emmenait, il se rendit compte qu’elle l’avait elle-aussi réellement aimé mais qu’il ne pourra jamais jouir d’un futur dans lequel elle et lui seraient réunis. Depuis ce jour, vide de sentiments, il ne ressentait presque plus rien. Toute peine et tristesse l’avait quitté.


Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum