Partagez
Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 26/05/2018
Messages : 6

Identité du personnage
Nom du personnage: Yamajith
Métier (MTERP): Prêtre de Yog
Voir le profil de l'utilisateur

Mado Empty Mado

le Dim 27 Mai - 0:22
Nom du personnage : Mado
Age : 18 ans
Ethnie : Cimmérienne
Religion : Crom
Métier MTERP : Forgeron débutante.
BG :

Mado, c'est comme ça que mes parents on choisi de m’appeler.
Je vivait une vie simple et tranquille, mes parents était d'origine cimmérienne, ont vivaient dans un village qui travailler principalement de l'acier, ainsi ont pouvaient se défendre contre n'importe qui grâce à l'acier, ont vénérer ce matériaux et c'était l'un de nos meilleurs alliés. Dès notre très jeune age, la travail du fer nous à est appris, des choses simples pour commencer, de la vaisselle, des décorations, et de outils de récolte. Et au fil des années ont apprends enfin à forger des armes, mais j'étais trop jeune pour réussir une belle épée, je manquer encore d'expérience, il faudrait déjà que mes verres tiennent debout ! A coter de ça, les femmes sont aussi là en général pour divertir les hommes, et leurs préparer des petits plats, mais moi ça ne intéressée pas vraiment de devoir leur préparer à manger, encore que leur faire une petite danse, était ce que je préférée du moins quand sa ne dégénérer pas trop et qu'ils en voulait un petit peu plus qu'une simple danse.

Un beau soir d'été, si mes souvenirs sont correcte, alors que le village était tranquillement en train de fêter l'anniversaire du grand chef de notre petit village, autour d'un braséro géant, ont buvaient, ont mangeaient, ont danser...Enfin moi je ne buvais pas vraiment encore, j'avais droit juste à taper dans les fonds de verre!
Nous ne pouvions deviner qu'un groupe de pilliard voulais se procurer les armes, et ils ont attendu que les gens soit un au plus bas de leurs forme après quelques litres d'alcool écoulé pour attaquer.

Le village fût détruit, et la plupart des gens décimés, quand c'est arrivé j'étais déjà dans mon lit, j'étais encore jeune le bruit des aciers qui taper, des maisons qui brulait ma réveille, j'ai pu regarder par la fenêtre l'horreur qui se produisait. Une trappe cacher sous un tapis de ma chambre ma permit de fuir la maison sans être à découvert, et je suis allée me cachée dans la forêt. J'avais ma cachette la bas, un troue dans un tronc qui me servait de cabane quand je voulais m'isolée du monde. Le lendemain, je suis retournée voir le village, ce n'était plus qu'un amas de ruine, il restaient quelques habitant encore en vie, je leur est fait part de ma décision de rejoindre la capitale Tarantia, et que je vengerais ma famille. Je pris une épée courte qui trainer par là et je pris la direction de Tarentia par champs et marée, montagne et cave, pour évitez un maximum de croisé des personnes.

Une fois installé à la capital, ce n'était pas top, il fallait que je paye ma place, dans une maison délabrée, c'est tout ce que j'ai pu trouvé pour pas trop cher et ne pas vivre à la rue, comment j’arrive à survivre?
Au début c'était un peu compliquée, sans revenue qui arriver, et pas grand monde voulais m'embaucher, j'étais un peu une étrangère à leurs yeux, quelques bordel m'aurai sûrement pris du à mon jeune age, mais ce n'est pas vraiment ce que je voulais, d'ailleurs il n'y à plus grand chose que je voulais à part retrouver les gens qui ont attaqué mon village pour leur rendre la monnaie.
Je me suis vite vue devenir un peu comme eux, en moins agressif, je voler régulièrement de la nourriture à l'étalage, mais à force les commerçant m'avais repérer et voulais me voir embarqué par la garde, donc je n'ai pas eu d'autre choix que d'arrêter rapidement mes petits vols ici, sinon je savais que j'allais croupir dans une prison.

Je préférer sortir de la capitale, trouver des endroits un peu isolé ou des marchands sont susceptible de faire une halte, pour se rassasié, ou encore passer la nuit afin de les dépouiller. Ce qui me permettais de payer mon logement, et ainsi faire plaisir au commerçant en leurs achetant leur produit, mais je pense qu'ils garder une rancune, car ils me vendait toujours à haut prix leurs marchandise et ne voulais pas négocier à la baisse, bon il est vrai que dès qu'il avait le dos tourné, je ne me gêner pas pour rajouter un ou deux légumes par ci, par la dans mon panier en toute discrétion.

Un jour alors que je suis parti à ma chasse au marchand, je me fis attraper la main dans le sac, en train de voler dans une auberge, j'ai du m'enfuir car le bougre m'aurait bien couper les deux mains, tellement qu'il était agressif. Depuis ce temps là je recherche plus les petits marchands sans défense, je ne volais plus en discret, mais de loin directement je les menacer de les tuer si ils ne déposer pas tout leurs or ainsi que leur marchandise, avant de pouvoir me servir tranquillement. Et sans trop de risque.
J'ai était repérer par un groupe, selon leur dire ils m’espionnait depuis un moment, ils me demandait si j'étais intéresser de les rejoindre, ils pourraient m'apporter du soutient pour des vols, mais qu'ils font aussi dans l'assassinat, et pourrais certainement m'apprendre à me défendre pour évitez que je me fasse blesser lors de mes pillages. Mais avant tout ça, je devais accomplir une tâche pour me montrer digne de les rejoindre, juste un petit assassinat d'une auberge qui les avaient rouler apparemment, ils ne le font pas eux même justement, car c'est des taches qu'ils garde pour obtenir de nouvelle recrue. C'est ainsi que je pris la route en direction de cette fameuse auberge dans les montagnes de l'aquilonie. J'ai attendu la nuit venu et que l'aubergiste s'était roupiller tranquillement, il c'était assoupi sur son fauteuil, un simple coup de dague dans la gorge et voilà que l'affaire était régler. Je savais bien tout de façon que si je voulais venger les miens, il fallait que je m'entraine, et que je devais tuer des personnes, c'était pour moi une des meilleures opportunités qui s'ouvrer.

Sur le chemin du retour, le groupe me retrouva, pour me remercier de l'avoir fait, et ainsi ils me tendit un bourse rempli d'or comme paiement, ils me proposer de me joindre à eux si je le voulais toujours. Chose que j'accepte sans hésité et nous allons en direction de leur domaine, une grande maison, perdu au milieu des bois, si on ne connaissait pas l'emplacement exacte ça devait être dur d'arriver jusque là sans se perdre dans cette forêt.

Lors des présentations de chacun, enfin si je puis ce dire, plus des pseudonymes, on me surnomma "la blande". C'était un nom qu'ils m'ont trouver du à ma peau blanche, et mes cheveux blond, ils ont fait un mixte de tout ça. C'est à ce moment là que j'ai pu leur demander depuis quand ils me suivaient, depuis le début de mes vols dans la capitale, j'étais quand même surprise de ne pas les avoirs vue plus tôt, ils sont fort les bougres !

C'est ainsi que mes entrainements ont commencé, avant de me mettre sur le terrain, ils voulaient quand même s'assurer que j'étais bien prête. Ma vie c'était quand même bien améliorer, du confort, de la nourriture, de la boisson, ils avaient vraiment tout ce qu'ils voulais, et on partager de grand moment autour d'une table ronde, tous les soir, ils raconter leurs aventure de la journée, les expressions des gens, et aussi si ils repérer des petits voleur qui pourrais leur être susceptible de les rejoindre, enfin... de nous rejoindre ! Je fais partie du comité à présent.

Quand je fût enfin prête, ils m'ont envoyez à tes tâches d'assassinat, des simples en général, des gens était prêt à payés le prix fort, ont avais juste à se faufiler la nuit et à exécuté la personne, ou encore on pouvais en faire de journée, en étant un serveur, une marchande, glisser un petit poison, dans un verre, dans un plat, c'était rapide, et rapidement on disparaissait, t'elle une ombre. Mais je préféré quand même me faufiler la nuit, passer par une fenêtre rester ouverte, ou ouvrir doucement une porte, pour aller jusqu'au lit de la future victime et de le poignarder durant son sommeil, plusieurs coup de couteau, lui extirper les boyaux, chaque fois que je tuer une personne, je me disais que c'était peut être une des personnes qui à tuer m'ont village, et ça me donnais encore plus de forcer à m'acharner sur les victimes, même si un coup aurait suffit.

Je continuais tout de même quelques petit pillages, il y avait souvent des choses intéressantes, mais la gourmandise à fini par m'avoir.
J'avais vue une personne accompagner de quatre garde, se déplacer, leur tenu laisser vraiment à désirer, je me dit que ce marchand devait surement avoir quelques choses d'intéressant pour se munir d'une garde, la nuit tombé, j'ai voulu me faufiler dans la chambre pour voir qu'elle trésor il pouvait bien transporter, il y avait deux gardes en permanence devant la porte, les autres était en bas de l'auberge, j'ai voulu passée par la fenêtre, pour pouvoir rejoindre la chambre. Mais un des gardes m'a vue escalader, et il souffla dans un cor de poche pour donner l'alerte, qu'elle fût ma surprise de voir débouler des chevaux de plusieurs horizons, avec des soldats armée jusqu'au dent ainsi qu'une chariote royale.

J'étais bien obliger contre mon grès de me rendre, et de déposer les armes, la personne qui était enfermer dans la chambre sorti a son tour accompagné correctement, il me regarda bien les yeux dans les yeux. C'est la que je fût frappée pour être questionner, savoir ce que je voulais, je leur ai raconter la vérité et que je voulais voler le contenu de leur coffre au trésor, ça avait l'air d'être intéressant pour qu'il soit garder ainsi. C'est la que l'homme se présenta, c'était donc un roi camouflé car il craigner une attaque lors de son déplacement et que c'est pour sa qu'il y avais un petit convoi, et le grand convoi sur une route parallèle non loin de là pour faire diversion, ou arriver rapidement en cas d'attaque.
Ils ne pouvaient me laisser repartir, mais il fût bon et ne demanda pas de m'exécutée, mais que je soit amener à l'exiles. Était-ce vraiment mieux? Je le verrais pas la suite, je fût amener par une dizaine de garde jusqu'à un cachot, j'ai pu voir le convoie du roi partir rapidement, j'ai du griller leur couverture... Je m'attendais à ce que mon groupe vienne me libérer sur la route, ou une fois au cachot, mais je ne vue personne, sûrement que c'était trop risqué de venir me secourir? ou que j'aurais du ne pas continuer à vaquer à mes activités?

A la porte s'ouvre ! On me met un sac sur la tête, j'essaie de me débattre, et je fini assommée.

Ah, je ne vais pas croupir? Je suis en vie, en bas de la croix, intéressant moi qui pensait finir cuite sous cette chaleur, je me relève doucement, j'ai mal au main, a oui j'étais accrocher sur cette croix, c'est surement pour ça. Allons voir ce qui m'attends après ce désert de sable.
avatar
Date d'inscription : 26/05/2018
Messages : 6

Identité du personnage
Nom du personnage: Yamajith
Métier (MTERP): Prêtre de Yog
Voir le profil de l'utilisateur

Mado Empty Re: Mado

le Lun 23 Juil - 17:29
Mado ce fit menacer de partir dans le nord vue qu'elle était cimmérienne, chose qu'elle effectua, depuis plus personnes n'a eu de nouvelle de Mado...
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum