Les Mystères des Terres de l'Exil intègre les mods TERPO et MTERP
Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Date d'inscription : 16/02/2017
Messages : 38

Identité du personnage
Nom du personnage: Valérius
Métier (TERPO): Artisan polyvalent
Métier RP: Zélote/champion
Voir le profil de l'utilisateur

Nagaru, qui se croyait Cimmérienne

le Sam 18 Fév - 1:47
IDENTITÉ



Nom du personnage :Nagaru
Age : 25-30 ans
Ethnie : Khitan
Religion : Crom
Alignement : Neutre Bon

DESCRIPTIF

Taille : 1m63
Poids : 47.6 kilo
Apparence :
Nagaru est une femme d'une stature et d'une corpulence commune, malgré les meurtrissures du désert, pour une Khitan. Sa musculature sèche et sa poitrine menue offre à cette dernière une silhouette fine et élégante. Une marque d’un visage humain entouré par des bois est apposée sur l’épaule droite de l’orientale.

De petites broches en os ornent ses longs cheveux noirs de jais entourant son visage creusé. En guise de regard, la guerrière possèdent deux améthystes impénétrables, rappelant ses origines d’un Khitai encore mystérieux pour bon nombre d’occidentaux.

L’oeil expérimenté remarquera la posture de Nagaru, ses membres sont toujours légèrement fléchis, apte ainsi à se mouvoir en un éclair si la nécessité s’en fait ressentir, laissant son instinct jauger de son environnement proche.


 
Personnalité :
Suite à sa rencontre avec une cimmérienne aux cheveux de sang, qu'elle a suivit, impressionnée par sa force, et surtout dû à son amnésie, elle est persuadée d'être, elle aussi, une guerrière du nord. Et se comporte comme une enfant de Cimméria.

Depuis son réveil, Nagaru fait preuve d’une certaine placidité. Son attitude pondérée lui permit de se lier aisément à d’autres personnes ainsi que de concilier ses intérêts et ceux de ses interlocuteurs.
Son comportement dénote de l’image que le commun des mortels se fait des Khitans. Bravache et farouche, on jurerait que Nagaru est issue des grises collines cimmériennes. Son regard brûle de fierté, en particulier lorsqu’elle s’adresse à Machine, cheffe du groupe des cimmériens.
C’est lorsque le fracas des épées retentit, que la nature sanguinaire et belliqueuse reprend le dessus, laissant la nature profonde de la guerrière prendre le dessus.

HISTOIRE

Prologue :
Mon cher petit frère, si tu lis ces lignes c'est que je suis morte. C'est à toi de reprendre le flambeau de notre ligné ainsi que de celler le destin de ceux qui nous ont trahis.

Il faut que tu sache, il faut que tu apprenne, que tu me venge. Je t'ai toujours protégé, quand mère est morte je t'ai guidé jusqua notre oncle, sans savoir que cet homme serai le déclin qui nous amènerai en enfer.  

Pardonne ma faiblesse.
Aku, ta soeur.

Une jeune fille griffonnait sur un parchemin, une jeune fille couverte de sang.  Aku se releva se servant d'une lance, le tissu imbibé du liquide rouge recouvrant ses yeux, la faisait souffrir. La Khitan s'était habitué à cette obscurité depuis qu'on les lui avait brûlé au tison.

Des corps jonchaient la yourte, la plus part méconnaissable, seul celui d'un vieil homme  à la barbe pointu et noire était quasi intacte, seule une lame courte dépassait de son thorax, les mains encore agrippé sur le manche de cette dernière, un rictus grimaçant se dessinait sur son visage, comme une dernière provocation envers la guerrière aveugle.

Les bruits dehors s'intensifiaient, des lumières s'agitaient dans la nuit, au pire Aku serai amenée dans un lieu perdu pour être exécutée loin des regards, là où personne n'oserait demandé << Qui était cette femme ? >>

Tenant sa lance fermement la guerrière rugit chargeant sur une ombre pour l’empaler, elle ne mourrait pas sans combattre. Cette nuit, la lune comme le sol, était rouge. Il paieraient tous pour chaque claquement de fouet, pour chaque attouchement, pour chaque coup ou plaie.
avatar
Date d'inscription : 16/02/2017
Messages : 38

Identité du personnage
Nom du personnage: Valérius
Métier (TERPO): Artisan polyvalent
Métier RP: Zélote/champion
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Nagaru, qui se croyait Cimmérienne

le Lun 20 Fév - 22:07
HISTOIRE

[Prologue pré-journal]

Pour la première fois, elle ouvrait les yeux, une légère brise lui caressait le visage, était ce la douleur de ses muscles qui allaient rompre, celui de sa peau qui frappé par le soleil la brûlait : de fine larme coulait le long de ses joues sans qu'elle ne su pourquoi. Attaché sur la croix son regard qui ne fixait alors que le sable se leva, un grondement sourd retentissait au loin. Devant elle, assis sur un rocher aussi noir que la nuit était assis une créature étrange, un corps d'homme de grande taille à la peau pale ; le torse nu, musclé et dénué de pilosité ; habillé juste d'un pantalon en toile marron et d'un châle de couleur sombre cachant son visage, mais laissant échappé ce qui lui ôtait toute humanité : de grand bois, comme ceux d'en cerf s’échappait de sous sa capuche descendant en suivant la courbe de sa tête et de son dos, se le quel était attaché de petit colifichet tintant au grès du vent.

La créature se leva et s'approcha de la femme, avec une démarche féminine, sa main se posa sur ce qui semblait être un écriteau à l'avis de toute personne charitable et d'un coups sec arracha ce dernier qui était attaché au corps de la femme crucifié, par le biais de piercings de métal. La femme surpris, et endoloris, laissa échappé un cris de douleur.

« Enfin réveillée »

La voix de la créature ressemblait à celle d'un jeune homme mais dont un écho sourd retentissait à chacun de ses mots, la jeune femme leva les yeux pour finalement voir une étrange magie sortir des doigts de la créature. Cette dernière semblait modifié ce qu'il y avait marqué sur ce qui semblait être un acte de mise à mort.

« Tu n'as pas besoin de cela »

La créature semblait avoir fini son œuvre puis il s'avança vers elle lui agrippant l'épaule gauche d'une main, et posant l'autre ses blessures au ventre, se penchant alors qu'au loin le hurlement d'une tempête se faisait entendre, il lui susurra à l’oreille :

« Je t'ai donné la vu, je t'offre la vie, tache de ne pas la gâcher. Tu sera mes yeux et mon réceptacle en ce monde, forges toi une légende. »

Une douleur intense fit hurler la femme, sa chaire semblait se déformer et une marqué apparue sur son épaule sous la paume de la créature, avant qu'elle ne s'évanouisse la créature lui souffla.

« Tu m'appartiens désormais »

La créature coupa les liens la retenant, la couchant sur le sol, puis s'éloigna pour disparaître dans le désert.
avatar
Date d'inscription : 16/02/2017
Messages : 38

Identité du personnage
Nom du personnage: Valérius
Métier (TERPO): Artisan polyvalent
Métier RP: Zélote/champion
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Nagaru, qui se croyait Cimmérienne

le Lun 20 Fév - 23:21
Journal de Nagaru


J'ai finalement trouvé un peu de parchemin pour écrire un journal, les Stygiens de l'ouest ne sont pas très agréables, mais avec un peu d'huile de coude et des arguments tranchant on peut obtenir ce qu'on veut d'eux.

Cela va faire 8 nuits que je me suis trouvé cette abris, je doute qu'on vienne me trouver ici, au moins j'aurais la paix pour réfléchir et me faire un avis, voir choisir mon camp.

Au premier jour.
Mon réveille dans cette région, la première fois fut assez énigmatique. Je me suis réveillé couché dans le sable au près d'une croix, nu comme un ver et tenant dans les bras un parchemin étrange où il semblait manquer tant de choses, mais au moins il y avait mon nom : Nagaru.

J'étais perdu, je n'avais que mon nom, je ne savais rien de moi, de mes origines, j'ignorais jusqu'à mon sang. Sur la pancarte, il était marqué que j’étais une meurtrière, une rebelles, une catin, mais rien d'où je venais. C'était troublant, mais pas insurmontable. J'ai pris mon courrage à deux mains, je me suis éloigné, avançant sans vraiment savoir où j'allais.

Je me souviens de mes première chutes, comme une enfant qui apprend à marché, la soif et la faim me tiraillait, mais je me découvrait et cela excitait en moi une certaine curiosité.

Je me souviens du vent, du hurlement de la tempête, le sable qui se soulevait, la colère du désert, l'ombre d'un démon ailé et finalement la guerrière au cheveux de sang. Je l'ai vu affronté la tempête, braver le sable hurlant et affronter le démon. Un puissant affrontement, que la créature perdu et s'enfuie voletant avec peine.

C'est là que j'ai décidé de la suivre, elle était si belle et si forte, je n'avais qu'yeux pour elle. Elle était le phare dans la nuit qui me guidait et m'inspirait, elle se nommait Catriona, elle était Cimmérienne.

Nous nous échappâmes du désert, d'autres la rejoignirent, comme elle, comme moi. C'est en me battant contre la mort à leur coté que je compris que j'étais moi aussi une guerrière de Cimméria.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum