Les Mystères des Terres de l'Exil intègre son mod MTERP
Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Date d'inscription : 22/02/2017
Messages : 126
Date de naissance : 01/08/1996
Age : 21

Identité du personnage
Nom du personnage: Deucalion
Métier (TERPO): Artisan polyvalent
Métier RP: Zélote/champion
Voir le profil de l'utilisateur

Deucalion Larinum

le Ven 15 Déc - 23:16
MON PERSONNAGE


Nom du personnage : Deucalion
Age : Certainement un peu plus de la trentaine
Ethnie : Corinthien
Religion : Crom
Alignement : Neutre
Métier TERPO : Artisan polyvalent (Forgeron/Armurier)
Métier RP : Mercenaire (Soldat)





Taille : ~1m90
Poids : ~90kg

Apparence : Deucalion est un Corinthien d’environ la trentaine et d’un mètre quatre-vingt-dix pour quatre vingt dix kilos. Il possède les cheveux relativement court et coiffé du style aquilonnien d’un noir plus que noir. Quelques cicatrices et brûlures sur le visage, une peau relativement bronzée avec une barbe de taille moyenne taillé.

Personnalité : Deucalion est un homme relativement arrogant mais est aussi très décontracté. Au premier abord on le prend pour un homme irresponsable avec des traits burlesques. Néanmoins il porte une immense affection aux êtres qu’il aime et n’hésite pas à le montrer même si c’est de façon un peu bourrue parfois.
C’est un très bon vivant il aime la nourriture et la boisson mais ce qu’il aime par-dessus tout c’est les femmes. Même si parfois il peut apparaître aussi comme un imbécile, Deucalion est en fait très audacieux et perspicace et peut devenir très sérieux quand il s’agit de guerre et de combat. C’est un homme très blagueur avec les personnes qu’il apprécie.
Avec les femmes il se transforme complètement et a un côté charmeur et beau parleur et c’est à ce moment que ses talents d’orateur ressortent.
Enfin parfois il est aussi impulsif ce qui avec la combinaison de ses autres traits  de caractère notamment auprès des femmes peut le mettre dans des situations délicates.


Dernière édition par Myraxi le Mar 26 Déc - 22:13, édité 1 fois

_________________
Ma signature:



"Ad vitam æternam"
avatar
Date d'inscription : 22/02/2017
Messages : 126
Date de naissance : 01/08/1996
Age : 21

Identité du personnage
Nom du personnage: Deucalion
Métier (TERPO): Artisan polyvalent
Métier RP: Zélote/champion
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Deucalion Larinum

le Ven 15 Déc - 23:18

Thème musical:


Deucalion est issu d’une famille modeste de Corinthe. Il a toujours vécu le plus heureux possible dans un petit village isolé niché au cœur des montagnes de cette belle région. Deucalion n’avait jamais pu connaître son père il les avaient quittés lorsqu’il était encore trop petit pour s’en souvenir. Aux dires de sa mère c’était un homme bon mais pour le bien de la famille il a dû partir. Pour subsister la mère de Deucalion s’occupait de cueillir des herbes toute la journée et de la faire sécher pour les revendre au marché. Pour Deucalion c’était un travail de femme il n’avait toujours été passionné que par une chose à savoir la guerre et les armes. Lorsqu’il était petit et que de petit contingent armée traversait le village il voulait être aux premières loges pour observer ces grands guerriers forts et musclés vêtu de leurs grandes armures étincelantes.
Lorsqu’il fut adolescent sa mère le confia au forgeron du village en tant qu’apprenti. Il passa ainsi dix des années suivantes sous la direction de Marcus à fabriquer divers objets en métal couvert, outils mais aussi parfois des armes et des armures. Marcus était un homme un peu bourru mais aussi très juste il apprit à Marcus les ficelles du métier. Mais lorsqu’il avait un peu plus de la vingtaine Deucalion quitta son maître. Les années passé dans ce village n’avait fait que renforcer sa conviction de s’engager dans l’armée. Il embrassa sa mère et un jour il quitta le village qu’il avait toujours connu avec ces maigres bagages sur le dos et des  rêves de gloire plein la tête.
Mais la réalité du monde était tout autre…
Il s’engagea dans l’armée d’Aquilonnie en tant que mercenaire dans un groupement spécial composé exclusivement de Corinthiens.
Il connut les dix années suivantes la guerre, l’horreur, le meurtre et le viol mais aussi l’amour, un amour qui allait changer sa vie.
Au cours d’une ènième bataille la situation s’envenima et Deucalion perdu nombre de ses compagnons d’armes mais aussi de nombreux innocents furent massacré. Deucalion eut un geste que certains qualifièrent de stupide ou de courageux mais un ultime acte de rébellion envers un supérieur.
Ce geste l’envoya à un sort pire que la mort...
Il fut envoyé à l’exil dans une prison désertique à une souffrance infinie...

_________________
Ma signature:



"Ad vitam æternam"
avatar
Date d'inscription : 22/02/2017
Messages : 126
Date de naissance : 01/08/1996
Age : 21

Identité du personnage
Nom du personnage: Deucalion
Métier (TERPO): Artisan polyvalent
Métier RP: Zélote/champion
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Deucalion Larinum

le Lun 18 Déc - 19:06

CHAPITRE 1 : Le jeune garçon

Thème musical:




Dans un petit village, le long du muret le jeune garçon observait.
De son jeune âge il était passionné et devant lui de puissants guerriers défilaient.
Il c'était promis que un beau jour il les rejoindrais.
Mais ce qu'il allait découvrir n'était pas ce qu'il espérait.


(L'enfant laisse déjà voir par ses actions si sa conduite sera pure et droite. -Salomon)

Deucalion était très jeune…

D'aussi loin que je me souvienne j’ai toujours vécu dans le même village avec ma mère. Fils d'un père soldat absent il était certainement mort au combat peu de temps après ma naissance. Mère n’aimait pas m'en parler et lorsque je lançait le sujet et changeait de sujet de conversation ou finissait par me dire que c’était juste un homme bon qui était parti pour nous protéger.  

Dans ce petit village de Corinthe il ne se passait pas beaucoup de choses. Le matin j’étais laissé avec quelques femmes du village et d’autre enfants pendant que ma mère partait en forêt cueillir des herbes. Elle savait que cela ne m’intéressait pas du tout et que je préférerais jouer à la guerre avec les autres enfants.  

Et le midi je l’accompagnait soit vendre sa récolte du matin ou je le aidait aux tâches ménagères.  

Le seul moment intéressant dans ce village était quand un groupe de soldats traversait le village. L’atmosphère du village changeait et l’excitation se fessait sentir parfois même les soldats étaient applaudit par les villageois qui leur offraient même parfois des cadeaux. Du haut du muret non loin de ma maison j’ai mais les admirer. Ces soldats immense et musclé qui tenait d’une main une lance acéré et de l’autre un énorme bouclier rond. Il étincelaient sous leur plastron et leurs casques  corinthiens.  

À l’âge de douze ans j’ai eu la chance d’être envoyé comme apprenti auprès du seul forgeron du village Marcus.  

De ce que je souviens c’était un géant qui paraissait très impressionnant et parfois même menaçant. Mais il ne fallait pas se fier aux apparences derrière cette montagne cachait un homme qui pouvait être dur mais aussi très tendre. C’était aussi un homme bon et juste. Il l’apprivoiser pendant près de huit ans tous les secrets du métiers du métier la forge. Néanmoins je n’avait jamais oublié mes rêves du gloire et de grandeur de quand j’étais enfants. Et au grand désespoir d ma mère je n’inspirait pas à un vie d’artisan dans un village isolé mais à un fière guerrier sur un champ de bataille pourfendant ses ennemis de sa lance puissante et recouvert de son étincelante armure.  

Et un jour je pris ma décision je devait avoir vingt ans. J’embrassait m’a mère et je poursuivi mes rêves. Je parti un matin en direction de la capitale des rêves et espoirs plein la tête…  

_________________
Ma signature:



"Ad vitam æternam"
avatar
Date d'inscription : 22/02/2017
Messages : 126
Date de naissance : 01/08/1996
Age : 21

Identité du personnage
Nom du personnage: Deucalion
Métier (TERPO): Artisan polyvalent
Métier RP: Zélote/champion
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Deucalion Larinum

le Mer 20 Déc - 20:42

CHAPITRE 2 : La gloire du champ de bataille





Sous le soleil le jeune homme s’entraînait.
Depuis l'aube il était levé malgré le soleil qui le tambourinait.
Soldat il était devenu à force d’entraînement.
Mais mercenaire il serait jusqu’à sont enterrement.


(Il faut savoir que la guerre est une chose commune, que la justice même est discorde et que toute chose arrive par, puis fait usage de la discorde. -Heraclite)

Les mois passèrent…

Deucalion s’était dirigé vers Tarantia la grande capitale de l'aquilonnie.

La bas il avait réussit à intégrer des forces armées mais étant un étranger il ne fut accepté que par un bataillon composé exclusivement d'autres corinthiens.

C’était des hommes relativement murs pour la plupart mais que t’aient féroce au combat. Il m’entraînèrent au arts de la guerre et surtout à divers technique de combat aussi originaire de corinthiens. La principale technique l’art des hoplites qui faisait des guerriers corinthiens des guerriers d’élite et reconnus dans le monde entier.

Durant quelques années il fut entraîné par ses pairs, il participa à ces premières bataille toujours victorieux jusqu’à ce jour…

C’était une bataille comme tant d’autre contre les pictes. On ne su jamais vraiment pourquoi mais le général fou d’un nouvelle victoire ce jour là avait décider qu’il fallait pour suivre l’ennemie jusque dans la forêt. Les forêt pictes sont très dangereuses. Malheureusement ce jour ci les pictes avaient tendu des piège pour couvrir leur retraite. Ce jour là je perd la casi totalité de mes compagnons, mes frères d’armes et ceux qui avaient été comme des frères ou des pères pour moi. Mais je n’était pas seul un autre avait survécu Darius…

Darius était un homme très fort et un vrai meneur d’homme dans le groupe C’était un peu le pilier central du bataillon. Nous étions à l’infirmerie j’étais très mal en point mais lui n’avait presque rien mais il avait le visage blême. Il resta durant une journée le visage livide fixant le vide. Un soir il se mit à réagir étrangement. Il me dit une seule chose que je n’oublierai jamais : « Ne fait pas comme moi ». Cette phrase résonne encore dans ma tête même aujourd’hui…

Tout est allé très vite ensuite il s’est rapproché de mon lit et s’est emparé d’une dague qui avait servi à couper des bandages. Au moment où je cru qu'il allait me tuer il plongea la dague dans sa gorge l’ouvrant de part en part. Un flot vermeil se mit à couler de la plaie béante et il finit par s’écrouler à mes pieds sur le lit.

Il me fallu quelques minutes pour réaliser… Je resta quelques minute sans la pénombre évaluant la situation et perdus d’à sur mes pensées. Trop de questions sur me venait en tête pourquoi, que voulait-il me dire… Les soignantes arrivèrent dans la chambre attiré par le bruit. Elle étaient paniqué et moi stoïque.

Les mois passèrent, les années aussi je m’était égaré après cela impossible de revenir combattre. J’errait de pays en pays sans but sans le sous ménageant se que je trouvait survivant comme une vermine qui refuse de mourir. Et c’est par un heureux hasard que je les rencontraient… eux… des mercenaires…
 

_________________
Ma signature:



"Ad vitam æternam"
avatar
Date d'inscription : 22/02/2017
Messages : 126
Date de naissance : 01/08/1996
Age : 21

Identité du personnage
Nom du personnage: Deucalion
Métier (TERPO): Artisan polyvalent
Métier RP: Zélote/champion
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Deucalion Larinum

le Mer 3 Jan - 18:27

CHAPITRE 3 : Un mercenaire et une esclave





L'homme qu'il était maintenant vivait pour l'argent.
Mais qui aurait cru qu'au détour d'un chemin sa vie changerait du tout au tout.
Qu'il deviendrait au contact de cette personne quelqu'un de plus indulgent
Et qu'il aimerait cette personne bien plus que tout.


(Une femme irréprochable est le meilleur bien qui puisse échoir à un homme. -Hésiode)

Ce jour-là il traversait une ville. Au détour d'une ruelle il les rencontra et se joigniez rapidement à eux. De toute façon qu'avait-il à perdre et surtout ce nouveau statut lui permettrait de vivre.
Il combattu avec eux durant de longues années affrontant de nombreux dangers, des batailles perdus d'avance affrontant rois rivaux, ancien ennemis et nouveaux amis et récompense par l’or.
Le groupe était assez conséquent et composé d'au moins une centaine d'homme. Un groupe si nombreux que lorsque nous n’avions pas de contrat il fallait construire un campement entier.

Le chef un grand nordique du nom de Olaf était un homme impitoyable et dur mais c’était un grand guerrier et respecté de tous par crainte. Il avait acheté de nombreux esclaves pour subvenir au bien de ce petit monde. Les nourrir, nettoyer les armes et armures, soigner les blessés et j’en passé.

C’était une soirée comme les autres mais c’était la première fois que je la voyais. J’étais de retour d'un CO trait et j’avais été blessé à la jambe. Sous les conseils de mes compagnons je me suis rendu à l’infirmerie. J’avais l’habitude d’y aller mais ce jour-là une nouvelle recrue est venu me soigner. Elle était jeune et très belle et contrairement aux autres soignantes du camp elle était douce. Elle me soigna délicatement et toujours avec le sourire, j’étais tombé sous son charme. L’hiver étant nous avions peu de contrat. J’ai donc eu le temps de bien me faire soigner pendant quelques jour et j’eu le temps de la connaître.

Elle s’appelait Diane et comme moi elle venait de Corinthe. Lors d’une bataille entre citée état elle s’était faite capturer puis en mène. Elle avait eu de la chance d’avoir des connaissances en médecine et des compétences rare pour des esclaves qui lui avaient épargnées bien des malheurs. Elle était de corpulence moyenne les cheveux châtains et la peau mat. Elle avait de très beaux yeux verts et une peau parfaite.

Lorsque je fus guéri je repartais au combat revenant souvent la voir pour lui parler je pense que ce que l’on ressentait l’un pour l’autre était réciproque. D’autres mercenaires on rapidement compris et se sont mis à harceler Diana. Je ne pouvais pas rester sans rien faire les mois passèrent et un soir j’en tendit des cris alors que j’allais à l’infirmerie lui parler. Deux hommes la tenaient pendant qu’une autre tentait de la violer. Mon sang ne fit qu’un tour et je sorti mon épée pour leur donner une bonne correction. Cela ne pouvait plus durer la soir même l’emmena dans ma tente. Avec quelques provisions et mon armement nous sommes partis.

Nous sommes retournés en Corinthe nous voulions une vie simple et paisible. Avec l’argent que j’avais amassé nous pourrions vivre à l’abri du besoin. Nous nous sommes installés dans un petit village tranquille et avons vécu de belles années ensemble. Entre temps nous avons eu une petite fille Livia. Ces deux personnes étaient mes plus grands trésors et j’aurai pu mourir pour elles.
Un jour je faisais un tour au marché du village quand je les aperçus. Des guerriers du groupe des mercenaires, il devait certainement être là à cause d’un CO trait mais je crois que lorsqu’il m’intéressait vu ils ont vite compris.

Il me fallait me dépêcher fuir et nouveaux…

Je me dirigeais en vitesse vers notre maison mais c’était déjà trop tard. Un groupe de cinq hommes étaient présent. Je vis l’un d’entre eux terminer de sortir l’épée du corps de ma femme. À ses côtés le corps de Livia gisait déjà. Dans un dernier cri et une lueur dans ces yeux je vis son regard m’implorant.
Je ne me souviens plus tard bien ensuite juste la rage, des cris l’odeur du sang coulant sur moi, le bruit des os qui craquent et puis le silence. Un grand silence pendant que des larmes coulait sur mon visage peut m’importait ce qu’il allait arriver.

Le silence puis des bruits de pas nombreux et enfin les ténèbres…  

Plus tard une autre atmosphère non plus le froid mais la chaleur et le châtiment de la croix…  
 

_________________
Ma signature:



"Ad vitam æternam"
avatar
Date d'inscription : 22/02/2017
Messages : 126
Date de naissance : 01/08/1996
Age : 21

Identité du personnage
Nom du personnage: Deucalion
Métier (TERPO): Artisan polyvalent
Métier RP: Zélote/champion
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Deucalion Larinum

le Dim 21 Jan - 21:40
Journal de Deucalion

Bon… je ne sais pas comment je vais débuter ce journal. Je vais essayer de faire du mieux que je peux. Je vais faire ça pour laisser une trace de mon passage ici si je disparais et surtout maintenant que j’ai retrouvé le chemin de la religion cela va m’aider à me libérer l’esprit.

Mes pensées se bousculent dans ma tête…
J’ai tellement de choses qui me reviennent en tête mon arrivé dans cette prison ma rencontre avec Harya et mon intégration à la Harde. Pus enfin ma rencontre avec Tirskya qui est devenu une amie chère. Mes nombreuses visites chez les sentinelles pour retrouver Sarah…

Ensuite ce fus les loups avec Shin que j’ai suivi car je croyais en lui. L’obscurité avec l’arme corrompu qui m’a fait voyager jusqu’au limite de la noirceur et de la folie caché dans mon âme et enfin la lumière la paix après ma bénédiction par Alastar.

Je pense que le tout est assez bien résumé je vais donc reprendre à partir de maintenant je pense que c’est le mieux à faire…
A l’heure d’aujourd’hui j’ai rejoint Alastar, je suis devenu son zélote. J’espère que cela suffira à Mitra pour qu’il me prenne auprès de lui lorsque je vais mourir pour rejoindre ceux que j’aime.

J’ai longuement essayé de tourner la page en arrivant ici. Je voulais profiter de la vie et peut être même retrouver l’amour. Ah l’amour un bien grand mot… Mais je me suis fourvoyé ces terres ne sont que désolation et mort.

J’écrit en cette belle soirée au coin du feu dans notre camp de fortune. La lune est belle ce soir d’ailleurs…

Tasha viens de passer devant moi, je crois qu’elle a peur de moi depuis l’autre jour. Enfin... il fallait bien que quelqu’un responsabilise un peu cette gamine aussi.

Notre histoire avec le prêtre et les chiens du désert devrait bientôt être réglé enfin je l’espère nous pourrons enfin nous installer dans la forteresse. Pour ce soir je vais m’arrêter là on verra pour la suite.

_________________
Ma signature:



"Ad vitam æternam"
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum